Masters de spécialisation

La Faculté des bioingénieurs propose 3 Masters de spécialisation :

 

Master en génie brassicole (60 crédits, 1 an)

Le Master de spécialisation en génie brassicole offre:

  • une formation détaillant la biochimie, la chimie et la microbiologie des procédés utilisés en malterie et en brasserie ;
  • une formation aux aspects pratiques et technologiques liés à ces deux industries ainsi que les aspects organoleptiques ;
  • un stage-mémoire permettant aux étudiants de découvrir le secteur de la brasserie dans un contexte concret ;
  • la possibilité d’acquérir une qualification professionnelle de haut niveau.

Ce programme comprend:

  • une formation théorique qui détaillera la biochimie, la chimie et la microbiologie des procédés utilisés en malterie et en brasserie ;
  • une formation pratique et technologique ;
  • un stage-mémoire en industrie qui permettra à l’étudiant de se familiariser à l’activité d’une équipe travaillant un problème précis lié à la fabrication du malt ou de la bière.

En savoir plus, consulter :

Master en sciences et gestion de l'environnement dans les pays en développement (60 crédits, 1 an)

Le Master de spécialisation en Nexus Eau-Energie-Alimentation est un programme interuniversitaire entre l'Université de Liège (ULg) et l'Université catholique de Louvain - Faculté des Bioingénieurs AGRO Louvain.

Ce programme est reconnu par l'ARES-CCD et permet ainsi aux étudiants de Pays en développement de postuler pour des bourses.

L'inscription à ce programme se fait uniquement à l'Université de Liège même si les activités d'enseignement sont réparties sur les deux sites.

Le programme est composé d'activités d'enseignement données par l'Université de Liège, sur le campus d'Arlon, et par l'Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve.

En savoir plus, consulter :

 

Master en sciences et gestion de l'environnement et du développement durable (120 crédits, 2 ans)

L'objectif du Master interdisciplinaire en sciences et gestion de l'environnement est de former des futurs professionnels capables :

  • de dialoguer avec l'ensemble des acteurs concernés,
  • d'approcher de manière systémique les problématiques environnementales et d'intégrer l’ensemble des facteurs et dimensions nécessaires à leur gestion raisonnée : scientifiques, économiques, éthiques, sociétales et techniques,
  • de développer une vision synthétique de toutes les interactions "écosystème - sociosystème" et d'en dégager les synergies nécessaires à la concrétisation des actions.

Ce master ouvre l'accès à des emplois en lien avec l'environnement, ou non (grande adaptabilité des diplômés). On retrouve nos diplômés dans des entreprises privées, des bureaux d'étude, des organisations non gouvernementales et associatives (du niveau régional jusqu'au niveau international), des administrations publiques (du niveau communal jusqu'au niveau international), ainsi que dans l'enseignement. Les secteurs concernés sont principalement le secteur tertiaire et la consultance, mais aussi le secteur secondaire (production et transformation), et dans une moindre mesure dans le secteur primaire.

En savoir plus, consulter :