Quels emplois ?

Louvain-La-Neuve

Les études en philosophie, arts et lettres offrent aux jeunes diplômé·es des atouts indéniables qui se dégagent des trois axes de leur formation à savoir la réflexion philosophique qui amène l’étudiant·e à approfondir les problèmes et les valeurs de l’homme, la démarche critique qui l’entraînent à interpréter les faits et les documents avec une méthode rigoureuse et l’analyse linguistique, littéraire ou artistique qui lui permet de développer la connaissance de l’homme à travers ses langues, ses productions littéraires ou artistiques.

À côté de ces compétences de base, on peut retenir également la faculté de conceptualisation, l’esprit d’ouverture, la conscience et la complexité des problèmes, la facilité à l’expression orale et écrite, l’aptitude à aborder le monde de la documentation, l’étude des langues, la pratique des textes, pour ne prendre que quelques exemples. La formation reçue ouvre ainsi à une véritable polyvalence, moyennant un minimum d’esprit d’initiative.

Orientées il y a peu de temps encore vers les carrières de l’enseignement, les études en philosophie, arts et lettres offrent au fil des années des possibilités d’emploi de plus en plus diversifiées. L’une des conditions essentielles pour que le ou la jeune diplômé·e s’insère dans le monde du travail réside dans la motivation qui l’anime, c’est-à-dire le désir profond qu’il ou elle a de réaliser son projet professionnel. Que l’on soit passionné·e par les fouilles, l’enseignement ou la traduction, la vocation se révèle toujours payante.

Les fiches-emploi tenteront de répondre à la question stéréotypée souvent véhiculée par les médias « les études de lettres, cela mène à quoi ? » en offrant aux diplômé·es, jeunes et moins jeunes, un aperçu détaillé des domaines d’activités et des filières professionnelles qui peuvent s’ouvrir à eux. Elles renseignent et décrivent des filières d’emplois, contiennent des renseignements utiles qui aideront à la recherche d’un emploi. Elles se veulent un instrument d’information pour les diplômé·es de notre faculté.