Archivistes de 2030

ARCV

Réflexions prospectives

 

4e de couverture

 

Au cours du dernier demi-siècle les archives ont subi un ensemble de modifications majeures, qu’elles concernent leurs contextes de production, leur nature, leurs conditions de conservation ou leurs modalités d’utilisation et de valorisation.

Chacune de ces mutations affecte immédiatement l’action et la position de l’archiviste, constituant un ensemble de défis que la profession doit relever, tant au niveau de la manière dont s’exercent ses responsabilités, anciennes ou nouvelles, qu’en matière de formation, de communication, de promotion ou de partenariat.

En préparation aux Journées des Archives des 23 et 24 avril 2015, trente-cinq archivistes ont accepté de partager leurs réflexions sur le thème « L’archiviste dans quinze ans ». Directeurs d’archives nationales, professeurs d’archivistique, archivistes à différents niveaux du secteur public ou œuvrant dans le secteur privé, gestionnaires d’information ou archivistes patrimoniaux, en activité ou récemment « officiellement » retraités, archivistes d’entreprises, d’universités, responsables d’archives urbaines ou de centres d’archives privés, actifs dans les organisations professionnelles nationales et/ou internationales, blogueurs confirmés, ils constituent un échantillon particulièrement riche des différentes possibilités et milieux d’action de l’archiviste. Et c’est en tant que tel, et en fonction de leur(s) expérience(s) ou de leur lieu d’observation du métier et de la profession, qu’ils proposent à la réflexion de chacun une gamme particulièrement large de points de vue.

 

Sommaire

Table des auteurs

Introduction

    Paul SERVAIS

 

De quelle sorte d’archivistes aurons-nous besoin en 2030 ?

    Diane BAILLARGEON

 

1. Un monde plus complexe qui doit tenir compte des évolutions technologiques
    1.1. Les archives « nées numériques »
    1.2. BYOD (Bring your own device) : comment y faire face ?
    1.3. L’Infonuagique

2. L’enjeu de la gouvernance : une chance à saisir
    2.1. La gouvernance informationnelle : qu’est-ce que c’est ?
    2.2. La sécurité de l’information et la gestion du risque
    2.3. La gestion des connaissances
    2.4. Le big data et le gouvernement ouvert

3. La communicabilité et l’accessibilité des archives
    3.1. Vie privée et accès à l’information
    3.2. La médiation culturelle
    3.3. La commercialisation des archives

4. La formation et la pratique des archivistes
    4.1. L’équilibre entre la technologie et une formation humaniste
    4.2. Le niveau souhaité de la formation
    4.3. L’interdisciplinarité obligée

5. Conclusion

 

Les transformations du métier de l’archiviste face aux nouveaux modes de production dans les administrations en France

    Françoise BANAT-BERGER

 

1. Les transformations de l’administration

2. Les impacts sur la production documentaire et le métier d’archiviste
    2.1. Face aux réorganisations administratives
    2.2. Face à la révolution numérique

 

Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre : la formation en archivistique en 2030

    Martine CARDIN

 

1. Le développement des compétences archivistiques à l’ère numérique
    1.1. Les compétences disciplinaires
    1.2. Les compétences professionnelles

2. Les effets structurants des institutions de formation

3. Conclusion

 

L’archiviste de 2030 entre archives numériques et utilisateurs connectés

    Marie-Anne CHABIN

 

1. Introduction

2. Documents engageants et archives en 2030
    2.1. Les informations qui engagent la responsabilité du producteur et les archives patrimoniales
    2.2. Flux et stock dans les quinze ans à venir
    2.3. Sélectionner ou tout conserver ?

3. La conservation des archives en 2030
    3.1. Pérennité des archives numériques : le grand défi
    3.2. La gestion technique des supports fait-elle toujours partie de l’archivistique ?
    3.3. Custodial or not custodial : est-ce encore une question ?

