Tous les archéologues ne ressemblent pas à Indiana Jones!

Nouvelle expo singulière du Musée L, musée universitaire de Louvain : Parcours d’archéologues, entre archives et objets. L’objectif? Sortir l’archéologie des stéréotypes en dévoilant ses coulisses à travers les carnets de note de deux archéologues de référence. Un parcours intime et immersif et des espaces ludiques

Non, le quotidien de la majorité des archéologues n’est pas fait d’exploration de temples perdus dans la jungle façon Indiana Jones ! Le métier de ces chercheurs de trésors n’est pas pour autant moins passionnant. La nouvelle exposition singulière du Musée L, Parcours d’archéologues : entre archives et objets, plonge le visiteur dans les coulisses de l’archéologie à travers les collections et les archives de deux archéologues majeurs. L’objectif ? Renouveler la façon dont le public voit l’archéologie en la sortant des stéréotypes et en exposer l’importance.

Depuis le début des années 1980, la vision du public vis-à-vis de l’archéologie est dominée par les images d’aventuriers, comme Indiana Jones ou Jack Colton, qui parcourent les temples millénaires et combattent les méchants tout en collectant des trésors en chemin. Si ces personnages ne représentent pas la réalité, la vulgarisation de la recherche archéologique est pourtant souvent filtrée par ces stéréotypes. En mettant les archives de deux archéologues novateurs - le chanoine René Maere (1867-1950), professeur à l’Université catholique de Louvain et le professeur Jean Doresse (1917-2007) - en dialogues avec des objets, l’exposition met en évidence les différentes étapes de la recherche archéologique.

Un parcours immersif et des espaces ludiques

L'exposition parlera aux curieux et aux amateurs d’histoire et d’archéologie, aux jeunes étudiants de l’enseignement universitaire et secondaire mais également aux familles, grâce à la mise en scène immersive et à la présence d’espaces ludiques et didactiques, comme le « bac à fouilles », permettant de réaliser soi-même un relevé archéologique.

Une jeune chercheuse derrière une expo singulière

L’exposition emmène le visiteur au premier étage du musée dans un espace feutré et intime. Cet espace d’exposition singulière a été imaginé par le musée comme un lieu de valorisation de la recherche et de l’enseignement à l’Université catholique de Louvain. Le commissariat de l’exposition est d’ailleurs porté par une jeune chercheuse de l’UCLouvain, Annelies Van de Ven, qui a pu bénéficier de l’expertise des équipes du musée pour vulgariser le contenu pointu de ses recherches et le mettre en valeur à travers une scénographie précise, ainsi que pour développer un programme de médiation à destination d’un large et jeune public.

Visible du 18.02.20 au 17.05.20.
Visites guidées sur réservation
: publics@museel.be
Musée L - Place des Sciences 3 - 1348 Louvain-la-Neuve Tél. +32(0)10 47 48 41 / info@museel.be
www.museel.be

Autour de l'expo

  • Vendredi 13.03.2020 de 17h30 à 19h30 : nocturne familles
  • Samedi 28.03.2020 de 14h à 16h : atelier familles
  • Mardi 05.05.2020 de 16h30 à 18h00 : Objets archéologiques en transit, conférence par Dr Mirjam Brusius, chercheuse au German Historical Institute de Londres
  • Dimanche 03.05.2020 à 15h : visite guidée pour individuels (FR)

Réservations : publics@museel.be
www.museel.be/agenda

Publié le 14 février 2020