Futur diplômé & diplômé

Postuler efficacement


Une carrière à l'Union Européenne? Comment postuler ?


Le projet européen vous fait rêver ? Petit tour d'horizon des procédures de recrutement ...

Les institutions européennes sont réparties géographiquement sur le territoire européen, avec une concentration particulière de celles-ci à Bruxelles et à Luxembourg. A Bruxelles se trouvent la Commission composée de différentes Directions Générales (DG), le Conseil, le Parlement, le Comité économique et social et le Comité des Régions. A Luxembourg siègent la BEI, la Cour des comptes et la Cour de Justice. Enfin, il existe une quarantaine d'agences européennes réparties sur tout le territoire.

UE

Il existe deux types d'accès aux institutions européennes. Le premier concerne les postes de fonctionnaire titulaire. Il s'agit là de passer un concours permettant d'intégrer une réserve de recrutement. Une fois repris et après 6 mois d'essai, on est nommé à vie.

Le deuxième type d'accès vise les postes temporaires, dont les modalités de recrutement sont soit un concours simplifié, soit une procédure sur dossier (stagiaires, intérimaires, contrats d'experts, chercheurs, experts nationaux détachés, ...).

EPSO (European Personnel Selection Office) est le bureau de recrutement de l'Union Européenne. C'est sur ce site que les concours sont annoncés ainsi que les postes temporaires.

Les concours, comment ça fonctionne ?

Selon le niveau de formation ou d'expérience que l'on a, on ne peut concourir que pour certains niveaux de fonction. Les universitaires sont concernés par les concours de niveau A. Il existe des concours généraux visant des postes à l'administration générale et des concours spécialisés visant certaines disciplines.

Il n'y a pas de quota, ni de limite d'âge et l'on peut présenter autant de concours qu'on le souhaite, mais il faut refaire toute la procédure. Entre la publication de l'offre et la publication de la liste de réserve, il faut 9 mois en moyenne.

Les concours généraux sont organisés en deux langues: la langue maternelle (langue 1) et une des trois langues de travail à l'UE, c'est-à-dire le français, l'anglais ou l'allemand (langue 2). Deux types de compétences sont évaluées: les compétences cognitives (logique, verbal, ...) et les compétences intra/interpersonnelles (communication, travail en équipe, résilience, analyse et résolution de problèmes, ...). Ces compétences sont évaluées par testing (en langue maternelle) et par assessment (en langue seconde).

Comment se préparer ?

Il est recommandé de se préparer aux tests, on réussit rarement les concours du premier coup. EPSO propose sur son site des exemples de tests qui reflètent vraiment le niveau attendu.

Certains organismes ou indépendants proposent des cours particuliers, des sessions de préparation (comme le Collège d'Europe ou IEBA).

La gestion du stress est capitale, ainsi qu'une bonne présentation et capacité de communication.

Réaliser un stage dans une des instances de l'UE pet être une bonne préparation également... cela va permettre en tous cas de développer votre réseau.... Suivez le guide !

Travailler pour, à l'UE, la panacée ?

L'UE fait rêver, notamment ceux qui souhaitent travailler à l'international. Rien de tel pour être au contact de personnes issues de cultures différentes, pratiquer les langues étrangères, ... sans compter les conditions salariales. Cependant, il ne faut pas oublier qu'une fois que l'on intègre les institutions européennes, on travaille au service d'une administration... gigantesque, ce qui implique une certaine lenteur dans les prises de décision et l'obtention de résultats visibles. 

Actualités pour les futurs diplômés et diplômés

Stage, volontariat et immersion langues à l'étranger.

Qui en Belgique finance votre projet de mobilité internationale ?

Nos services pendant les congés scolaires

    Nos services pendant la période d'été 2019