4. Accès aux données et valorisation du patrimoine archivistique dans quinze ans
    4.1. Gestion des droits et gestion des contenus
    4.2. Mutualisation des composantes du patrimoine informationnel
    4.3. La valeur ajoutée de l’archiviste

5. Conclusion

 

L’archiviste de référence, de savant à médiateur

    Normand CHARBONNEAU, Florian DAVEAU, François DAVID et Frédéric GIULIANO

 

1. Introduction

2. L’archiviste de référence omniscient, gardien du temple

3. L’archiviste de référence d’aujourd’hui ou comment jongler avec un contexte en constante évolution
    3.1. Changement de paradigme dans la profession : un phénomène générationnel ?
    3.2. L’émergence de nouvelles clientèles

4. L’archiviste de référence de demain ou comment gérer la nouvelle salle de consultation virtuelle

5. Conclusion

 

Le directeur d’un service d’archives, conservateur ou entrepreneur ?

    Normand CHARBONNEAU et Bruno LEMAY

 

1. Introduction

2. Le développement d’une vision
    2.1. Raison d’être et pertinence
    2.2. Efficience
    2.3. Viabilité

3. Analyse organisationnelle et environnementale
    3.1. Nouvelles pratiques de gestion
    3.2. Nouvelle structure des organisations
    3.3. Veille
    3.4. Réseau d’alliances

4. L’expérience pour développer une personnalité managériale

5. Conclusion, le directeur d’un service d’archives en 2030

 

L’archivistique en 2015. Considérations sur son état actuel et son avenir

    Carol COUTURE et Marcel LAJEUNESSE

 

1. Législations archivistiques et politiques nationales d’archives
    1.1. Quelques remarques d’ordre général
    1.2. Développements marquants au cours du dernier quart de siècle
    1.3. Mise à jour des lois existantes
    1.4. Des quantités d’archives plus importantes et des lois plus englobantes
    1.5. La problématique des nouveaux supports
    1.6. Une libéralisation de la communicabilité des archives

2. Principes et fonctions de l’archivistique contemporaine
    2.1. Les principes archivistiques
    2.2. Les fonctions de l’archivistique

3. Enseignement et recherche en archivistique
    3.1. Aperçu de la situation au tournant du présent siècle
    3.2. Points qui ressortent de la situation actuelle
    3.3. Le développement du numérique
    3.4. Le plus grand nombre de programmes de doctorat
    3.5. L’émergence de l’Asie orientale
    3.6. L’archivistique à l’heure de la « post-modernité »

4. Conclusion

 

Les données au péril des archives

    Bruno DELMAS

 

1. Les archives de l’âge des données numériques dans la société de l’information

2. Les nouveaux caractères du métier d’archiviste à l’âge des données numériques

3. Que restera-t-il dans l’avenir des archives antérieures à la société de l’information ?

 

Une conservation matérielle pour les archives dans l’avenir ? Mythe ou réalité ?

    Marie-Claude DELMAS

 

1. La conservation matérielle des supports de l’écriture, une vieille histoire en perpétuel renouveau

2. La conservation matérielle de l’écriture dématérialisée, une nouvelle histoire à inventer

3. La formation des archivistes, un éternel recommencement

 

L’interdisciplinarité dans la formation archivistique : un atout pour l’archiviste de demain

    Marie DEMOULIN et Sébastien SOYEZ

 

1. Introduction : genèse d’une mutation

2. La formation classique en archivistique et sa nécessaire évolution

3. Nouveaux défis, nouvelles compétences
    3.1. Compétences en management et en gestion de projet
    3.2. Compétences juridiques liées à la gestion de l’information
    3.3. Compétences techniques liées à la gestion et à la préservation de l’information numérique

4. Conclusion : un nouveau savoir-être de l’archiviste

 

Fabriquer de l’archive. Portrait de l’archiviste du 21e siècle entre pouvoir et citoyenneté archivistiques

    Didier DEVRIESE

 

 

L’archiviste à la croisée des chemins ? La profession d’archiviste face à ses défis : se rendre indispensable ?

