Faq

Louvain-La-Neuve

Psychologie et orthopédagogie cliniques : Visa, agrément et pratique professionnelle supervisée

Visa

Agrément 

Pratique professionnelle supervisée

Titre de psychologue

Visa

Qu’est-ce que le visa de psychologue/orthopédagogue clinicien et que permet-il ? 

Un visa est une autorisation à exercer une profession réglementée des soins de santé, en l’occurrence la psychologie clinique ou l’orthopédagogie clinique, délivrée par le Service Public Fédéral (SPF) Santé Publique (compétence fédérale)

La psychologie clinique est définie dans la loi coordonnée du 10 mai 2015 relative à l’exercice des professions des soins de santé : « l’accomplissement habituel d’actes ayant pour objet ou présentés comme ayant pour objet, à l’égard d’un être humain et dans un cadre de référence scientifiquement étayé de psychologie clinique, la prévention, l’examen, le dépistage ou l’établissement du psychodiagnostic de souffrances psychiques ou psychosomatiques, réelles ou supposées, et la prise en charge ou le soutien de cette personne » (art. 68/1, §3). 

L’orthopédagogie clinique est définie dans la loi de 2015 comme : « l’accomplissement habituel, dans un cadre de référence scientifique de l’orthopédagogie clinique, d’actes qui ont pour but la prévention, le dépistage et l’établissement d’un diagnostic pédagogique, avec une attention particulière pour les facteurs contextuels, et le dépistage des problèmes éducatifs, comportementaux, de développement ou d’apprentissage chez des personnes, ainsi que la prise en charge et l’accompagnement de ces personnes » (art. 68/2, §3).

Les conditions d’obtention d’un de ces deux visas sont :  

  • Soit, être détenteur d’un diplôme de Master en psychologie clinique ou d’un Master en sciences psychologiques (filière spécialisée avec orientation générale), avec une attestation certifiant quel parcours clinique a été effectué (5 années de plein exercice ou équivalent à 300 ECTS). 
  • Soit, être détenteur d’un diplôme de Master en psychologie ou sciences psychologiques, orientation générale, obtenu avant le 1er septembre 2016 et pouvoir démontrer d’une expérience professionnelle de minimum 3 ans dans la psychologie ou orthopédagogie clinique avant le 1er janvier 2020. 

Le visa doit être demandé sur le site du SPF Santé Publique, en fournissant une copie de son diplôme et de ses annexes, à savoir une attestation de parcours clinique remise par la faculté (cf. Comment obtenir l’attestation de parcours clinique avec mon Master en sciences psychologiques). 

Le visa est délivré à titre définitif et ne doit donc pas être renouvelé. Il peut toutefois être retiré dans de rares cas (incapacité à exercer). 

Il est nécessaire, avec l’agrément, pour pratiquer la psychologie clinique ou l’orthopédagogie clinique en tant que psychologue. Le visa atteste de la validité du diplôme de psychologie clinique ou d’orthopédagogie clinique (5 ans minimum) et de l’aptitude physique et psychologique à exercer ces professions. Il place le·la psychologue sous la supervision des Commissions Médicales Provinciales. Depuis le 1er janvier 2020, le visa ET l’agrément sont obligatoires pour les psychologues souhaitant exercer l’une ou l’autre de ces professions

Cette procédure n’est valable que pour les personnes titulaires d’un diplôme belge. Les titulaires d’un diplôme étranger devront introduire un dossier de reconnaissance ou d’équivalence sur le site du SPF Santé Publique (cf. Je suis en possession d’un diplôme d’un Etat membre de l’UE et Je suis en possession d’un diplôme non européen). 

Contacter le SPF Santé publique pour le visa

Comment obtenir l’attestation de parcours clinique avec mon Master en psychologie clinique ?

Il faut, sur les 5 ans de formation, avoir suivi au moins 80 crédits distinctifs de psychologie clinique ou d’orthopédagogie clinique, en ce compris un stage en psychologie clinique ou en orthopédagogie clinique, selon le visa sollicité. En PSP, à l’UCLouvain comme dans d’autres universités de la Fédération Wallonie Bruxelles (FWB), les annexes au diplôme consistent donc en une attestation de parcours clinique (80 crédits distinctifs) remise par la faculté à chaque diplômé·e ayant crédité au moins une des options cliniques, à savoir : 

  • Pour l’obtention du visa de psychologie clinicien : Psychologie clinique de l’enfant, de l’adolescent et de la famille ; Psychologie clinique de l’adulte ; Psychologie de la santé ; Neuropsychologie. 
  • Pour l’obtention du visa d’orthopédagogue clinicien : Psychologie du développement atypique et orthopédagogie ou, dans le Master en sciences de l’éducation, option Apprentissage en milieu scolaire. 

Pour la psychologie clinique :

Sachant que l’étudiant·e en sciences psychologiques à l’UCLouvain suit obligatoirement 31 crédits distinctifs de psychologie clinique en bachelier, il·elle lui reste à suivre 49 crédits distinctifs en Master.  

