Objectifs

IUFC

Au moment de l’obtention du Certificat d’université en hippothérapie, l’étudiant aura fait preuve de sa capacité à :

  • mobiliser ses savoirs afin de les appliquer dans les situations variées telles qu’elles sont rencontrées dans une pratique d’hippothérapie s’adressant à un public diversifié.

  • identifier et délimiter le champ de ses compétences permettant éventuellement d’établir une complémentarité adéquate avec d’autres professionnels de la santé.


Il aura développé les compétences suivantes :

Compétences équines et équestres au service de l’hippothérapie :

  • se référer aux connaissances éthologiques de base sur le cheval pour la compréhension du comportement animal dans la relation d'hippothérapie

  • comprendre et utiliser les théories de l’apprentissage appliquées au cheval

  • développer une pratique personnelle de travail à pied avec le cheval (en longe ou en liberté) pour pouvoir faire appel à ce contexte en situation d’hippothérapie

  • développer une pratique personnelle de travail monté avec le cheval pour pouvoir faire appel à ce contexte en situation d’hippothérapie


Compétences en relation d’aide :

  • compétences liées à la qualité de la relation et basées sur  :

    • la qualité de présence à soi et à ses propres processus personnels (sensations, émotions, cognitions, tendance à l’action, comportement)

    • la qualité de présence à l’autre

    • la qualité de présence à la dynamique relationnelle au sein du contexte spécifique à l’hippothérapie

    • la capacité d’engagement empathique dans la relation

    • la capacité d’attention centrée et ciblée, capacité d’attention large incluant le contexte

  • capacité d’être conscient de sa propre communication verbale et non-verbale et d’y faire appel avec discernement

  • compréhension des processus émotionnels, et capacité à les reconnaître en situation d’hippothérapie.

  • compréhension et application des principes de l’alliance thérapeutique dans la relation d’aide


Compétences psychocorporelles :

  • capacité de se référer aux apports théoriques et pratiques en matière de posture et de mobilisation corporelle, particulièrement concernant :

    • le toucher

    • le schéma corporel, le tonus et l’équilibre

    • les notions de dynamique

    • les structures psychocorporelles (chaînes musculaires)

  • capacité d’être conscient de sa dynamique corporelle personnelle mise au service de l’accompagnement de la personne

  • connaissance des concepts de base et des étapes du développement psychomoteur


Compétences professionnelles :

  • capacité à établir des liens entre sa pratique en hippothérapie et les références théoriques présentées lors de la formation

  • capacité d’expliquer au client et aux professionnels de la santé la spécificité de l’intervention proposée en hippothérapie.

  • capacité d’identifier la demande et de vérifier l’indication d’un suivi en hippothérapie

  • capacité de proposer un suivi en hippothérapie sur base d’un travail expérientiel dans la relation avec le cheval

  • capacité de mener un entretien de bilan identifiant les effets de l’intervention en hippothérapie, la transposition dans le quotidien et les perspectives futures

  • capacité de proposer une intervention centrée sur le client tout en intégrant les aspects liés à l’entourage du client (parents, éducateurs, institutions) :

    • être conscient de l’entourage, son implication, ses attentes

    • capacité d’écoute

    • capacité à poser le cadre de l’intervention en distinguant ce qui est du ressort du client de ce qui est du ressort l’entourage

  • capacité d’évaluer l’opportunité d’une collaboration avec d’autres professionnels de la santé afin de compléter l’intervention

    • connaître les limites de ses compétences et de l’intervention proposée

    • pouvoir relayer la personne vers d’autres professionnels de la santé

  • capacité de remise en question, ouverture à la formation continue et en particulier à un travail de supervision.