Les étudiant·es en transition

La plateforme des KAP transition

La plateforme des KAP transition, un nom générique qui réunit la Maison du développement durable, diverses associations locales et les dix kots à projets écoresponsables que compte l’UCLouvain : l’Alterékot, le Kap sur l’avenir, le Depakot, le Devlopkot, le Kapvert, le Koutpouce, le Kot Planète Terre, le Kot Oasis, le Kot Oxfam ou encore le Kotextile.

La force de frappe de cette centaine d’étudiant·es est significative… C’est par exemple à l’initiative du Kot Planète Terre qu’en 2007, les gobelets en plastique à usage unique ont été remplacés dans la plupart des événements estudiantins au profit de gobelets réutilisables : une mesure devenue obligatoire presque partout. Parmi leurs projets actuels ont notamment émergé l’organisation de marches pour le climat en réponse aux appels lancés par la jeunesse mondiale, la mise sur pied de repair cafés, de conférences, de projections, de débats, d’ateliers zéro déchet, de cuisine ou de citoyenneté, le lancement de la Run’n’trash (course aux déchets), la distribution de l’Alter Pack, la création d’un magasin de seconde main, etc. Mais aussi et surtout le festival Cap Transition, quatre jours d’activités au coeur de la Grand-Place de Louvain-la- Neuve, centrés sur la problématique environnementale et les relations Nord-Sud.

Chaque semaine, à la Maison du développement durable, un·e délégué·e de chaque kot de la plateforme vient échanger avec ses homologues, des représentant ·es d'associations locales et les responsables de la MDD. Ensemble, ils imaginent, créent et se soutiennent.

L’assemblée générale des étudiant·es de Louvain

La transition écologique, un enjeu pris à bras le corps par l’Assemblée générale des étudiant·es de Louvain (AGL). Depuis près de dix ans, un poste dédié à cette problématique a été ouvert au sein du comité. Un signe fort qui s’exprime par un travail de lobbying auprès des instances officielles de l’Université et de mobilisation des étudiant·es. Parmi les demandes de l’AGL : un changement du portefeuille pour des investissements socialement et écologiquement responsables (en particulier fossil free), des actions concrètes pour la mobilité douce ou encore, le développement d’une offre étayée d’enseignement lié au développement durable. Invitation à des rassemblements sur la Grand-Place de Louvain-la-Neuve, participation active au Conseil du développement durable sont autant d’événements et d’engagements pris par les membres de l’AGL.

Profondément ancrée dans la communauté estudiantine, l’AGL soutient les initiatives émergeantes en faveur de la transition par une aide logistique mais aussi financière. Elle met notamment ses réseaux et ses compétences à disposition de la plateforme des kots à projets dédiés au développement durable.