À la faculté de psychologie, l’étudiant·e inscrit·e dans la finalité spécialisée du Master en sciences psychologiques, peu importe l’option, suit obligatoirement 6 crédits distinctifs en psychologie clinique. S’il·elle fait en plus son stage en psychologie clinique, il·elle suit 24 crédits distinctifs en plus. Cette condition est indispensable : le stage doit obligatoirement être effectué dans un domaine clinique pour prétendre au visa. 

Parmi les options de la filière spécialisée, 4 sont des options d’orientation clinique : 

  • Psychologie clinique de l’enfant, de l’adolescent et de la famille
  • Psychologie clinique de l’adulte
  • Psychologie de la santé 
  • Neuropsychologie*

Les programmes de ces 4 options comprennent d’office 20 crédits de cours cliniques*. Donc, si un·e étudiant·e suit l’une de ces 4 options et effectue son stage en psychologie clinique, il·elle est assuré·e d’obtenir un Master en psychologie avec un parcours clinique permettant de prétendre au visa de psychologie clinique.

*L’option Neuropsychologie ne comprend qu’un minimum de 16 crédits de cours cliniques. L’étudiant de cette option devra donc veiller à compléter ses cours d’option par au moins un cours clinique pour avoir le nombre de crédits distinctifs nécessaires en Master. 

Pour l’orthopédagogie clinique :

Sachant que l’étudiant·e en sciences psychologiques à l’UCLouvain suit obligatoirement au moins 42 crédits distinctifs d’orthopédagogie clinique en bachelier en fonction des choix de cours, il·elle lui reste à suivre au plus 38 crédits distinctifs en Master.  

À la faculté de psychologie, l’étudiant·e inscrit·e dans la finalité spécialisée du Master en sciences psychologiques, peu importe l’option, suit obligatoirement 6 crédits distinctifs en orthopédagogie clinique. S’il·elle fait en plus son stage en orthopédagogie clinique, il·elle suit 24 crédits distinctifs en plus. Cette condition est indispensable : le stage doit obligatoirement être effectué dans un domaine clinique pour prétendre au visa. 

L’option Psychologie du développement atypique et orthopédagogie clinique comprend au moins 26 crédits distinctifs d’orthopédagogie clinique. Donc, si un·e étudiant·e suit cette option et effectue son stage en orthopédagogie clinique, il·elle est assuré·e d’obtenir un Master en sciences psychologiques avec un parcours clinique permettant de prétendre au visa d’orthopédagogie clinique.

Est-il possible d’obtenir le visa de psychologue clinicien ou d’orthopédagogue clinicien si l’on choisit une autre option du Master ? 

Pour la psychologie clinique :

Si l’étudiant·e choisit une autre option mais qu’il/elle souhaite obtenir son visa de psychologue clinicien, il/elle doit construire son programme de Master de façon à compléter ses cours obligatoires avec suffisamment de crédits distinctifs de psychologie clinique, et effectuer un stage en psychologie clinique. Cela signifie qu’il/elle devra faire deux stages : le stage obligatoire (600 heures, 20 ECTS) dans le domaine de son option, et le stage complémentaire (300 heures, 10 ECTS) dans le domaine de la psychologie clinique. Pour être valorisé, le stage doit valoir minimum 10 ECTS

Pour l’orthopédagogie clinique :

Si l’étudiant·e choisit une autre option que Psychologie du développement atypique et orthopédagogie mais qu’il/elle souhaite obtenir son visa d’orthopédagogue clinicien·ne, il/elle doit construire son programme de Master de façon à compléter ses cours obligatoires avec suffisamment de crédits distinctifs d’orthopédagogie clinique, et effectuer un stage en orthopédagogie clinique. Cela signifie qu’il/elle devra faire deux stages : le stage obligatoire (600 heures, 20 ECTS) dans le domaine de son option, et le stage complémentaire (300 heures, 10 ECTS) dans le domaine de l’orthopédagogie clinique. 

À garder à l’esprit au moment de choisir son option : 

Quels sont les critères pour déterminer si le stage de Master relève du domaine de la psychologie clinique ou non ? 

Il n’existe pas de critères formels. Ce jugement est laissé à l’appréciation de la faculté.  

J’ai bien suivi 80 crédits distinctifs de psychologie/orthopédagogie clinique durant mes études en psychologie, mais j’ai fait un stage de recherche en psychologie/orthopédagogie clinique, ou un stage en psychologie/orthopédagogie mais pas clinique. Est-ce valable pour prétendre au visa ? 

Non. Le stage pendant le Master est une condition obligatoire et il doit obligatoirement être fait en psychologie/orthopédagogie clinique pour prétendre au visa, et ce même si l’étudiant·e comptabilise déjà 80 crédits distinctifs de psychologie/orthopédagogie clinique hors stage. 

Si l’étudiant·e a fait un stage complémentaire de 10 ECTS minimum en psychologie/orthopédagogie clinique pendant son Master, et qu’il·elle comptabilise 80 crédits distinctifs, il·elle pourra obtenir son visa. Sinon, il/elle pourra faire un stage de minimum 10 crédits dans le cadre du Certificat en sciences psychologiques ou du Certificat en orthopédagogie clinique

Je suis diplômé·e du Master en sciences psychologiques mais pas dans une des 4 options cliniques et je travaille déjà comme psychologue. Je souhaite me réorienter vers la psychologie clinique et obtenir mon visa, est-ce possible ?

