Etudiant·e

boutonResponsiv

FAQ et conseils en ligne

 

Vivre une expérience de mobilité internationale


jeune-femme-musulmane-etudiante-blanc-montrant-numero-doigt_1187-137180.jpg  Etudier à l'étranger : comment s'y prendre ?


Etudier à l'étranger se prépare longtemps à l'avance, de 6 mois à 1an1/2 : le calendrier, les bonnes questions à se poser, les ressources intéressantes,...

La plupart des institutions d'enseignement supérieur proposent un 1er cycle de 3 ou 4 ans (bachelor degree) suivi d'un 2e cycle d'un ou deux ans (master ou maîtrise).

Si entamer d'emblée un 1er cycle à l'étranger n'est pas toujours évident (équivalence de diplôme, faible quantité de bourses,...), de plus en plus d'étudiants entreprennent leur premier ou un second master à l'étranger.

Certains pays proposent également des "postgraduate diplomas" ou des "certificate" de niveau '2e cycle'.

Pour ceux qui ont un 2e cycle, la possibilité existe aussi d'accéder aux études de 3e cycle, c'est-à-dire le doctorat (PhD).

Objectifs

Les objectifs peuvent varier : se spécialiser dans un domaine pointu, viser l'excellence, ajouter une dimension internationale à son parcours, découvrir d'autres manières d'apprendre, de vivre, d'autres cultures, améliorer votre maîtrise des langues,...

Pensez à bien cibler VOS objectifs et à ne pas les démultiplier.

Calendrier

Un départ se prépare de 6 à 18 mois à l'avance.  On compte 4 étapes importantes pour la préparation de son séjour : rechercher un programme de formation, décrocher un financement ou une bourse, se préparer en langues ou autres, gérer les aspects administratifs et de logement.

 

Equivalence et valorisation du diplôme au retour

Le site du réseau ENIC-NARIC ENIC-NARIC - information sur les équivalences de diplômes en Europe vous informe sur les organismes qui pourront vous renseigner dans chaque pays de destination sur l'équivalence de vos diplômes.

Pour continuer des études en Belgique sur base de diplômes étrangers, ce sont les universités et autres établissements d’enseignement supérieur belges qui sont compétents.

Il est difficile d'être précis quant à la valeur "réelle" d'un diplôme obtenu dans un autre pays : votre dossier sera analysé au cas par cas.

Enfin, une expérience de mobilité internationale constituera toujours un plus sur votre CV.

Ouvrage de référence disponible au CIO

"Travailler ou étudier en Europe."

 

FAQ mise à jour le 23/07/2021 par OR

Cette fiche vous a aidé ?

no middle yes

Encore des questions ? Écrivez-nous : abroad-cio@uclouvain.be

À lire également