Coronavirus : mieux vaut prévenir que guérir

 

Le coronavirus se transmet facilement. Mais avec quelques règles simples à appliquer collectivement, il est possible de limiter sa propagation. Anne Simon, médecin microbiologiste et spécialiste en prévention des infections aux Cliniques universitaires Saint-Luc, détaille ces bons réflexes à adopter.

Comment se transmet le coronavirus ? Comment éviter la contamination ?

Le coronavirus se transmet par les gouttelettes éjectées lors de la toux, des éternuements ou de la parole.

Etant donné que ce virus est « enveloppé » et donc entouré d’une membrane de phospholipides, il est particulièrement vulnérable aux détergents et à la dessiccation (solution hydroalcoolique).

Les deux meilleures mesures de prévention restent :

  • Se laver les mains régulièrement
  • Eviter le contact avec des personnes malades

Lorsqu’une personne présente des symptômes de la maladie ou a été déclarée porteuse du virus, d’autres réflexes sont recommandés :

  • Utiliser des mouchoirs en papier qui seront jetés immédiatement après utilisation
  • Tousser et éternuer dans le pli de son coude
  • Se laver systématiquement les mains à l’eau et au savon ou utiliser la friction des mains à la solution hydroalcoolique contenant minimum 60% d’alcool
  • Rester à la maison pour ne pas risquer de contaminer d’autres personnes
  • Ne pas partager d’objets comme les verres ou les brosses à dents
  • Désinfecter les surfaces que l’on touche souvent
  • Bien aérer les pièces dans lesquelles on vit un peu confiné

Il est important que les personnes vivant sous le même toit qu’une personne malade surveillent leur température deux fois par jour et consultent leur médecin traitant s’il y a apparition de fièvre et/ou de symptômes respiratoires.

Les masques chirurgicaux achetés en pharmacie sont-ils efficaces ?

Oui, ils sont efficaces car ils constituent une barrière physique entre un agent contaminant et les voies respiratoires supérieures que sont le nez et la bouche. Mais il est important de les réserver au personnel soignant.

Quels sont les autres bons réflexes à avoir ?

Il ne faut surtout pas paniquer. Il faut rester attentif·ve aux recommandations officielles. La situation évoluant de jour en jour, il faut rester informé·e et surtout aller chercher l’information au bon endroit.

Les liens à consulter

 

Anne Simon, Médecin microbiologiste et spécialiste en prévention des infections aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Anne Simon

Médecin microbiologiste et spécialiste en prévention des infections aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Les infos des expert·es UCLouvain sur le coronavirus

Podcast
Benoit Kabamba-Mukadi
Podcast