Historique

1425

 

Fondation de l’Université

L’Université de Louvain est fondée le 9 décembre 1425.

À la manœuvre, la Ville qui offre des bâtiments et rémunère les premiers professeurs. Les cours débutent en octobre 1426. Louvain compte parmi les rares universités complètes avec cinq facultés : la théologie (instituée en 1432), le droit civil, le droit canon, la médecine et les arts. Elle sera la seule université des territoires de l’actuelle Belgique jusqu’en 1816.

 

 

1516

Erasme

« Nulle part on étudie d’une façon plus heureuse qu’à Louvain »

Cette année-là, Erasme découvre à Louvain quelques textes essentiels à sa recherche, fait publier en ville l’Utopia de son ami Thomas More et appuie la fondation du Collège des Trois-Langues (latin, grec et hébreu) qui deviendra un foyer européen de l’humanisme.

 

Vésale et Mercator1543

 

Vésale & Mercator

Vésale enseigne à la table de dissection

Vésale révolutionne les connaissances anatomiques avec son traité De humani corpore fabrica qui puise directement son information de la dissection. Il avait étudié à Louvain, tout comme Mercator qui publie en 1569 le système de projection qui porte son nom, grâce auquel on put dresser les premières cartes des continents.

 

Louvain est un centre d’études humanistes1592

 

Collège des Trois-langues

Louvain est un centre d’études humanistes

Juste Lipse est nommé au prestigieux Collège des Trois-langues (latin, grec, hébreu), le premier en Europe. Grand spécialiste de Tacite, il fait entrer l’histoire et la réflexion politiques dans le champ intellectuel.

 

1637

 

Descartes

Le Discours de la méthode débattu à Louvain

René Descartes envoie le Discours de la méthode à Louvain pour le soumettre au débat.
La physique moderne prend place dans les programmes de cours et de recherche des deux facultés scientifiques, les arts et la médecine. Louvain compte 40 collèges, lieux d’enseignement et d’hébergement des étudiants sur le modèle d’Oxford, de Cambridge, de Bologne et de Paris.

 

Création d’une chaire et d’un laboratoire de physique expérimentale1755

 

Physique expérimentale

Création d’une chaire et d’un laboratoire de physique expérimentale

Les mathématiques poussées et les sciences appliquées entrent dans les programmes. La Faculté de médecine est dotée d’un amphithéâtre moderne d’anatomie. La bibliothèque centrale de l’Université s’agrandit et compte environ 50.000 ouvrages en 1786.

 

Entre fermeture et réouverture1797

 

Entre fermeture et réouverture

La Belgique a été incorporée à la France en 1794. Une loi de la République signe la fermeture de l’Université en 1797. En 1816, l’Université est rétablie en tant qu’université d’État du Royaume des Pays-Bas. Les sciences mathématiques et naturelles deviennent une faculté à part entière. Un nouveau jardin botanique est créé. L’université de dote d’un grande auditoire (la Grande Rotonde) qui accueillera les assemblées et tous les événements académiques.

 

1834

 

Création d’une Université libre catholique

L’université retourne à Louvain

La Constitution belge de 1830 proclame la liberté d’enseignement qui tranche d’avec la politique dirigiste de tous les autres États. Les évêques de Belgique fondent à Malines l’Université catholique en 1834 et l’installent à Louvain en 1835 dans les bâtiments de l’université de 1425.
Sa première mission : former les cadres du nouvel État et de la société en pleine révolution industrielle et culturelle. La Faculté de médecine assure désormais le travail médical à l’hôpital public Saint-Pierre.

 

Toutes les facultés fondent des instituts1868

 

Pensée critique

Toutes les facultés fondent des instituts

Ouverture des Écoles spéciales d’ingénieurs, bientôt suivies par l’agronomie (1878). Les décennies suivantes, toutes les facultés fondent des instituts en archéologie, économie, sciences politiques et sociales, spécialités médicales… élargissent leurs programmes de cours et installent des laboratoires et des séminaires qui forment les étudiants à la pensée critique et aux méthodes de la recherche scientifique. Une douzaine de revues scientifiques internationales sont créées à l’UCL.

 

1896

 

Recherche scientifique

Démonstration du théorème des nombres premiers

Charles-Jean de la Vallée Poussin, professeur à la Faculté des sciences, démontre le théorème des nombres premiers. Arthur Van Gehuchten (Faculté de médecine) élabore la théorie du neurone avec le futur prix Nobel Ramon y Cajal. Il fonde à l’UCL une chaire et une clinique en neurologie.

 

le Japon soutient la reconstitution des collections de l’université1909

 

Ladeuze

Reconstruction après 1914

Paulin Ladeuze devient recteur. Grand exégète du Nouveau Testament qui avait contribué à placer, en 1900, la Faculté de théologie de l’UCL au premier plan international, il reconstruit l’université après les destructions de 1914 et crée de nouveaux instituts. Les Halles et la Bibliothèque qu’elles abritaient ont été détruites le 25 août 1914. Avec les États-Unis, de nombreux pays européens dont la France et la Grèce, le Japon soutient la reconstitution des collections de l’université à travers une donation exceptionnelle de manuscrits, de livres et d’œuvres d’art témoins de son histoire culturelle (1924).

