Du bachelier au master : se former à la durabilité

Du bachelier au master : se former à la durabilité

Enseigner la durabilité. Faire écho aux Sustainable Development Goals (SDGs). Comprendre les causes de la non-soutenabilité. Insuffler l’innovation. Donner des outils pour passer des idées aux actions concrètes. Les missions d’enseignement de l’UCLouvain sont plurielles et s’adressent à la jeunesse d’aujourd’hui et de demain, celle qui a soif d’apprendre et de vivre dans un monde en transition vers une société plus durable.

Inhérente à de nombreux cours et programmes déployés par les facultés, la compréhension profonde des complexes enjeux de la durabilité est déjà une réalité pour une frange d’étudiant·es. Par nature, le développement durable s’enracine en effet dans diverses disciplines et aborde un large spectre de thématiques qui répondent aux objectifs mondiaux des SDGs (la lutte contre les changements climatiques, les extinctions massives de la biodiversité, l’accès à une énergie propre et à un coût abordable, le recours à de l’eau propre et l’assainissement, la santé et le bien-être, la lutte contre la pauvreté, pour l’égalité des genres, la prospérité économique et inclusive, l’agriculture et la diminution de la faim, les droits de l’homme, etc.).

Pour ce premier état des lieux de l’enseignement dans ce domaine, quelques programmes pluridisciplinaires conçus dans une perspective de développement durable et plusieurs cours dans diverses facultés ont été épinglés. Ceux-ci sont autant de portes d’entrée dans la problématique de la nécessaire et urgente accélération de la transition écologique et inclusive.

 

En 2012, lors de la CONFÉRENCE RIO+20 , les chanceliers et chancelières, président·es, recteurs et rectrices, chef·fes d’établissements d’enseignement supérieur ont signé une déclaration commune dans laquelle elles et ils s’engagent à « enseigner les concepts de développement durable, en veillant à ce qu’ils constituent une partie du tronc commun dans toutes les disciplines afin que les futur·es diplômé·es de l’enseignement supérieur puissent développer les compétences nécessaires pour entrer dans la vie active en étant sensibilisé·es au développement durable et avec une compréhension claire de la manière de parvenir à une société qui permette un développement économique, valorise les personnes et respecte les ressources limitées de la Terre ».