Examen de français : bachelier

SIC

En application de l'article 108, §1er du décret du 7 novembre 2013,

Nul ne peut être admis aux épreuves d’une année d’études de premier cycle s’il n’a fait la preuve d’une maîtrise suffisante de la langue française.

Cette preuve peut être apportée, soit:

  • par la possession d’un diplôme, titre ou certificat d’études mentionnés à l'article 107 du décret du 7 novembre 2013 délivré en Communauté française ou sanctionnant des études comprenant suffisamment d’enseignements en langue française ; le Gouvernement fixe les conditions minimales que doivent satisfaire ces études ;
  • par la réussite d’un examen spécifique organisé à cette fin par un ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur, suivant des dispositions arrêtées par le Gouvernement (Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 28 octobre 2010 relatif aux examens de maîtrise suffisante de la langue française dans l'enseignement supérieur). 
  • par l’attestation de réussite d’un des examens, épreuves ou concours d’admission aux études d’enseignement supérieur prévus par ce décret et organisés en Communauté française. Les universités organisent une épreuve de maîtrise suffisante de la langue française au moins deux fois par année académique.

A l'UCLouvain, pour l'année académique 2018-2019, l'examen de maîtrise de la langue française sera organisé aux dates suivantes :

  Louvain-la-Neuve MONS
21 Septembre 2018 A 9h00 A L'AUDITOIRE AGOR13 A 10h00 AU LOCAL 11(BÂTIMENT D)
30 Novembre 2018 A 9h00 à l'auditoire AGOR13 A 10h00 AU LOCAL 11(BÂTIMENT D)
15 Mars 2019 A 9h00 A l'AUDITOIRE AGOR12 PAS DE SESSION ORGANISEE

Vous pouvez télécharger le formulaire d'inscription à l'examen de maîtrise de la langue française

Cet examen peut être présenté deux fois au cours de la même année académique.
Les démarches d'inscription doivent se faire, au plus tard, une semaine avant la date choisie.
La deuxième inscription à cet examen implique la réalisation de toutes les formalités (inscription et payement).

L'examen comporte deux épreuves :

 

  • Épreuve écrite, sans dictionnaire - AM (2 heures)

    Celle-ci vise à vérifier si le candidat est apte à comprendre un discours écrit d'un niveau soutenu, principalement le discours scientifique, et à résumer celui-ci en un nombre restreint de lignes (une vingtaine), tout en respectant la structure du texte (importance des articulations logiques : cause, conséquence, etc.) et le contenu de celui-ci (pas d'avis personnel, pas d'extrapolations dans le résumé écrit). Il convient toutefois de construire des phrases "originales" (le copier-coller du texte au résumé est interdit, pour répondre aux critères du résumé).
    Les textes des épreuves sont issus du journal Le Monde diplomatique (pour la version électronique : http://www.monde-diplomatique.fr/), d'une longueur d'environ deux à trois pages (format A4). Il s'agit, la plupart du temps, d'articles généraux (phénomènes naturels, questions (bio)éthiques, art/musique,...), afin de ne pas confronter les candidats à des textes trop techniques et spécifiques à une matière donnée.

  • Épreuve orale - PM (15 minutes en moyenne)

    L'horaire de l'épreuve orale sera communiqué au candidat le matin, lors de l'épreuve écrite. Seront posées au candidat des questions "personnelles" (présentation, projet d'études, motivations, etc.) ainsi que des questions relatives au texte analysé lors de l'épreuve (avis personnel entre autres).

    Cet examen est réussi si l'étudiant démontre qu'il a, dans sa communication orale et écrite, des compétences en langue française, d'un niveau équivalent au niveau B2 du cadre européen commun de références pour les langues, publié par le Conseil de l'Europe (Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 28 octobre 2010 relatif aux examens de maîtrise suffisante de la langue française dans l'enseignement supérieur).