 

1927-1932

 

Lemaître

« L’univers n’est pas trop grand pour l’homme, il n’excède pas les possibilités de la science ni la capacité de l’esprit humain »

Dans les années 1920, Georges Lemaître est un des premiers et meilleurs connaisseurs de la théorie générale de la relativité d’Einstein (1915). Il la relie aux données expérimentales qui se multiplient en astronomie et pose, en 1927 et en 1931, deux hypothèses qui bouleversent la cosmologie : l’univers est, à la fois, en expansion et en devenir à partir de l’explosion initiale d’un concentré d’énergie. La cosmologie actuelle a conservé les intuitions fondatrices de Lemaître et confirmé ce qu’il avait posé en théorie. Une « soupe » de particules élémentaires (ce qu’il avait appelé par image « l’atome primitif ») a donné naissance à l’univers. 

 

1940

 

Démocratisation

À partir de 1945, les études universitaires se démocratisent

À la mort de Paulin Ladeuze en janvier 1940, Honoré Van Waeyenbergh lui succède et fait bientôt face à la guerre et l’occupation de la Belgique. Il protège les étudiants du Service du travail obligatoire en Allemagne et accueille les étudiants de l’ULB, contrainte de fermer ses portes. À partir de 1945, il s’attelle au grand chantier de la démocratisation des études universitaires.

 

1966

 

Fondation du CORE

Un centre d’excellence, lieu de coopération scientifique internationale

Le CORE (Center for Operations Research and Econometrics) est créé en 1966 comme centre de recherche interdisciplinaire, interuniversitaire et international. Au fil de son histoire, il a recruté et accueilli des chercheurs étrangers toujours excellents, parfois prestigieux puisque certains d’entre eux ont reçu le Prix Nobel d’économie (Gérard Debreu, Robert J. Aumann). 

 

1968

 

Louvain-la-Neuve

L’université francophone (UCL) s’implante dans deux lieux

En 1968, les sections de langue française et de langue néerlandaise de l’Université se séparent et deviennent deux universités. L’université francophone (UCL) s’implante dans deux lieux dont elle conçoit la création : la ville universitaire de Louvain-la-Neuve en Brabant wallon et le site de Woluwe Saint-Lambert dans l’agglomération de Bruxelles. Le transfert débute à Louvain-la-Neuve en octobre 1972 et à Woluwe en septembre 1974. Les cliniques universitaires Saint-Luc ouvrent leurs portes en août 1976.

 

L’ucl en pointe dans la transplantation d’organes1969

 

Première mondiale médicale

L'UCL en pointe dans la transplantation d’organes

Paul-Jacques Kestens, Jean-Bernard Otte, professeurs à la Faculté de médecine réalisent la première transplantation hépatique sur le continent européen. Les activités de transplantation démarreront aux Cliniques universitaires Saint-Luc au début des années 1980 où l’on put lutter efficacement contre le rejet. De très nombreuses mondiales y ont eu lieu depuis.

 

1974

 

De Duve

"Nous ne faisons pas que découvrir le monde mais contribuons à le construire"

Christian de Duve (1917-2013) reçoit le Prix Nobel de médecine en 1974 pour la mise en évidence de deux organites, le lysosome (1955) et le peroxysome (1965), qui agissent sur la façon dont une cellule absorbe les substances bénéfiques et rejette les autres. Quelques mois plus tard, il fonde l’Institut de pathologie moléculaire, un pôle de recherche en biochimie et en génétique qui porte aujourd’hui son nom.

 

1983

 

Europe

Le Conseil européen institue des programmes-cadres de recherche

Des équipes de l’UCL participent à tous les programmes-cadre européens de recherche depuis leur création en 1983.

 

1991

 

Chaire Hoover 

Création d’une chaire en éthique économique et sociale

La mission de la Chaire Hoover d’éthique économique et sociale est de stimuler une réflexion éthique dans l'enseignement et la recherche et de contribuer à nourrir un débat clair et informé sur les questions éthiques qui se posent à notre société. Des programmes de recherche axés sur le développement durable, la lutte contre le dérèglement climatique et la compréhension des nouvelles forces à l’œuvre dans le monde sont lancés dans tous les champs disciplinaires.

2004

Bologne

Fini la candidature et la licence, bienvenue au baccalauréat et au master

L’ensemble des programmes de cours sont repensés à l’occasion du passage de l’enseigneur supérieur au système de Bologne. La pédagogie active, la promotion de la formation continuée, les partenariats avec d’autres universités (doubles diplômes) et le statut peps (Projet pour étudiants à profil spécifique- 2007) font partie de la réforme.

2005

Salles propres

L’UCL étend son programme de chambres propres

L’École polytechnique de Louvain étend son programme de chambres propres : des laboratoires de haute technologie utilisés pour la production de dispositifs micro- et nanoscopiques destinés notamment à la recherche en microélectronique, en étude des matériaux et en biologie.

2010

Facultés & instituts

Vers une gestion différenciée et coordonnée de l’enseignement et de la recherche

L’UCL se constitue en 14 facultés et fédère ses équipes de recherches dans une vingtaine d’instituts : 9 dans le secteur des sciences humaines ; 5 (totalisant 35 pôles) dans le secteur des sciences de la santé, 5 (16 pôles) dans le secteur des sciences des sciences et technologies et 1 intersectoriel (4 pôles).

2016

Obésité

Découverte d'un mécanisme responsable de l'oxydation des graisses dans le tissu adipeux

Le Louvain Drug Research Institute publie une nouvelle recherche sur l’obésité et le diabète. Les chercheurs de l’UCL ont mis en évidence le rôle primordial de la bactérie Akkermansia muciniphila dans le maintien de la fonction barrière de l’intestin, protégeant du développement de l’obésité (stockage de graisses), du diabète de type 2 et de l’inflammation induit par un régime riche en graisses.