Françoise Schein, artiste en résidence 2016-2017

CULTURE

 

De la station de métro Concorde (Paris) aux favelas de Rio

L’œuvre de Françoise Schein, artiste, architecte et urbaniste belge, est graphique et monumentale à la fois. Depuis 1989, elle inscrit les droits humains sur les parois des cités : voûtes de stations de métro, murs de quartiers défavorisés, places ou façades de centres culturels, de la vieille Europe au Nouveau Monde en passant par le Moyen-Orient.
Cartographe, son travail joue avec les frontières et les pays et ancre les peuples dans leur histoire.

Son travail est aussi écriture : textes des chartes de droits mis à distance, noms de lieux sur les cartes comme repères pour le voyageur-lecteur et aphorismes, enfin, dispersés en une respiration poétique.

Sa méthodologie participative associe directement les habitants à la production de ses œuvres. Cette particularité fait de Françoise Schein un cas unique et la situe autant dans le monde de l’art et de l’architecture que dans celui de la philosophie et des droits humains.

Son site web >>>

 

 

Le projet

 

Les étudiants inscrits au séminaire "Artiste en résidence" seront amenés à créer une collection de petites oeuvres autour des questions qui lient l’histoire des grandes découvertes à celles des droits fondamentaux.

Chaque objet de la collection reprendra la figuration d’un des concepts choisis de cette double thématique. Cette oeuvre sera créée sur une assiette en porcelaine peinte avec des oxydes spéciaux et l'ensemble de toutes ces assiettes formera une collection.
Ces étudiants seront appelés à devenir des créateurs, mais pas seulement. Ils seront aussi des « médiateurs/ assistants /ambassadeurs » du projet porté par Françoise Schein. Concrètement ils créeront une centaine d’assiettes (100) sous la conduite de l’artiste puis initieront à leur tour des participants - habitants de Louvain-la-Neuve (éventuellement des personnes précarisées via le CPAS) ainsi que des étudiants en architecture de Saint-Gilles (LOCI Saint-Gilles). Ces derniers feront le même travail que leurs confrères de Louvain-la-Neuve : ils travailleront à leur tour avec des participants de la commune bruxelloise, ( éventuellement le CPAS et les Restos du cœur de Saint-Gilles) et réaliseront une autre centaine d’assiettes (100).

En clôture du projet, un grand banquet sera réalisé sur l'un des deux campus avec exposition des oeuvres ainsi créées durant l'année.

 

 

Toutes les informations pour les étudiants par ici >>>

 

Enregistrer