L'archiviste dans quinze ans

ARCV

Nouvelles attentes, nouvelles responsabilités, nouveaux défis

4e de couverture

Le rôle et le profil de l’archiviste évoluent. Ses pratiques sont en pleine révolution. Les contributions de ce volume tentent de cerner ces mutations ou ces glissements et d’en indiquer le sens.

Quatre interrogations servent de fil conducteur à ce passage en revue.

La première interroge la place de l’archiviste dans la société contemporaine, dite de l’information. Quelles sont les attentes globales, implicites et explicites, vis-à-vis de la fonction, de la profession et du métier? Quel rôle jouent les représentations sociales et mentales?

Le deuxième axe son analyse sur les nouvelles modalités d’exercice des responsabilités de l’archiviste. Quelles sont-elles? Sont-ce vraiment de nouvelles responsabilités? S’exercent-elles sous de nouvelles modalités?

La troisième tente d’identifier les besoins de nouvelles formations pour l’archiviste en devenir. Les formations traditionnelles sont-elles toujours de mise? Sur quoi porteraient les nouveaux contenus?

Enfin la quatrième relève quelques grands chantiers et défis auxquels l’archiviste pourrait être confronté dans les quinze années à venir, notamment la dématérialisation, la question des partenariats et du travail collaboratif, la définition d’une identité ou la reconnaissance institutionnelle et sociétale.

Sommaire

Table des auteurs

Introduction
    Paul SERVAIS et Françoise MIRGUET

Les archives au futur : entre politique et économie
    Bertrand MÜLLER

1. Les archives : de l’État au patrimoine

2. Une révolution documentaire

3. La documentation

4. La documentarisation du monde

Suivez le lapin blanc ! L’archiviste à la croisée des chemins ?
    Anouk DUNANT GONZENBACH et Pierre FLÜCKIGER

1. Introduction

2. La gouvernance de l’information

3. Rôles et responsabilités des archivistes envers le public

4. Évaluation et création de la mémoire historique

5. En guise de conclusion

Archives, communauté et partage. L’archiviste dans la société numérique
    Anne KLEIN

1. Introduction

2. Diffusion et exploitation des archives : l’archiviste, intermédiaire ou médiateur ?
    2.1. La diffusion, l’archiviste dans son service d’archives
    2.2. L’exploitation, l’appropriation des documents dans l’espace social

3. Présence des archives dans l’espace social
    3.1. Cadre de référence et champs d’existence
    3.2. Milieu culturel et pratiques innovantes

4. La communauté et l’économie du partage
    4.1. La mise en place de communautés comme médiation
    4.2. La médiation comme forme de transmission

5. Conclusion

L’archiviste dans la société numérique : apprendre des pratiques en marge. Le cas du cinéma de réemploi
    Annaëlle WINAND

1. Introduction

2. L’archive et le cinéma de réemploi

3. Les archives et le cinéma de réemploi

4. Excès archivistique de l’âge numérique

5. En guise de conclusion : collaboration entre archivistes, cinéastes et études cinématographiques

L’archiviste dans la société. Perception et représentation
    Fabien ZEPPARELLI

1. Du stéréotype de l’archiviste au changement générationnel

2. L’archiviste en société

3. L’archiviste face à ses collègues

4. Conclusion

Les nouvelles responsabilités des archivistes. Éclatement ou repositionnement du métier ?
    Jean-Marie YANTE

1. La révolution ou la dictature du numérique

2. Nouvelles attentes, nouvelles demandes

3. Aggiornamento et revalorisation des responsabilités traditionnelles

4. La valorisation

5. Fabriquer de l’archive

6. Permanences et ruptures disciplinaires

7. Des partenariats à développer, à susciter, à encadrer

8. Unicité ou éclatement de la profession ?

9. En guise de conclusion

De nouvelles responsabilités qui dépassent le champ strictement des archives ? Réflexion sur le rôle des Archives de l’État du Valais dans l’écosystème du Service de la culture du canton du Valais
    Alain DUBOIS

1. Deux responsabilités évidentes... qui ne le sont pas forcément

2. La voie de la gouvernance de l’information – une nouvelle mission des services d’archives

3. Vers une collaboration renforcée avec les institutions sœurs de conservation du patrimoine

4. En guise de conclusion : une responsabilité éthique qui oblige les archivistes à s’entourer des partenaires adéquats pour remplir leur mandat légal

Archiver les données de recherche dans quinze ans
    Magalie MOYSAN

1. Les plans de gestion de données : un renversement des perspectivesde collecte

2. Nouvelles responsabilités pour l’archiviste
    2.1. Participation à l’organisation de l’activité de recherche
    2.2. L’évaluation et la sélection : un enjeu devenu majeur

3. Les principes archivistiques dans quinze ans : quel futur pour le principe de provenance ?

4. Quelle articulation avec les autres métiers de l’information scientifique et technique ?

L’archiviste... un acteur de transition !?
    Freddy VAN HOVE

1. Une interrogation et une déclaration

2. Quel cœur de métier ?

3. Un acteur de transition et de mise en relation

4. Nos responsabilités vs les nouvelles technologies

5. Une transition vers la fin...

Pour poursuivre la réflexion...
    Bruno LEMAY

L’archivistique en quête de formation
    Martine CARDIN

1. Une formation à géométrie variable

2. Une tresse de compétences en archivistique à trois brins

3. Une formation en évolution constante

Les outils web des Archives de la Ville de Montréal au service de la formation. Un exemple de collaboration
    Nicolas BEDNARZ

1. Formation et milieux professionnels

2. Les Archives de la Ville de Montréal
    2.1. Un objectif
    2.2. Un contexte
    2.3. Une redéfinition subséquente des outils
    2.4. Plate-forme web et composantes

3. Vers une pratique collaborative et interdisciplinaire
    3.1. Les avancements
    3.2. Les exemples concrets
    3.3. La mise à profit pédagogique

4. Un exemple de contribution collaborative à la formation
    4.1. L’opportunité
    4.2. Une initiative collaborative
    4.3. L’apport initial de l’enseignant
    4.4. L’apport initial de l’archiviste
    4.5. L’élaboration et la présentation conjointes du guide de travail
    4.6. Le lieu : la plate-forme web des Archives de Montréal
    4.7. L’évaluation collaborative
    4.8. Publication et promotion
    4.9. Les résultats obtenus

5. Les contributions souhaitables des institutions gestionnaires d’archives
    5.1. Formation à distance
    5.2. Diffusion des archives et nouveaux usages
    5.3. Habiletés communicationnelles et collaboratives
    5.4. Utilisation des médias sociaux
    5.5. Échanges interdisciplinaires

6. En conclusion

Quelle(s) formation(s) pour quel(s) métier(s) ? Retour d’expérience sur la profession d’archiviste en Belgique francophone
    Nicolas DELPIERRE

1. Se former, mais à quoi ? De l’importance d’informer avant de former

2. La formation idéale ?

3. Coup d’œil sur la formation en archivistique en Belgique francophone

Quelle formation continue pour relever les défis de l’hybridation de la pratique archivistique ?
    Frédéric NOYER

1. Cadre : sur la frontière entre missions des archives et systèmes d’information

2. Une forme : la veille permanente

3. Un mode d’interaction avec son organisation

4. Un horizon pour sortir de sa zone de confort

Âge de l’information, révolution numérique, évolutions sociétales... Enjeux et nouvelles perspectives pour les archivistes
    Claire SIBILLE-DE GRIMOÜARD

1. La révolution numérique
    1.1. Une mutation très conséquente de l’objet « archives »
    1.2. La dématérialisation des échanges
    1.3. Les nouvelles attentes des usagers

2. L’évolution des pratiques et du rôle sociétal de l’archiviste
    2.1. Les enjeux de la gouvernance informationnelle
    2.2. Convergences de données, convergences de métiers ?
    2.3. Coproduire et partager la connaissance : en interaction avec les usagers

3. L’évolution de la discipline et du profil de l’archiviste
    3.1. De nouvelles compétences
    3.2. Les besoins en formation
    3.3. L’évolution de la discipline archivistique

4. Conclusion

De la collecte des archives à la gouvernance de l’information. Défis et opportunités d’un nouveau positionnement
    Alexandre GARCIA

1. Une organisation soucieuse de bien gérer son information

2. Les Archives du CICR : un périmètre d’action élargi

3. L’Information Management Programme

4. Un portefeuille de services et solutions au-delà de la gestion patrimoniale

5. Un nouveau positionnement des professionnels de la gestion de l’information
    5.1. Un rapprochement avec les producteurs de documents
    5.2. Une interaction plus avancée avec les services informatiques
    5.3. Une expertise mobilisée au sein de l’institution

6. La mise en œuvre de ces nouveaux services : un défi interne
    6.1. Une nouvelle structure pour prendre en charge la gestion de l’information
    6.2. De nouveaux profils professionnels

7. Un modèle à reproduire ?

L’archiviste dans quinze ans, mobilis in mobilii
    Charlotte MADAY

1. Le temps

2. L’espace (ou la place de l’archiviste dans la transition numérique)

3. Conclusion

Le rôle stratégique de l’archiviste à l’ère de la gouvernance informationnelle
    Natasha ZWARICH, Dominique MAUREL et Christine DUFOUR

1. Introduction

2. La gouvernance informationnelle
    2.1. Quelques perspectives sur la gouvernance informationnelle
    2.2. La perspective retenue pour nos travaux de recherche

3. Rôle stratégique de l’archiviste
    3.1. Le concept de stratégie informationnelle
    3.2. Nouvelles responsabilités et nouveaux outils de l’archiviste

4. Les compétences stratégiques de l’archiviste
    4.1. Le concept de compétence
    4.2. Des compétences stratégiques clés pour l’archiviste

5. Conclusion

« Les grands chantiers et les défis ». Un aperçu des discussions de la table ronde
    Barbara ROTH

1. Relever les défis

2. Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain

3. Pourquoi tant d’efforts ?

Entre idéal-type et question éthique. Remarques conclusives pour un colloque
    Frédéric SARDET

1. De l’idéal-type

2. La question éthique

Table des matières

Couv JDA15