Vers une alimentation durable

Une assiette plus engagée

Quatre cantines, deux sandwicheries et un service traiteur sont gérés par l’asbl « Restaurants universitaires » sur les campus de Louvain-la-Neuve, Woluwe et Mons. Un service qui s’engage de plus en plus dans la durabilité, que ce soit au niveau du contenu de l’assiette, des contenants ou des approvisionnements.

Près de 2 000 client·es par jour passent les portes des restaurants universitaires et des sandwicheries sur l’ensemble des sites de l’UCLouvain, soit plus de 207 000 personnes par an, étudiant·es, personnel de l’Université et extérieur·es confondu·es. À chacun·e d’elles·eux est proposé une offre variée de plats, soupes, salades et autres sandwiches. Une carte qui tend de plus en plus vers la durabilité. Particulièrement dynamique, le service des restos U met en place de nombreuses actions concrètes, des plus petites aux plus essentielles :

  • le plat malin : équilibré et surtout bon marché, le plat malin est le best- seller des restos U. Son tarif fixé à 3,35 € pour les étudiant·es attire 47 % des mangeurs et mangeuses (5,25 € pour les membres UCLouvain et 7,10 € pour les extérieur·es). Végétarien le jeudi, il l’est aussi le mardi depuis peu.
  • la gamme végétarienne : en parallèle à ce plat malin bi-hebdomadaire, un plat basé sur des légumes, des céréales ou des légumineuses est proposé tous les jours, tout comme certaines soupes, une sauce pour accompagner les pâtes, le bar de légumes chauds et de salades.
  • des sandwiches vegan : 13 % des pains garnis vendus en sandwicherie sont vegan et 30 % sont végétariens.
  • l’origine des produits : le choix des ingrédients prend en compte l’origine des denrées et leur labellisation. Les poissons cuisinés sont par exemple tous issus d’une pêche certifiée durable MSC (Marine Stewardship Council) et ASC (Aquaculture Stewardship Council). Certaines soupes sont également réalisées à partir des légumes certifiés bio de la Ferme universitaire de Lauzelle.
  • la transparence : prochainement, une signalétique végétarienne va éclairer les choix des visiteurs et visiteuses des restos U. Une démarche qui complète les fiches réalisées par la spin-off You Meal qui traduisent les plats en un score évaluant les valeurs nutritionnelles et les impacts environnementaux.
  • l’acheminement de denrées : les restos U sont fournis via une plateforme d’achat unique. 90 % de leurs produits sont livrés quotidiennement à Louvain-la-Neuve, minimisant ainsi les trajets et maximisant l’efficacité.
  • la diminution de l’usage du plastique : les gobelets, tasses, cuillères, bols en plastique à usage unique sont remplacés par leurs homologues en verre ou en carton.

Défis

  • Faire table rase complète du plastique au sein des diverses structures, restos U, sandwicherie et service traiteur.
  • Limiter au maximum le gaspillage alimentaire.

Freins

  • Le facteur humain… les habitudes de consommation dictent encore
    certains achats comme la mise à disposition de bouteilles en plastique et cannettes à emporter.
  • Les difficultés organisationnelles et de manutention, tout comme le respect des normes AFSCA qui complexifient notamment le recours au plastique à usage unique.

Signataire du Green Deal "cantines durables"

L’UCLouvain est l’un des 330 signataires de la convention du Green Deal « cantines durables » de la Région wallonne. Un engagement acté qui se joint à cette mouvance globale et volontaire d’augmenter l’aspect durable des
repas proposés dans les collectivités. Le focus est mis sur quatre axes de travail : l’encouragement à la consommation de produits locaux et de saison, équitables, respectueux de l’environnement et des animaux, à la préparation de repas sains, équilibrés et savoureux, à la réduction du gaspillage alimentaire et des déchets ainsi qu’à l’inclusion sociale. À l’Université, une série de critères étaient déjà remplis comme la mise à disposition de produits
issus du commerce équitable ou répondant aux normes de bienêtre animal. Mais la volonté est d’aller plus loin d’ici à l’échéance 2022 du Green Deal, notamment en termes de gaspillage alimentaire et de production de déchets. Le plastique disparaît donc peu à peu des structures, le tri organique est instauré en cuisine et une balance des restes
alimentaires est à l’étude pour sensibiliser les visiteurs et visiteuses des restos U à leur contribution au poids des poubelles.

Louvain House

Elle surplombe le lac de Louvainla- Neuve… Logée au 3e étage de l’Aula Magna, la Louvain House est plus qu’un espace de restauration créé pour la communauté universitaire. Elle est un lieu de rassemblement, de rencontres, de découvertes et d’activités pluridisciplinaires. Tous les midis de la semaine, le restaurant accueille les membres du personnel de l’UCLouvain, les Alumni et leurs invité·es éventuel·les.

Dans ses cuisines, se travaillent notamment les légumes, fruits et petits fruits de saison labellisés bio de la ferme
de Lauzelle. Ce partenariat permet d’écouler les produits de la ferme universitaire sans pour autant concurrencer la
production maraîchère locale. Cuisinés de manière créative à la Louvain House, ils alimentent les plats proposés à la carte mais aussi ceux d’événements organisés comme des colloques, des séminaires, des mises au vert ou encore les « Rencontres de la Louvain House » qui ont lieu dix fois par an.

Et la démarche durable se poursuit aussi contre le gaspillage alimentaire. Le menu est volontairement limité, les quantités sont gérées en partie grâce aux réservations et la vaisselle en plastique à usage unique est totalement
inexistante.

Composts collectifs et permaculture

Plantes et terreau se marient, le temps d’une longue macération, avec de nombreux résidus organiques venus des repas, des marcs de café et feuilles de thé des cafétérias. En mars 2018, un compost collectif est sorti de terre à proximité de la Croix du Sud à Louvain-la-Neuve. Des seaux à biodéchets ont alors été mis à disposition de 20 partenaires et alimentent huit bacs, soit 26 m3 au total.

Parmi ceux-ci, des matériaux compostables issus des serres du haut de Louvain-la-Neuve permettent de maintenir l’équilibre carbone-azote du compost. Ce projet collaboratif initié par l’Association des chercheurs et chercheuses du Earth and Life Institue (ACELI) bénéficie d’un soutien logistique estudiantin et institutionnel. Aujourd’hui,
une quarantaine d’utilisateurs et utilisatrices (académiques et étudiant·es confondu·es) l’alimentent. Et les projets similaires fleurissent...

En 2019, les membres de l’Institute of mechanics, materials, and civil engineering (iMMC) ont mis en place leur
propre compost dans un espace vert situé entre les bâtiments académiques. Dans le bas de la ville, trois bacs
dédiés à la permaculture rassemblent aussi les membres de la Louvain School of Management.

En collaboration avec la société Incredible Company, ces installations ont pris place dans la cour intérieure du bâtiment Doyen. L'objectif ? Cultiver les liens entre tous les acteurs et actrices de la faculté, réunir étudiant·es,
professeur·es, assistant·es et personnel administratif autour de ce projet fédérateur.