L'archive dans quinze ans

ARCV

Vers de nouveaux fondements

4e de couverture

L’environnement numérique dans lequel les communautés d’archivistes œuvrent aujourd’hui modifie la création de l’information, la gestion des documents, leur utilisation par le public et les historiens. S’interroger sur les grandes orientations à venir s’impose. Quels nouveaux regards se porteront sur les archives ou mieux sur l’archive ?

Celle-ci devient peu à peu donnée et non plus document, mouvante et non statique, intégrée dans un système d’information et non dans une série documentaire. De nouvelles responsabilités vont s’exercer liées notamment à la mise à disposition des données, à leur nécessaire protection et au droit à l’oubli numérique.

De nouveaux usages aussi se font jour grâce aux nouvelles technologies. Ils renouvellent la recherche historique et questionnent les archives au travers d’usages privés, collectifs, publics ou détournés, voire commerciaux.

L’archiviste, désormais confronté à de nouveaux défis, s’interroge sur son profil. Il devra réexaminer les fonctions, les missions, les fondements archivistiques et la formation de l’archiviste de demain.

Sommaire

Table des auteurs

Introduction
    Paul SERVAIS et Françoise MIRGUET

Les nouveaux rapports à l’information. Instantanéité, réseaux, partages…
   Marc LITS

1. « Veux-tu être ma femme ? »

2. Le poids des mots, le choc des photos

3. Une polyphonie énonciative

4. « Vous avez tout Harry Potter en rayon ? »

5. La culture de la convergence

6. Un nouvel espace public

7. Pour un humanisme numérique

8. Un quatrième humanisme

Regards collectifs et nouveaux besoins sociétaux à l’endroit des archives
    Élisabeth VERRY

1. Les archives sont devenues l’affaire de tous
    1.1. Le mot « archives » est passé dans la langue courante
    1.2. Archives, Archive : la notion se décline de la matière au symbole
    1.3. Les archives sont devenues des biens à valeur monétaire

2. Les archives transcendent la révolution numérique
    2.1. La dématérialisation s’impose dans les faits, mais pas encore dans les têtes
    2.2. La technologie numérique ouvre une nouvelle dimension

3. Les archives sont devenues un objet social
    3.1. L’accès à l’information administrative est un droit à part entière
    3.2. Des archives nombreuses et sensibles concernent la vie privée
    3.3. La généalogie : pratique culturelle ou pratique sociale ?

4. Les archives sont même devenues réparatrices
    4.1. La psychogénéalogie, ou la thérapie par l’archive
    4.2. Le recours aux archives comme réassurance de sa propre histoire
    4.3. La vogue des témoignages oraux : le récit de vie
    4.4. Les archives, assise des groupes et des communautés

Les Archives à l’ère de la société de l’information : entre tradition et modernité
    Andreas KELLERHALS

1. Prolégomènes

2. Les Archives doivent-elles s’aligner sur la donnée ?
    2.1. Définitions : document et donnée
    2.2. La réalité archivistique : documents, données ou encore autre chose ?
    2.3. Structure en cascade : Collection – Série – Dossier – Document – Donnée
    2.4. Le numérique, le pré-numérique et le proto-numérique

3. Les AFS s’alignent-elles sur les données ?
    3.1. Premiers chantiers des AFS : métadonnées sur les fonds, les dossiers
           et les documents…
    3.2. La métadonnée comme donnée
    3.3. De la description à l’arrangement des informations contextuelles
    3.4. Les données archivées
    3.5. Les chantiers en cours : des Archives aux Archives numériques
           à l’intégration dans l’infosphère
    3.6. Du triple saut au paso doble : le modèle OAIS sous observation

4. Conclusion

Renouveler notre relation avec les clientèles. Pour sortir de notre cloche de verre
    Normand CHARBONNEAU

1. Introduction

2. À propos de Bibliothèque et Archives nationales du Québec

3. Qu’entend-on par « relations avec les clientèles » ?

4. Aller à la rencontre de l’« autre »

5. En ce qui concerne les archives courantes et intermédiaires…
    5.1. La révision de notre appareil législatif et réglementaire
    5.2. Simplifier et automatiser des processus : l’exemple de l’approbation
           des calendriers de conservation

6. Et du côté des archives définitives…
    6.1. L’élargissement du périmètre culturel
    6.2. Relation entre l’archiviste et l’usager
    6.3. Connaître l’usager

7. Restructuration administrative et « pensée » client

8. Conclusion

Les archives : de la série au système
    Lourdes FUENTES HASHIMOTO

1. La série et le système : deux principes organisationnels distincts ?
    1.1. Du rôle structurant de la série
    1.2. Du système informatisé comme révélateur de faiblesses structurelles et       
           organisationnelles des services d’archives

2. Décloisonner et réorganiser le service d’archives : une nouvelle logique de travail ?
    2.1. Rapprocher la série du système informatisé : en finir avec le service d’archives comme silo
    2.2. Réorganiser le service d’archives : en finir avec le système d’archivage électronique comme silo

3. Les systèmes d’information : entre rationalisation et indétermination
    3.1. La difficile maîtrise des systèmes d’information (SI)
    3.2. Le système d’archivage électronique doit-il/peut-il être le Système
           de tous les systèmes ?
    3.3. Du système informatisé au système automatisé : vers une industrialisation
           de la gestion documentaire ?

