La gare de Mons et le territoire

Tandis qu’ailleurs la recherche par le projet se cherche, Olivier Bourez et Marc Mawet fournissent, dans ce troisième numéro « hors série » des pages du laa, les arguments logiques et graphiques d’une exemplaire « critique par le projet ». Celle-ci consiste à montrer par le biais d’une proposition inédite qu’il existe une autre possibilité que celle d’abord envisagée, et qu’à l’aune de cette autre possibilité la première s’avère inadéquate ou inopportune.

La critique porte en l’occurrence sur la nouvelle gare de Mons, ouvrage en cours de réalisation dû à l’architecte et ingénieur espagnol Santiago Calatrava. De manière implacable, elle révèle une « occasion manquée » et, par là même, accuse les défauts d’une architecture autoréférentielle.

Olivier Bourez et Marc Mawet sont architectes. Le premier enseigne le projet d’architecture à la Faculté d’architecture, d’ingénierie architecturale, d’urbanisme de l’UCLouvain, le second enseigne la même matière à la Faculté d’architecture La Cambre Horta de l’ULB. Ensemble, ils dirigent l’agence d’architecture Matador (www.matador.be).


Olivier Bourez & Marc Mawet
La gare de Mons et le territoire (2 Mo)
Les pages du laa, Hors-série 3, novembre 2018

La mise en page de ce numéro permet de l'imprimer sous la forme commode d'un livret A4 ou A5.