Parent d'élève

Accompagner son enfant dans son orientation


Quelles attitudes pour aider mon enfant à s'orienter ?


Toutes vos attitudes peuvent impacter la façon dont votre enfant va s'orienter. Prendre le temps de conscientiser vos comportements, découvrir les attitudes facilitantes pour un parcours favorable de votre enfant dans sa vie d'étudiant - voire sa vie professionnelle - est important à ce stade.

Check-list de vos attitudes jusqu’à présent

Il existe trois types de comportements :

Soutien parental

  • Accompagner, encourager et conseiller son enfant dans son exploration d’études et de métier
  • Proposer de l’aide et du soutien dans la recherche d’information
  • Laisser son enfant décider, ne pas décider à sa place
  • S’intéresser à ses intérêts et talents
  • Être optimiste par rapport à l’avenir en discours et en acte

Interférence

  • Guider intensément son enfant dans son exploration
  • Guider en fonction de ses propres attentes et ambitions de parent
  • Influencer la direction des recherches d’information

Désengagement

  • Laisser son enfant passif quant à ses projets d’avenir
  • Être passif en tant que parent face aux projets d’avenir de son enfant
  • Ne pas poser de questions sur ce que son enfant découvre et explore
  • Laisser son enfant avancer seul dans son exploration sous prétexte qu’il doit être autonome et libre de ses choix

Prenez deux minutes pour faire le points de vos attitudes jusqu'à présent, de façon authentique.

Si besoin de changement il y a

  1. Choisissez une attitude que vous allez laisser tomber
  2. Choisissez dans la liste "soutien parental", le comportement que vous allez privilégier en premier et examinez les effets.

 Vous pouvez agir sur deux plans pour aider votre enfant à s’orienter :

  • Votre relation à vous et à votre parcours
  • Votre relation à lui ou elle

Vous trouverez ci-dessous 6 démarches qui aideront votre enfant à être sainement acteur de son orientation

  1. Balayer devant votre porte
  2. Raconter et partager votre histoire
  3. Partager ce que vous connaissez de lui
  4. Encourager et inviter votre enfant à vivre des expériences
  5. Soutenir votre enfant à l'effort et à la persévérance dans l'action
  6. S'informer de façon objective sur l'organisation de l'enseignement supéreiur en Belgique ou ailleurs

 

Balayer devant votre porte

 Développer et entretenir un état d’esprit sain et positif pour accompagner son enfant à s’orienter nécessite d’abord de faire place nette chez soi.

Cela évitera de projeter vos désirs réalisés ou non réalisés sur votre jeune, ou d’attendre de lui qu’il répare ce qui n’a pas eu lieu pour vous.

Quelques exemples de questions à se poser :

  • Où en suis-je dans ma vie à moi ?
  • Suis-je toujours en accord avec mes propres choix ?
  • Qu’est-ce qui m’a amené à ce choix d’études ou de métier ?
  • Quelles influences ont eu mes propres parents (ou d’autres personnes) sur mon choix ?
  • Qu’est-ce que je suis en train de reproduire (ou pas) de mon vécu ?
  • Quel exemple ai-je donné jusqu’ici à mes enfants en matière de vécu professionnel ?
  • Quelles sont les émotions qui me traversent durant cette période où mon enfant s’oriente ? Peurs ? Tristesse ? Joie ? Honte ? Colère ?
  • Que me disent ces émotions ? Peurs de quoi ? Colère sur quoi ? Honte de quoi ? Joie de quoi ?

 Se poser ces différentes questions vous permettra également d’identifier vos valeurs et croyances sur la vie, liées à vos contextes et expériences de vie passé et présents.

Vous en avez transmis certaines à vos enfants mais ils en construisent aussi d’autres, à travers leurs expériences et leurs contextes de vie.

Partager et échanger plutôt que convaincre du bien fondé de l’une ou l’autre sera fertile et contribuera plus efficacement à la construction de l’orientation de votre enfant dans la sérénité.

 

Balayer devant sa porte, c’est aussi évaluer où vous en êtes dans les attitudes développées jusqu'ici vis-à-vis de votre enfant quant à son orientation, comme proposé ci-dessus.

 

Raconter et partager votre histoire

Après avoir fait le point sur soi, il peut être intéressant de partager et échanger avec votre enfant sur ces réflexions et ces constats.

Favoriser la disponibilité et l’authenticité dans les échanges, vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis de votre enfant, ne peut que créer le lien favorable à son développement et à la prise en charge de son parcours.

Permettre à votre enfant de prendre conscience de l’histoire dont il fait partie le rendra plus libre de construire son itinéraire personnel.

Favoriser une relation horizontale, une relation de partage plus qu’une relation d’autorité et de savoir, permet un dialogue et une compréhension plus grande des besoins de chacun, des valeurs qui guident les opinions de chacun.

Votre enfant a besoin de balises non pas forcément pour les suivre mais pour créer les siennes dans cette période d’incertitude et de construction de son identité. Il a besoin de clarté, d’authenticité et de sécurité.

