TP en présentiel à la Faculté de pharmacie et des sciences biomédicales

 

Malgré le semi-confinement, la Faculté de pharmacie et des sciences biomédicales de l’UCLouvain assure un suivi des cours selon la grille horaire habituelle en mode distanciel (1900 étudiantes et étudiants, 60% en pharmacie et 40% en sciences biomédicales). Les travaux pratiques (TP) ont lieu en présentiel, alors qu’il y a davantage d’étudiants, dans le respect total des règles sanitaires : la Faculté n’a jamais envisagé de les supprimer.

En plein deuxième confinement, la Faculté de pharmacie et des sciences biomédicales de l’UCLouvain à Bruxelles continue d’assurer les cours en mode distanciel mais en temps réel, avec le maintien de la grille horaire en vigueur en début d’année. Une structuration du temps qui facilite le travail des étudiant·es qui peuvent également réécouter le cours à leur rythme puisqu’ils sont systématiquement enregistrés.

Certain·es enseignant·es profitent d’une nouvelle fonctionnalité de Teams, le ‘style amphithéâtre’ qui place les étudiant·es, fictivement, dans un auditoire. « Cela semble anecdotique, explique Raphaël Frédérick, professeur de chimie, mais cela crée un moment de convivialité bienvenu qui brise le manque de relations sociales. »

Quant aux TP (travaux pratiques), la Faculté de pharmacie n’a même pas envisagé de les supprimer. Grâce à la bienveillance et à la flexibilité du personnel d’encadrement, un nombre important de séances a été maintenu dans le respect des règles sanitaires. « Les étudiants de fin de master en sciences pharmaceutiques sont engagés dans un programme de quatre semaines d’immersion en pharmacie galénique », explique le Pr Emmanuel Hermans, doyen de la Faculté de pharmacie et des sciences biomédicales. « Ces TP sont organisés en alternance avec les stages en pharmacie d’officine, ce qui permet de limiter la présence à 60 étudiants dans des salles adaptées. Pour nous, il est inenvisageable qu’un étudiant termine son master en n’ayant pas pu bénéficier de cette immersion », insiste le doyen.

« Certaines activités ont été repensées et multipliées pour conserver ce qui est non négociable », ajoute Raphaël Frédérick. Les TP de stratégie de synthèse de médicaments durent un peu plus de 3h (au lieu de 4h en temps normal), avec une présence limitée dans chaque groupe alors qu’il y a davantage d’étudiants cette année. »

Même confinée, la Faculté reste en lien direct avec ses étudiant·es, et même en présentiel. De quoi délivrer un message positif : les étudiant·es ne sont pas seul·es. Ceux-ci font d’ailleurs preuve d’une créativité débordante pour rester en contact entre eux : échanges de note de cours, bibliothèque virtuelle et applications en ligne pour partager les moments d’études et de détente.

Publié le 30 novembre 2020