Les preuves de l'Evolution biologique

L4EVOL

Les preuves irréfutables de l'Evolution biologique, au cœur de la biologie moderne

lundi 01 avril 2019

16:30 - 19:30

Auditorium Maisin - Woluwé

Inscriptions

Plus que toute autre théorie scientifique, l’évolution bouscule nos représentations et fait l’objet depuis un siècle et demi d’instrumentalisation idéologique en tous sens. Les questions d’évolution cristallisent des malentendus, des confusions voire des malhonnêtetés intellectuelles, des conflits inter-confessionnaux, une délégitimation de la science.

Le lundi 01 avril 2019, le Louvain4Evolution vous convie à une soirée de conférence pour expliquer en quoi, loin d’être une simple hypothèse, la théorie de l'évolution biologique forme le cœur des sciences modernes du vivant (Biologie, mais aussi médecine, anthropologie, ...) et est devenue incontestée grâce à l'ampleur des preuves expérimentales. Cette conférence permettra de mettre en lumière les fondements de la théorie de l’évolution et d’illustrer de manière rigoureuse, au travers notamment d'exemples biogéographiques ou moléculaires, les preuves de la théorie de l'évolution.

Cette conférence est destinée non seulement au monde académique, mais aussi au grand public, aux enseignant·e·s de nos écoles secondaires, à leurs étudiant·e·s, aux journalistes.

L'inscription est libre mais obligatoire.


Les interventions

Why evolution is true - Jerry A. Coyne (University of Chicago, USA) - en anglais avec traduction simultanée à confirmer

Despite a mountain of evidence for the truth of evolution from diverse scientific fields—genetics, paleontology, biogeography, embryology, and geology among them—many people in America (and other nations) still doubt that evolution happened. After defining what I mean by “the theory of evolution,” I present some of the compelling evidence that the theory is indeed a fact in any meaningful sense of that word, and then discuss some of the reasons people still resist such a well-established truth.

Jerry A. Coyne est un biologiste américain, connu pour ses travaux sur la spéciation et ses commentaires sur le design intelligent. Scientifique et auteur prolifique, il a publié des dizaines d'articles qui élucident la théorie de l'évolution. Il est actuellement professeur émérite au département d'écologie et d'évolution de l'Université de Chicago. Sa spécialité est la spéciation et la génétique écologique et évolutive, en particulier en ce qui concerne la drosophile.
Il est l'auteur de l’essai Why Evolution Is True. Il tient également un site Web et écrit pour son blog, également appelé Why Evolution Is True.

Les preuves moléculaires de l'évolution - Tatiana Giraud (Directrice de recherche CNRS, Université Paris Sud, France)

Avec les révolutions scientifiques qu'ont été la découverte puis le séquençage du matériel génétique de plus en plus haut débit, les preuves de l'évolution et de la sélection naturelle s'accumulent, depuis la reconstruction de la généalogie des espèces à la découverte des mécanismes génétique d'adaptation. La coévolution entre espèces et l'évolution sous pression humaine fournissent en particulier de beaux exemples, ainsi que les cas d'adaptation correspondant aux "gènes égoïstes".

Tatiana Giraud est chercheuse en écologie et en évolution. Ses thèmes principaux de recherche sont la biodiversité, la domestication, la spéciation et la coévolution des champignons pathogènes avec leurs plantes hôtes. Tatiana Giraud a obtenu un diplôme d’ingénieur agronome en 1995, à l’issu duquel elle s’est découverte une passion pour la recherche scientifique et la biologie évolutive. Depuis lors, elle n’a cessé de chercher à comprendre la diversité et l’adaptation des organismes vivants, en utilisant principalement les champignons comme modèles biologiques, mais aussi les pommes et les fourmis. Elle travaille au CNRS depuis 2001, a été promue Directrice de Recherches CNRS en 2009, est chargée de cours à l'Ecole Polytechnique et est directrice adjointe du laboratoire Ecologie Systématique Evolution (ESE).

La fabuleuse histoire du mimétisme chez les insectes - Marianne Elias (Directrice de recherche CNRS, Museum National d'Histoire Naturelle, France)

De nombreuses espèces d’insectes possèdent des adaptations anti-prédation, en particulier des défenses chimiques. L’évolution successive des défenses chimiques, puis de signaux qui avertissent les prédateurs de ces défenses, et enfin la convergence pour ces signaux entre espèces partageant le même habitat, appelée ‘mimétisme’, est un cas d’école qui illustre la puissance de la sélection naturelle, mais aussi l’importance du hasard dans la diversification du vivant.

Marianne Elias est une biologiste de l’évolution qui combine des approches micro et macroévolutives et d’écologie des communautés pour comprendre l’évolution de la biodiversité. Ses recherches, ancrées dans le domaine de la biologie évolutive, portent sur les multiples facettes de la biodiversité, avec un intérêt particulier pour la diversification et l’écologie de papillons d’Amazonie et des Andes. Elle a mené de nombreux travaux d’écologie phylogénétique des communautés, où la structure des communautés est analysée à la lumière de l’histoire phylogénétique des espèces qui composent ces communautés. Elle travaille au CNRS depuis 2010, et est basée au Muséum national d’Histoire naturelle à Paris, où elle dirige une équipe de recherche au sein de l’Institut Systématique, Evolution, Biodiversité.

 

Evénements parallèles à Louvain-la-Neuve le 02 avril 2019

Le mardi 02 avril, l'UCLouvain accueillera une conférence du PCI Evol Biol (Peer Community of Evolutionary Biology) sur l'Open Access. PCI Evol Biol est une communauté de pairs en biologie évolutive inaugurée en janvier 2017. Cette communauté,  forte de 350 "éditeurs en chefs", recommande des pré-éditions non publiées basées sur des examens par des pairs, afin de les transformer en articles complets, fiables et référençables, sans passer par des publications dans des revues « traditionnelles »

Par ailleurs, Jerry A. Coyne interviendra également dans le cadre d'une conférence pour les doctorants et post-doctorants en écologie et évolution. Il y donnera une conférence sur le thème suivant "Two flies on an island: speciation and hybridization in African Drosophila".

Inscriptions

Image CAPTCHA