4. Conclusion

Images d’un monde flottant : l’archivage des bases de données aux Archives nationales
    Thomas VAN DE WALLE

1. Contexte d’intervention des Archives nationales

2. Histoire de l’archivage électronique aux Archives nationales

3. Le traitement des données structurées, cœur de métier
    des Archives nationales

4. Principes de traitement des données structurées

5. Les bases de données, objets technologiques mouvants

6. Usages mouvants des bases de données

7. Les bases de données, des ensembles aux contenus mouvants

8. Pour continuer à conserver l’électronique : s’adapter est une nécessité

9. VITAM : une coopération interministérielle pour concevoir
    un logiciel commun

10. ADAMANT : la réponse des Archives nationales face à la nécessité
     du changement

11. Perspectives d’évolution dans le traitement des données structurées
      aux Archives nationales

Plans sur la comète « indexation » ou les facettes d’un catalogage renouvelé
    Jean-Claude GENOUD

Entre valeur de transparence et déontologie du respect : quels équilibres ?
    Jean-Marie YANTE

1. Du souci de conserver au devoir de communiquer

2. Le Code de déontologie du Conseil international des archives

3. La protection des données personnelles en Europe

4. La protection des données personnelles en Belgique

5. « Le droit à l’oubli numérique »

Les humanités numériques et le travail de l’historien. Pour une critique des « données numériques ».
À propos de History Manifesto

    Paul BERTRAND

1. « History Manifesto »

2. Les données, le « pain de l’historien » ?

Quelques réflexions préliminaires sur la Venice Time Machine
    Frédéric KAPLAN

1. Les big data du passé

2. Rendre le passé présent

3. L’interface planétaire

4. Le Google du moyen âge

5. Le champignon informationnel

6. Un bien commun scientifique

7. Transcrire des millions de documents

8. Construire le graphe sémantique

9. Encoder les informations métahistoriques

10. Le déploiement spatiotemporel

11. Les approches procédurales

12. Une éthique de la représentation

13. La rencontre entre des dizaines de milliers d’étudiants et des millions
      de documents

14. Comment le travail de chacun s’enrichit du travail de tous

15. Un modèle multidimensionnel de Venise comme prototype
      pour un programme européen plus vaste

Des usages privés : la mémoire de soi et de sa famille
    Paul SERVAIS

1. Introduction

2. L’évolution des contextes

3. L’évolution des attentes : de « l’arbre généalogique » à l’histoire familiale

4. Le défrichage des archives

5. De l’exploitation des archives à la constitution des archives

6. En bref…

Une patrimonialisation des archives ?
    Jean DAVALLON

1. Les caractéristiques de la patrimonialisation
    1.1. La patrimonialisation comme institution d’un statut pour les objets
    1.2. La patrimonialisation des objets matériels et immatériels

2. Usage des archives et patrimoine
    2.1. Les archives, institution de mémoire sociale et culturelle
    2.2. L’usage traditionnel des archives
    2.3. La reconnaissance patrimoniale du document d’archives

3. Nouveaux patrimoines, nouvelles archives

Des usages publics : archives et gouvernance
    Fabian OPPERMANN

1. Le positionnement des archives au cœur de l’action administrative

2. Tracer l’information, retrouver l’information, réutiliser l’information

3. Concilier l’administration et le patrimoine

4. S’adapter aux réalités

5. Conclusion

Les principes fondamentaux de l’archivistique à l’épreuve des technologies de l’information
et des communications

    Daniel DUCHARME

1. Introduction

2. Enquête auprès du milieu québécois des archives
    2.1. Le questionnaire
    2.2. L’échantillonnage
    2.3. Taux de participation et provenance des répondants
    2.4. Sources de la réflexion

3. Le principe de respect des fonds
    3.1. Définition
    3.2. Historique et portée
    3.3. Le respect des fonds : ce qu’en pense le milieu québécois des archives
    3.4. Réflexion critique sur le principe de respect des fonds
    3.5. Des problèmes d’application malgré tout…

4. Le cycle de vie des documents d’archives
    4.1. Historique et portée
    4.2. BAnQ, le cycle de vie et la Loi sur les archives
    4.3. Ce qu’en pense le milieu québécois des archives
    4.4. Réflexion critique sur le cycle de vie des documents

5. En guise de conclusion : les principes fondamentaux et la valeur des archives

L’archiviste, entre permanences et ruptures
    Pierre FLÜCKIGER

1. L’évaluation

2. Un point de vue extérieur

3. Rôles de l’archiviste

4. Communication

5. Nouveaux publics

6. Nouveaux besoins

7. Des ruptures

8. Moteurs de recherche

9. Des écueils

10. En guise de conclusion

Table des matières

 

JDA14