Ce n’est pas à lui à vous réconforter dans vos incertitudes ou vos insécurités.

 

Partager avec votre enfant ce que vous connaissez de lui

C’est important de lui donner des repères afin qu’il puisse se situer, se définir et avancer.

Vous avez une vision de votre enfant basé sur votre expérience de vie ensemble.

Restez vigilant à ne pas suggérer vos souhaits mais à être suffisamment à l’écoute de ses questions et besoins.

 Partagez-lui ce que vous avez observé au cours des années passées aux côtés de lui et dans les différents domaines de sa vie :

  • Ce qu’il aime et ce qu’il aimait à l’école, dans ses activités extra-scolaires, à la maison
  • Ce qu’il fait bien, ce qu’il faisait bien dans ces mêmes contextes, dans ses jobs d’étudiant aussi
  • Ce à quoi il passe ou passait des heures
  • Ce qu’il aimerait mieux connaître ou découvrir
  • Ses réussites, ses facilités dans divers domaines de sa vie
  • Les conditions d’apprentissages qui semblent lui être favorables
  • Ses forces
  • Ses valeurs
  • Ses limites peut-être aussi 

 

Partager ces observations sans les enfermer directement dans un métier est plus créatif et libérateur pour lui que de l’enfermer trop vite dans des images professionnelles figées.

 Prenez le temps de vous intéresser aussi à ses rêves et à ses aspirations, même s’ils vous paraissent irréalistes.

Être ouvert à ses rêves, c’est aussi le découvrir, l’aider à s’approprier ce qui est important pour lui et qui il est. On est aussi fait de ses rêves même si on ne les réalise pas tous.

 

Encourager et inviter votre enfant à vivre des expériences

La curiosité et les ressentis liés aux expériences sont deux facteurs essentiels à la pertinence du choix d’orientation qui sera effectué.

Encouragez votre enfant à ouvrir ses horizons, à vérifier son image (et aussi la vôtre) de certains métiers ou de certaines formations, à ancrer et construire son choix dans des émotions vécues, partagées et pourquoi pas débriefées avec vous, parents.

Soyez également curieux du monde qui vous entoure en tant que parent, et voyez ce qui a évolué depuis que vous avez été dans la même situation que celle qu’il vit en ce moment.

  • Découvrir le monde via des documentaires, des émissions TV
  • Développer un regard lucide mais aussi de progrès de la société
  • Vivres des expériences de volontariat/bénévolat pour se tester et se découvrir ou découvrir des milieux professionnels
  • Jober
  • Rencontrer des personnes aux parcours variés
  • Aller à des portes ouvertes, à des cours ouverts, à des salons d’information
  • Rencontrer des étudiants et des profs,…
  • Rencontrer des conseillers d’orientation

 

Soutenir votre enfant dans l’effort et dans la persévérance vis-à-vis de l’action

La confiance vient aussi de la répétition de l’action afin d’en acquérir la maîtrise.

Développer la persévérance dans une activité ou un projet malgré les difficultés et les obstacles rend fier de soi, développe l’adversité et permet d’aller au bout de ses compétences.

 

S'informer de façon objective sur l’organisation de l’enseignement supérieur en Belgique ou ailleurs

S’informer sur les études supérieures permet de :

  • Mieux comprendre le système tel qu’il existe chez nous en sortant des représentations qu’on s’en fait
  • Dédramatiser l’importance du choix
  • D’être soulagé au vu de l’étendue des possibilités de trajectoire de formation possibles

 

Plus vous vous appropriez suffisamment tôt et objectivement la thématique de l’orientation, plus vous aurez des éléments en mains pour dialoguer avec votre enfant sur les possibilités d’orientation qui lui sont ouvertes.

Ces possibilités seront axées sur base de ses souhaits, intérêts et aptitudes divers et non plus uniquement déterminées par ses résultats scolaires.

Il serait donc intéressant de parcourir différents sites internet reliés à l’orientation pour s’informer des possibilités académiques et professionnelles :

https://formations.siep.be/

http://metiers.siep.be/

https://www.mesetudes.be/

https://uclouvain.be/fr/etudier/cio/eleve-du-secondaire.html

 

Actualités pour les parents d'élève

S'informer sur l'après-rhéto > nos soirées...

Vous êtes en rhéto et vous cherchez des infos sur les études supérieures ? Participez à l'une de nos 20 soirées régionales d'info-études… Il y a en a forcément une près de chez...

Nos services pendant les congés scolaires

    Nos services pendant les congés scolaires 2019

Être parent d'un jeune qui s'oriente

Vous vous sentez démuni face aux questions de votre enfant sur sa vie future et aux choix d'orientation qu'il envisage ? Ce cahier du CIO vous propose des clés pour mieux dialoguer avec lui...

Construisez votre orientation avec Cursus

Pistez votre avenir, construisez votre orientation