IP Mars 2013

Bruxelles Saint-Gilles, Louvain-La-Neuve, Tournai

OBJECTIFS

Le sujet proposé est innovateur par son ambition transdisciplinaire.

Le programme aborde la problématique de la Lagune de Venise, territoire où les limites complexes entre terre et eau sont riches en enseignement et terrains d’études. L’ambition de ce travail est d’écouter les experts des différentes disciplines qui ont récemment remis leur rapport en vue d’un plan de sauvegarde de ce territoire, d’analyser leurs études, de les comprendre et d’opérer des tentatives de projets à l’échelle du territoire, d’espaces urbains et d’architecture en rapport avec le thème ‘la VILLE et l’EAU’.

GROUPES CIBLES

En réponse à cette question complexe, des étudiants de master 1 accompagnés de leurs professeurs et d’experts invités travailleront sur la question de la définition d’une ville contemporaine sur ce site éminemment fragile.

PRINCIPALES ACTIVITES

L’originalité de la pédagogie est l’enseignement par le projet. L’IP consistera donc en une alternance de cours théoriques au service de la conception en groupes internationaux à l’atelier. Le programme est innovateur par les moyens pluridisciplinaires4 qu’il met en place. Le travail en amont consistera à analyser les données sur le biotope et l’écosystème à protéger, les activités humaines en place - industrielles, agricoles et tertiaires -, les réseaux et déplacements et de ce qui définit la morphologie de la Lagune et l’habiter Venise aujourd’hui.

RESULTATS ESCOMPTES

Il est difficile de connaître la mesure de l’influence de chacun des actions engagées sur la Lagune. Sans la main de l’homme, ce territoire aurait disparu. A chaque acte posé, une réaction s’enchaîne tel le phénomène de ‘résilience’. C’est pourquoi, les actions des vénitiens ont bien souvent été des tentatives successives, basées sur des observations empiriques à la mesure du lieu. Aujourd’hui il n’est pas question d’énoncer une réponse définitive, mais de définir une philosophie de projet qui proposera une marche à suivre pour les générations à venir. Chaque école, dans sa démarche particulière, de ‘l’acupuncture’ aux opérations de grande envergure, proposera des projets qui seront autant de sondages interrogeant la capacité de Venise à perdurer et à se régénérer. L’exemple vénitien, travaillé la première année de l’IP, sera réédité les deux années suivantes afin d’approfondir le sujet et produire une publication plus fournie.

 

COMPETENCES ACQUISES

La volonté commune des partenaires est de faire entrer ce travail commun dans un cadre pluridisciplinaire plus avancé et reconnu dans le cursus des étudiants comme tout à fait original en regard du programme proposé actuellement dans chacune des institutions.

Cet enseignement fournit aux étudiants :

  • une expérience proche de la réalité de la pratique d’architecture et d’aménagement du territoire
  • une méthode de lecture, de compréhension et d’intervention motivée sur un territoire
  • une expérience de travail en équipes pluridisciplinaires et en réseau
  • la spécificité d’une approche et l’originalité d’un parti dans un cadre international