Etapes du parcours doctoral

Louvain-La-Neuve

  • La formation doctorale
  • L'épreuve de confirmation
  • Informations sur la rédaction, le format et l'impression des thèses
  • Informations sur le budget alloué à chaque doctorant
  • La proposition de composition de jury
  • Les défenses de thèse
    • Première formule - Défense privée et soutenance publique organisées en deux temps (la soutenance publique sera planifiée entre 1 mois min. et 4 mois max. après la défense privée) 
    • Seconde formule - Défense privée et soutenance publique organisées "dans une même temporalité"

La formation doctorale
La formation doctorale, c'est quoi ?
Comment s'organise-t-elle tout au long du doctorat ?

La CDD vous encouragera toujours e à suivre toute formation que vous jugerez intéressante, utile ou pertinente. Mais elle rappelle que toute activité suivie n’entre pas pour autant automatiquement dans le cadre de la formation doctorale.
La CDD définit le cadre général des activités à prévoir au sein de la formation doctorale (types d’activités et crédits associés) et valide les ECTS acquis.
Rien ne vous empêche de participer à davantage d’activités de formation si elles peuvent vous apporter un plus dans vos travaux de recherche ou pour la suite de votre parcours professionnel.

L'épreuve de confirmation
L’épreuve de confirmation est une étape clé dans le parcours doctoral car de son issue dépendra la poursuite ou non du doctorat.
En effet, il revient au comité d’accompagnement de déterminer si les travaux en cours, en fonction de leur état d’avancement, sont bien de nature à aboutir à la présentation d’une thèse de doctorat.

Dans un délai maximum de 24 mois à compter de la date d'admission définitive au doctorat par la CDD, le doctorant présente son épreuve de confirmation.
Le délai de 24 mois est porté à 36 mois pour le candidat qui exerce son activité de recherche doctorale à temps partiel (e.g., assistant d'encadrement).
Si les circonstances le justifient, le délai peut être prolongé par le CA, avec l’accord de la CDD sur l’échéance proposée.

Le Comité d'accompagnement déposera le rapport auprès de la CDD, qui :

  • soit, constate la réussite de l’épreuve de confirmation et autorise la poursuite du doctorat ;
  • soit, constate l’échec de l’épreuve de confirmation.
    En cas d’échec, un délai d’un maximum de 12 mois peut être fixé par la CDD pour la présentation d’une nouvelle épreuve de confirmation.

La décision du Comité d'accompagnement repose sur :

  • la remise par le candidat d’un rapport écrit, ou d’une publication comme premier auteur, ou de tout autre document apportant la preuve de l’avancement de ses travaux de recherche ;
  • la présentation orale par le candidat, en présence de tous les membres de son Comité d'accompagnement, des travaux réalisés et des projets envisagés pour la suite du doctorat.
    Un calendrier de finalisation peut également être envisagé.

Le Comité complète et signe le formulaire adhoc attestant de la réussite (ou non) de l’épreuve.
Ce document doit impérativement être transmis au secrétariat de la CDD.
En cas de désaccord avec la décision du comité d’accompagnement ou de la CDD, le doctorant peut introduire un recours auprès de la CODOL.

Une rencontre annuelle ne devra pas être planifiée l’année durant laquelle est organisée l’épreuve de confirmation.

Pour certaines sources de financement (par exemple, F.R.S.-FNRS, FRIA ou FRESH), la preuve de la réussite de l’épreuve de confirmation sera exigée pour obtenir le renouvellement de votre mandat ou de votre bourse.