ODD et Baromètre ODD belge 2018

 

Objectifs de Développement Durable

Le Programme 2030 pour le développement durable, adopté en septembre 2015 par les Nations Unies, est entré en vigueur le 1er janvier 2016 et arrivera à échéance le 31 décembre 2030.

Il comporte 17 Objectifs de développement durable (ODD ou Sustainable Development Goals – SDGs en anglais) avec pour objectifs d'éradiquer la faim et la pauvreté dans le monde à l'horizon 2030, protéger la planète et faire en sorte que tous les êtres humains, aujourd'hui et demain, vivent dans la paix et la prospérité. Ces ODD font suite aux 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Ces objectifs offrent à chaque pays une marche à suivre et des cibles claires, en accord avec ses priorités et les défis globaux : 169 cibles ont été définies pour réaliser ces 17 objectifs ; les indicateurs pour mesurer l’atteinte de ces cibles ont été finalisés en mars 2017.

Résultats du baromètre ODD belge

La première édition du baromètre belge sur les ODDs peut être considérée comme une étude complémentaire aux études du Baromètre belge de la responsabilité d'entreprise menées en 2011 et en 2015.

Cette dernière est une initiative de l’Université d’Anvers, de l'Antwerp Management School et de la Louvain School of Management. Ce projet est soutenu par l’Institut fédéral du Développement Durable et la branche belge de la banque ING et développé en partenariat avec The Shift, Cifal Flanders, VBO/FEB, UWE, VOKA, essencia, Agoria, Febelfin et Fevia. 

Ce premier baromètre présente les résultats d'analyse d’une étude menée auprès de 409 organisations belges issues de secteurs très variés afin de faire le point/d’avoir une vision plus claire sur la manière dont les organisations belges travaillent vers les ODDs. Les premiers résultats montrent que nous sommes sur le bon chemin mais qu’il reste néanmoins certains challenges à surmonter. 

Résumé des résultats principaux:

  • Les entreprises semblent bien comprendre que la durabilité pose des questions sur les responsabilités des entreprises dans la société, les invitant à contribuer à un monde meilleur pour tous ; tout en offrant aussi des opportunités commerciales. Ainsi, la plupart des entreprises sont conscientes de l’existence des SDGs/OODs (87%) et agissent via des partenariats afin de mieux appréhender la complexité et les interrelations entre les SDGs/ODDs (27%)
  • Les principales motivations de s’engager sont de participer à une amélioration de la durabilité de notre Société, la possibilité d’améliorer la réputation des entreprises, ainsi que la création de nouvelles opportunités de marché
  • Il ressort que les ODDs sont généralement utilisés comme des objectifs inclus dans les stratégies de durabilité déjà existantes au sein de l’entreprise pour presque la moitié des organisations (46%). En effet, seule une minorité (4%) change complétement sa stratégie pour la remplacer par les ODDs
  • Il semble difficile pour les entreprises de travailler sur l’ensemble des ODDs. La majorité (80%) a donc tendance à donner priorité à certains objectifs spécifiques ; en particulier sur les objectifs 8 (Travail décent et croissance économique), 3 (Bonne santé et bien-être) et 12 (Consommation et production responsables). 

Le baromètre souligne cependant le besoin d’aller plus loin et ce de façon plus rapide pour améliorer les résultats des entreprises en termes de OODs. Ceci nécessite de travailler davantage de concert avec différents acteurs comme les gouvernements, les ONGs, les universités…

Si vous désirez en savoir davantage sur les résultats de ce baromètre, nous vous invitons:

Vous pouvez consulter les résultats complets de ce baromètre en cliquant ici (document uniquement disponible en anglais)