Enseignement inclusif

PEPS

Le décret de l'enseignement supérieur inclusif

La notion d’enseignement inclusif a été définie dans deux décrets adoptés par le Parlement de la Communauté française : les décrets relatifs à l’enseignement supérieur inclusif pour les étudiants en situation de handicap  (le décret du 30 janvier 2014 et le décret du 7 février 2019).

Selon les décrets, "l’Enseignement inclusif pour les étudiants en situation de handicap est un enseignement qui met en œuvre pour les étudiant·es en situation de handicap des dispositifs visant à supprimer ou à réduire les barrières matérielles, pédagogiques, culturelles, sociales et psychologiques rencontrées lors de l’accès aux études, au cours des études dans le cadre de ses activités d’apprentissage et lors des évaluations qui sont associées".

Neuf missions auprès des étudiant·es à besoins spécifiques

Le Décret de l’enseignement supérieur inclusif décrit neuf missions que doivent remplir les services de soutien et d’accompagnement des hautes écoles et les universités francophones auprès des étudiant·es à besoins spécifiques :

  1. Assurer l’accueil de l’étudiant demandeur ;
  2. Prendre connaissance de la demande, examiner le dossier et analyser les besoins avec l’étudiant demandeur et soumettre la demande pour décision aux autorités académiques ;
  3. Élaborer le plan d’accompagnement individualisé en concertation avec l’étudiant bénéficiaire ;
  4. Assurer la mise en œuvre du plan d’accompagnement individualisé ;
  5. Participer aux actions d’information et d’orientation à destination des étudiants du 3e degré de l’enseignement secondaire ;
  6. Coordonner les actions de sensibilisation et d’information et les actions de formation des acteurs du plan d’accompagnement individualisé visées au chapitre IV du décret ;
  7. Assurer la coordination des actions des membres du personnel de l’établissement d’enseignement supérieur et des acteurs du plan d’accompagnement individualisé ;
  8. Évaluer de manière continue le plan d’accompagnement individualisé et l’adapter, s’il y a lieu, en fonction des besoins de l’étudiant bénéficiaire ;
  9. Sélectionner les étudiants accompagnateurs et organiser leurs prestations.

Le Plan d'Accompagnement Individuel

Le PAI comprend les aménagements raisonnables qui doivent être mis en place. De tels aménagements respectent les exigences du programme d’étude. Les acquis d’apprentissage sont les mêmes pour ces étudiant·es, seuls les modalités d’évaluations sont adaptées. Les aménagements ne concernent pas uniquement les évaluations. Ils concernent les activités d’apprentissage (enseignements, TP, Labo, évaluations continues, stages…).

L’enseignement inclusif se définit « comme un enseignement qui met en œuvre des dispositifs visant à supprimer ou à réduire les barrières matérielles, pédagogiques, culturelles, sociales et psychologiques rencontrées à l’accès aux études, au cours des études et à l’insertion socio-professionnelle pour les étudiants bénéficiaires ».

 

L'enseignement inclusif à l'UCLouvain

Depuis novembre 2011, l’UCLouvain a choisi de rassembler sous un label unique (PEPS - Projet pour Etudiants à Profil Spécifique) les étudiant·es qui de par un handicap, une maladie grave, un trouble de l’attention ou d’apprentissage, une activité sportive ou artistique de haut niveau, ne peuvent s’engager dans un cursus universitaire sans aménagements particuliers.

Depuis la rentrée 2014-2015, le Décret relatif à l'enseignement supérieur inclusif est entré en vigueur. Ce décret vient renforcer et fixer les balises du PEPS handicap, troubles et maladie à l'UCLouvain. Il vise à favoriser la mise en place de mesures et de ressources destinées à accompagner les étudiant·es bénéficiaires afin de réduire ou supprimer les obstacles et difficultés qu'ils éprouvent dans leur vie d'étudiant·es, liées à leur situation, pendant leurs études et lors de leur recherche d’emploi à l'issue de leur cursus.

Ce décret constitue la cadre légal organisant l’enseignement inclusif et fait référence aux aménagements raisonnables que les étudiants en situations de handicap, de troubles ou de maladies sont en droit d’obtenir au cours de leurs études.

Initiative d'habitation protégée

Par ailleurs, l'UCLouvain s'associe au groupe hospitalier La Ramée-Fond’Roy (LRFR) pour proposer huit logements d’initiative d’habitation protégée (IHP) sur le site de l’UCLouvain à Woluwe. Ces logements sont accessibles aux étudiant·e·s inscrit·e·s à l'UCLouvain qui, pour des raisons de santé mentale, doivent être aidés dans leur milieu de vie et de logement pour mener à bien leur projet universitaire. Les demandes seront analysées par un comité composé de spécialistes et d’experts dont notamment des membres de l’IHP et le Service d’aide de l’UCLouvain.