    Anouk DUNANT GONZENBACH et Pierre FLÜCKIGER

 

1. L’archiviste comme facilitateur

2. L’archiviste facilitateur de la gouvernance

3. L’archiviste facilitateur : la création de la mémoire historique

4. L’archiviste facilitateur pour le public

5. Archiviste, un rôle important dans la société de l’information

6. En guise de conclusion

 

Looking for a new generation of archivists through a very cloudy horizon

    Luciana DURANTI

 

1. Introduction

2. Creators

3. Users

4. Archivists

5. Archival Competences in 2030

6. Archival Education in 2030

7. Conclusion

 

L’image de l’archiviste dans la société hypermoderne :
vers une autre communication sur les archives ?

    Bernadette FINE

 

1. L’archiviste, un érudit médiateur de connaissances
    1.1. L’archiviste, une figure d’érudit
    1.2. Le local d’archives, un lieu atypique, isolé et fermé
    1.3. Un rôle symbolique de médiateur de connaissance et de gardien de la mémoire

2. Une image de l’archiviste en partiel décalage avec la réalité
    2.1. L’archiviste, gardien de la mémoire et de l’identité collective
    2.2. L’archiviste face à l’événement : autour des archives de la catastrophe AZF (2007)

3. L’archiviste, un acteur périphérique du monde des archives ? Critiques du métier et perspectives pour une autre communication
    3.1. Toute-puissance et arrogance, deux facettes cachées de la figure de l’archiviste-érudit ?
    3.2. Désir d’archives et réalité du métier d’archiviste : entre l’imaginaire et le réel
    3.3. Communiquer autrement sur les archives

4. Conclusion

 

Réflexions sur la place de l’archiviste dans la convergence de la gestion de l’information

    André GAREAU

 

1. Introduction

2. Bref retour sur le rôle traditionnel de l’archiviste

3. Du point de vue de l’archiviste

4. Du point de vue de la formation en archivistique

5. Du point de vue de l’association professionnelle

6. Du point de vue du service d’archives

7. Conclusion

 

Du devenir des associations professionnelles

    Didier GRANGE

 

1. Cap sur l’avenir

2. Quatre facettes du futur des associations professionnelles
    2.1. Nombre et importance
    2.2. Objectifs, rôle et positionnement
    2.3. Attitude, présence et impact
    2.4. Qualité, compétences et partenariats

3. Rêver un peu ; rêver ... beaucoup

4. Un appel – et un rappel

 

Les bâtiments d'archives

    Laurent HONNORÉ

 

1. L’évolution des bâtiments d’archives. Un rapide panorama

2. Perspectives d’avenir
    2.1. La conservation
    2.2. L’accueil du public

3. Conclusion

 

Citoyen-né archiviste en 2030

    Andreas KELLERHALS

 

1. Remarques liminaires

2. Quelles sont les caractéristiques du personnel des archives aujourd’hui ?

3. Compétences spécialisées nécessaires aujourd’hui : la situation en Suisse en termes de formation

4. L’offre de formation répond-elle à la demande institutionnelle ?

5. À quelles exigences les archivistes devront-ils satisfaire en 2030 ?

6. Conclusions : citoyen­né archiviste

 

Vers une archivistique pragmatique et intégrée

    Goulven LE BRECH

 

1. La pratique archivistique traditionnelle et la philosophie du MPLP « more product less process »

2. Le leadership de l’archiviste au sein du « continuum documentaire »

3. En guise de conclusion... L’archiviste dans quinze ans ?

 

Préparer aujourd’hui les voix de l’avenir

    Yvon LEMAY

 

1. Introduction

2. Archives à des fins de création : pertinence de la thématique
    2.1. Les conditions d’utilisation et l’émotion
    2.2. La mémoire et le cadre de référence
    2.3. Une vision dialectique des archives

3. L’exploitation ou la cinquième dimension du Records continuum

4. « Enrichir les perspectives du champ archivistique »

5. Conclusion

 

La gestion numérique des archives de militant-es.
Défis et questionnements à l’échelle d’un Centre d’archives privées, le CARHOP

    Christine MACHIELS, Sara TAVARES GOUVEIA et François WELTER

 

1. Vous avez dit « révolution numérique » ?

2. Des mémoires militantes numériques
    2.1. Des enjeux inédits de conservation
    2.2. L’exigence d’une démarche proactive de collecte

3. Profession : « archiviste ». Les dessous d’un métier renouvelé
    3.1. L’archiviste, ce gestionnaire
    3.2. L’archiviste, cet expert
    3.3. L’archiviste, cet historien

4. Des perspectives d’avenir

 

Archives 2015-2030. Quel archiviste se cache derrière cette icône !?

