Programme

IUFC

 

Les atouts du programme

Le programme fait interagir des enseignants belges ou étrangers, des  professeurs d'université, des membres d'institutions internationales et d'O.N.G. ainsi que des acteurs de terrain qui, dans leur domaine, ont une expertise des droits de l'enfant reconnue dans leur domaine, sont experts en droits de l’enfant, ce qui garantit la rigueur de leur approche.

Ils appartiennent à des disciplines variées : droit, criminologie, anthropologie, philosophie, médecine, santé mentale, sociologie, psychopédagogie, travail social, … Les participants pourront articuler ces diverses approches entre elles et avec sa pratique lors de séminaires intersession d’intégration.

 

A l'issue de la formation, les participants auront acquis :

  • une vision globale des différentes dimensions des droits de l’enfant,
  • une capacité d’analyse prenant en compte la spécificité culturelle (sociale et géographique) des droits de l’enfant,
  • des outils permettant l’implémentation des droits de l’enfant,
  • des modes d’action visant à faire respecter ces droits.

 

UN PROGRAMME EN 10 MODULES
ET 110 HEURES DE COURS
 

Programme 2020-2021

MODULE 1: Introduction générale - Approche générale et interdisciplinaire du CIDE et systèmes de protection des droits de l’enfant (16h)

  • Jacques Fierens, juriste et philosophe - UNamur
  • Anne-Catherine Rasson, juriste - UNamur
  • Karen Van Laethem, Présidente de la Commission nationale pour les droits de l’enfant (CNDE)
  • Sébastien Van Drooghenbroek, juriste – Université Saint-Louis
  • Julianne Laffineur, politologue - CODE

MODULE 2 : Droits de l’enfant dans ses familles (16h)

  • Géraldine Mathieu, juriste - UNamur
  • Laura Merla, sociologue - UCLouvain
  • Michael Mallien, juriste - UNamur
  • Sylvia Pfeiff, juriste - ULB
  • Anne-Sophie Calande, juriste – ULiège
  • Reine Vander Linden, psychologue
  • Maïté Beague, juriste - UNamur
  • Mathieu Rolain, juriste - UNamur

MODULE 3 : Déviances, comportements à risque et protection de la jeunesse (16h)

  • Thierry Moreau, juriste - UCLouvain
  • Aurore François, historienne - UCLouvain
  • Anne-Sophie Calande, juriste - ULiège
  • Dominique De Fraene, criminologue - ULB
  • Cécile Mathys, criminologue - ULB
  • Jean-Yves Charlier, Directeur de l’IPPJ de Braine-le-Château
  • Thierry Moreau, juriste - UCLouvain
  •  Antoine Masson, psychiatre et psychanalyste – UCLouvain et UNamur

MODULE 4 : Education et Citoyenneté (16h)

  • Benoit Van Keirsblick, travailleur social – CIDE et DEI
  • Marie Verhoeven, sociologue - UCLouvain
  • Maud Dominicy, anthropologue - UNICEF Belgique
  • Chloé Branders, criminologue – UCLouvain et Centre du théâtre action
  • Thierry Moreau, juriste - UCLouvain

MODULE 5 : Précarité, Mondialisation et Numérisation (16h)

  • Madeleine Guyot, journaliste - Conseillère du Délégué général aux droits de l’enfant
  • Alice Jaspart, anthropologue et criminologue - UCLouvain
  • Géraldine Mathieu, juriste - UNamur
  • Anne-Catherine Rasson, juriste - UNamur
  • Emmanuelle Vacher, juriste - ECPAT
  • Jacques Fierens, juriste et philosophe - UNamur
  • Karl Hanson, juriste – Université de Genève
  • Sylvie Sarolea, juriste - UCLouvain
  • Valérie Henrion, juriste

MODULE 6 : Identité, Santé et Bien-être (16h)

  • Maïté Beague, juriste - UNamur
  • Florent Loos, sexologue et psychothérapeute
  • Géraldine Mathieu, juriste - UNamur
  • Anne-Catherine Rasson, juriste - UNamur
  • Mathieu Rolain, juriste - UNamur
  • Claire Rommelaere, juriste - UNamur
  • Antoine Masson, psychiatre et psychanalyste – UCLouvain et UNamur
  • Maggy Brunelle, psychologue – Prospective Jeunesse
  • Patricia Bernaert, chargée de projets – Prospective Jeunesse
  • Karin Van der Straeten, collaboratrice – Délégué général aux droits de l’enfant
  • Carole Van Basselaere, collaboratrice – Service handicap/Convention ONU d’UNIA

MODULE 7 : Carte blanche du délégué général aux droits de l’enfant (8h)

  • Bernard Devos

 

Pédagogie

La formation sera interactive, les apports théoriques des différentes disciplines seront complétés par des études de cas, des jeux de rôles et des débats. Les participants échangeront avec les intervenants et entre eux. La formation sera un lieu de rencontres entre professionnels de secteurs différents qui, tous, touchent à l’enfance et à la jeunesse. 

 

Évaluation

Un travail personnel de fin de formation, basé sur l’analyse de sa pratique professionnelle, sera construit au fur et à mesure de la formation.