Résultats du Prix Philippe de Woot 2014

Louvain-La-Neuve, Mons

Feilhauer

(photo: Sylvia Feilhauer et son promoteur, Prof. Eric Van Raaij, Erasmus University)

La troisième édition du prix Inter Universitaire international Philippe de Woot s'est déroulée le 18 février à la Solvay Brussels School, organisateur de l'évènement. 

Cette cérémonie biennale récompensant des mémoires de Master sur la Responsabilité Social des Entreprises (RSE) a récompensé cette année Sylvia Feilhauer de l'université Erasmus de Rotterdam (Pays-Bas). Son mémoire sur “The product carbon footprint: Advantages of the supply chain and Conditions necessary for sharing information” a été unanimement sélectionné par le jury international; et ce, après avoir été précédement doublement évalué et retenu par un jury composé d'académiques ainsi que par un jury de parties prenantes (composé de leaders issus de la société civil et d'entreprises) en tant que meilleur mémoire.

Sylvia Feilhauer, 27 ans, actuellement Senior Business Analyst chez  A.T. Kearney à Zurich, a été choisie parmi 25 autres candidats - y compris parmi les étudiants en deuxième année de Master CEMS (Réseau international d'écoles de Management).

Pour la première fois dans l'histoire du prix Philippe de Woot, les mémoires évalués étaient issus d'universités de tous les continents. L'ensemble des mémoires soumis ont été évalués par un jury international d'universitaires et d'institutions socio-économiques (dirigeants d'entreprises, ONG, représentants du monde politique...) sur la base de critères tels que l'originalité, la qualité de la recherche, la rigueur scientifique et son importance sur le plan pratique. 

Résumé du mémoire de la lauréate Sylvia Feilhauer (uniquement en anglais): 

The newly emerged concept of product carbon footprinting requires a company to audit its supply chain in order to determine and possibly reduce its carbon footprint. Yet, gathering relevant data can be a costly and time consuming task and companies often face resistance from supply chain partners that do not share the required information. This study demonstrates that product carbon audits are a means to create value in supply chains and formulates concrete guidelines on how companies can facilitate information sharing in this setting.

La gagnante s’est vu attribuer un prix d’un montant équivalent à 3 000 € dont 1 500 € contribueront à un projet environnemental ou social. Son choix s’est porté sur un projet de construction de deux écoles en Inde. 

Invité d'honeur: 

L’invité d’honneur de cette cérémonie était Bertrand Piccard, président et fondateur du projet Solar Impulse. Philippe de Woot, professeur émérite de l’Université Catholique de Louvain, Bruno Van Pottelsberghe, président de la Solvay Brussels School of Economics and Management et de nombreux dirigeants de PME et de multinationales étaient également présents. Les orateurs se sont exprimés devant un public de plus de 750 personnes. 

Bertrand Piccard

Bertrand Piccard presenting his project "Solar Impulse"

Dans le cadre de cette troisième édition du Prix Philippe de Woot, un séminaire RSE avec pour thème "Should we get rid of CSR?" fut également organisé le jour même (18 février) de 8.30 à 17.00. Parmi les inivtés (speakers) présents, on peut nommer: Bobby Banerjee (Cass Business School), Marie d’Huart (CAP Conseil), Laszlo Zsolnai (Corvinus University), Bruno Roche (Mars, Catalyst), Jean-Pascal Gond (Cass Business School) et Stefan Crets (CSR Europe).

Le programme complet de cette troisième édition du Prix Philippe de Woot (2014) est disponible ici.

Sponsors:

Partenaires académiques :

 

Photo de la cérémonie Philippe de Woot 2014: