Masters en éthique

Louvain-La-Neuve

Bandeau MA

Le deuxième cycle, le master, accessible après l'obtention d'un bachelier, s'étale sur un ou deux ans et compte alors respectivement 60 et 120 crédits. Le master en éthique forme à l’analyse des enjeux éthiques que soulèvent les processus de décision et les pratiques au niveau individuel, social et politique.
Il développe la capacité de maîtriser les théories, concepts et méthodes de la réflexion éthique dans un domaine d’application ; de les utiliser dans l’analyse des enjeux normatifs inhérents à des processus de décision et des pratiques et de mener une recherche personnelle originale.

 

Master en éthique [120] (ETHI)

Le programme du master en éthique comprend:

  • un tronc commun (60 crédits) dont un mémoire et un séminaire d'accompagnement ainsi que des matières communes (30 crédits)

  • une finalité (30 crédits)

    • La finalité "éthique et politiques publiques" vise à former les étudiants à l’analyse des enjeux éthiques que soulèvent l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques publiques. Cette analyse se rapporte tant aux conditions formelles qui doivent régir des procédures démocratiques de décision politique qu’aux principes de justice qui établissent les finalités et qui contraignent les moyens des politiques dans les différents domaines de la vie sociale. Cette analyse suppose - une maîtrise des concepts et des méthodes de l’éthique économique et sociale ainsi que de la philosophie politique, - une capacité à utiliser ces concepts et des méthodes dans un domaine particulier de mise en oeuvre des politiques publiques et - une capacité à appréhender des analyses empiriques des politiques, de leur domaine d’application et de leur procédure d’élaboration et de mise en oeuvre.

    • La finalité " Ethique dans les sciences et les techniques " vise à former les étudiants à l'analyse des enjeux éthiques et sociétaux des développements scientifiques et des innovations technologiques. L'étudiant sera capable de recourir aux concepts de base de la philosophie des sciences, de la sociologie des sciences et des analyses éthiques en vue d'une mise en perspective critique de l'impact des sciences et des techniques sur l'évolution des sociétés. Le premier quadrimestre de master 2 consiste en un séjour dans une université du réseau ESST "Science, Society, Technology": l'Université de Strasbourg (France) Pour toute information : www.esst.eu

    • La finalité spécialisée en éthique biomédicale et bioéthique vise à former les étudiants à l’analyse critique des situations et des problèmes associés aux pratiques médicales contemporaines, dans les pays développés aussi bien que dans les pays émergents. Ces analyses critiques prennent en compte les données objectives des situations et des systèmes de régulations qui encadrent les décisions, mais aussi les données idéologiques, culturelles et historiques. Ces analyses ont pour objectif l'acquisition - d'une maîtrise des théories, des concepts et des méthodes de l’éthique biomédicale contemporaine, - d'une capacité à utiliser ces modèles et ces méthodes pour la description de situations et la proposition argumentée de solutions aux problèmes posés, - d'une connaissance personnelle des « lieux » où se posent ces questions (laboratoires, institutions de soins, etc.).

    • La finalité « Ethique, normes et sociétés » vise à former les étudiants à l’analyse des enjeux éthiques qui apparaissent dans des régimes normatifs (discrimination positive, politiques publiques articulées aux Droits fondamentaux, rôle des Droits de l’Homme et des politiques de genre). Grâce à cette finalité spécialisée, l’étudiant apprendra à croiser des perspectives propres à d’autres champs d’élaboration des normes et à tenir compte de facteurs mis en évidence par des outils disciplinaires particuliers (théorie du droit, anthropologie, sociologie et psychologie sociale). L’objectif principal de cette finalité est ainsi de former les étudiants à une réflexion sur les conditions d’efficience des normes dans les contextes concrets d'application des nouveaux cadres de régulation.

  • des cours au choix (30 crédits)

Voir le programme d'études
Voir la brochure