Port du masque

Pourquoi porter un masque ?

Le masque « citoyen » (en tissu) que nous portons protège nos camarades et nos collègues de travail. Il capte les particules ou les fluides corporels que nous émettons. Cependant, il nous protège peu contre l'inhalation de petites particules ou de gouttelettes de virus.

Si le port est généralisé, nous nous protégeons mutuellement. Il s’agit donc d’une responsabilité collective.

Le port du masque limite également les gestes souvent inconscients qui font que nous nous touchons la bouche ou le visage.

Quand et où porter un masque ?

Le port du masque est obligatoire en permanence dans tous les espaces universitaires.

Les membres du personnel peuvent retirer leur masque lorsqu'ils sont à leur poste de travail personnel où la distance d'1,5 m peut être respectée. Par "poste de travail personnel", on entend le bureau, le plan de travail, la hotte, la paillasse ou tout équipement sur lequel on travaille habituellement ainsi que sa place assise dans une salle de réunion.

Les enseignant·es peuvent le retirer dans les auditoires d'au moins 50 étudiant·es et moyennant le respect d’une distance physique de minimum 3 mètres avec les étudiant·es.

Le port du masque est également obligatoire, par décisions communales, à l'extérieur de nos bâtiments universitaires, dans certains espaces publics :

Quelques conseils pour le port du masque

  • Les masques de type FFP2 –P3 restent à usage médical ou pour les activités à risques définis.

  • Le masque en tissu est à utiliser au maximum 4 heures d’affilée car l’humidité produite par la respiration altère les propriétés du masque et peut permettre aux particules filtrées d’atteindre les voies respiratoires.

  • Mal entretenu, au contact avec la peau et les voies respiratoires, des contaminations (virus, bactéries, ou champignons) sont possibles. Le nettoyage en machine à 60°C après chaque usage est indispensable. Pour le port comme pour l’entretien, des consignes (voir ci-dessous) ont été rédigées.