    Claude MINOTTO

 

Quel archiviste fera progresser la gestion des documents numériques et analogiques au service
de son organisation ?

1. Le communicateur

2. Le réseauteur

3. L’analyste, le concepteur, le novateur

4. Le partenaire

5. Généraliste ou spécialiste, mais réaliste

6. Le gestionnaire

7. Le formateur et la formation des utilisateurs

8. Le technoféru

9. Le diplômé

10. L’archiviste, professionnel unique ou « eunuque » !

 

Quel avenir pour les restaurateurs dans les services d’archives français ?

    Marie-Dominique PARCHAS

 

1. Introduction

2. Le cadre institutionnel de la conservation-restauration en France
    2.1. Les musées
    2.2. Le Service du Livre et de la Lecture (SLL) et la Bibliothèque nationale de France
    2.3. Les services d’archives en France
    2.4. Quel avenir ?

3. Évolution des politiques de conservation dans les services d’archives

4. Préservation et valorisation du patrimoine dans les services d’archives
    4.1. La numérisation
    4.2. Les expositions
    4.3. Les restaurations en chiffres
    4.4. La conservation préventive, l’avenir ?
    4.5. Évolution des pratiques

5. Conclusion

 

Musées, bibliothèques, archives : même combat à l’ère électronique.
Le Numerical Artefacts Museum comme laboratoire d’archivistique du futur

    R.-Ferdinand POSWICK

 

1. Un passé récent

2. Un présent en recherche

3. Et d’ici 2030 ?

 

Les archives en 2030. De la donnée (signifiant) à l’information sur la
donnée (signifié) au service des documentalistes et autres publics

    Roger ROBERTS

 

1. Introduction : Vers de nouveaux fondements

2. Les principes de l’interopérabilité

3. Les évolutions de la visualisation/manipulation des objets
    3.1. Évolution pharaonique de la résolution des images
    3.2. Le débarquement tant attendu de la vision en 3D
    3.3. La représentation interactive de données en xD
    3.4. La reproduction en 3D

4. Représentation de la connaissance de ces objets
    4.1. Déclaration d’existence
    4.2. La représentation de la connaissance
    4.3. L’extraction de connaissance
    4.4. La modélisation de la connaissance (Ontologie)
    4.5. La gestion des droits relatifs aux œuvres

5. Le développement des applications en réseaux
    5.1. Les moteurs de recherche
    5.2. Le Linked Open Data/Media (l’univers des sources ouvertes)
    5.3. Les sources ouvertes : évolution du Semantic Web

6. Conclusions : les écueils...
    6.1. Le stockage
    6.2. Le poids des données : Internet au bord du précipice ?
    6.3. La mise en œuvre d’une solution OAIS

 

Vers une sélection plus drastique et davantage de partenariats

    Jean-Marie YANTE

 

1. Conserver davantage ou mieux sélectionner ?

2. La multiplication des partenariats

 

Faut-il des cyberarchivistes ? Dix ans après, est-ce les mêmes ?

    Jean-Daniel ZELLER

 

1. Introduction

2. Dix ans après
    2.1. Formation de base en informatique
    2.3. Les nouvelles donnes informatiques
    2.3. Évolution du contexte de l’information en général

3. Que seront les néo-archivistes ?
    3.1. Des profils en rapport avec la mise en place de liens et de la communication
    3.2. Des versions d’archivistes
    3.3. Des profils adaptés aux prochaines étapes technologiques
    3.4. Inimaginable composite
    3.5. Quels seront leurs partenaires (ou leurs rivaux) ?

 

Table des matières

 

 

 

Archivistes de 2030