Si vous avez obtenu votre diplôme avant le 1er septembre 2016 et que vous pouvez démontrer une expérience professionnelle d’au moins 3 ans en psychologie clinique, vous pourrez obtenir votre visa.

Si vous ne remplissez pas les conditions précédentes, la faculté propose le Certificat en sciences psychologiques en un an, qui offre la possibilité d’un programme conçu sur mesure pour chaque étudiant·e, afin d’apporter le complément de crédits cliniques et le stage en psychologie clinique nécessaires à l’obtention du visa. 

Je suis en possession d’un diplôme d’un Etat membre de l’UE en psychologie clinique. Comment faire pour obtenir mon visa ? 

Vous devez d’abord faire la demande de reconnaissance professionnelle auprès de la Fédération Wallonie Bruxelles. Ensuite, vous pourrez demander votre visa auprès du SPF Santé Publique.

À ce jour, 6 pays réglementent la profession de psychologue clinicien en Europe : la Belgique, l’Autriche, l’Espagne, les Pays-Bas, la Slovénie et la Tchéquie. Si votre diplôme de Master émane de l’un de ces pays, vous devrez seulement prouver que vous êtes titulaire du diplôme donnant accès à l’exercice de la psychologie clinique dans le pays d’origine. Vous pouvez vérifier si l’exercice de la psychologie clinique est réglementé ou pas dans l’Etat membre dans lequel vous avez obtenu votre diplôme ici.

Si vous avez obtenu votre diplôme dans un autre pays, vous devrez d’abord passer par une procédure de reconnaissance de vos qualifications professionnelles auprès de la Direction de l’agrément des prestataires de soins de santé (DAPSS) (Directive 2005/CE/36). Vous devrez remplir 2 conditions : 

  1. Être titulaire d’une attestation de compétence ou d’un titre de formation qui prépare à l’exercice de la psychologie clinique délivré par un pays qui ne réglemente pas la profession de psychologue clinicien, obtenu à l’intérieur de l’Espace Economique Européen (Union Européenne, Norvège, Islande et Liechtenstein) et en Suisse.
  2. Justifier d’une expérience professionnelle en tant que psychologue clinicien d’au moins 1 an à temps plein au cours des 10 dernières années : 
  • Soit, dans l’Etat membre qui a délivré le diplôme.
  • Soit, dans un autre Etat membre qui ne réglemente pas la profession de psychologue clinicien.
  • Soit, en Belgique avant le 1er septembre 2016 (date à partir de laquelle la profession de psychologue clinicien a été réglementée). 

Des ressources pour vous aider dans vos démarches : 

Je suis en possession d’un diplôme non européen en psychologie clinique. Comment faire pour obtenir mon visa ? 

Vous devez d’abord faire une demande d’équivalence de votre diplôme étranger auprès du service Équivalences de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Agrément

Qu’est-ce que l’agrément en psychologie/orthopédagogie clinique ? 

L’agrément est une autorisation à exercer la psychologie/orthopédagogie clinique sous le titre de psychologue clinicien·ne. Cet agrément est délivré par la Direction des agréments des prestataires de santé (DAPSS) de la Fédération Wallonie-Bruxelles (compétence communautaire). Il vise à vérifier que le/la psychologue a les qualifications et compétences professionnelles nécessaires pour exercer la psychologie/orthopédagogie clinique. Il permet à la/au psychologue de prouver qu’il/elle possède les compétences requises et au/à la patient·e d’avoir une garantie de la qualité de formation de ce·tte dernier·e. Tout comme le visa, l’agrément est obligatoire pour les psychologues souhaitant exercer la psychologie/orthopédagogie clinique. 

Que permet l’agrément ? 

L’agrément permet d’exercer la psychologie/orthopédagogie clinique de façon autonome (non pas sous supervision d’un·e psychologue clinicien·e). Le/la psychologue clinicien·ne est légalement considéré·e comme un·e professionnel·le des soins de santé, donc il/elle est tenu·e à respecter les lois qui s’appliquent aux soins de santé (en particulier la loi du 22 août 2002 relative aux droits du patient et la loi du 22 avril 2019 relative à la qualité de la pratique des soins de santé). 

Dans l’immédiat, l’agrément permet d’être exonéré de plein droit de la TVA. 

Dans un avenir proche, il deviendra une obligation pour être engagé·e comme psychologue clinicien·e dans une institution de santé ou pour que les patient·es bénéficient d’une intervention financière de la sécurité sociale (INAMI, mutuelle). L’agrément est déjà requis pour obtenir le statut de psychologue de première ligne. 

Quelles sont les conditions pour obtenir l’agrément ? 

L’agrément est délivré sur base d’un diplôme universitaire en psychologie clinique, dont la formation à temps plein compte au moins 5 années d’étude ou équivaut à 300 ECTS, et comprend un stage en psychologie/orthopédagogie clinique. 

Avant de faire une demande d’agrément, le/la psychologue doit avoir préalablement obtenu son visa. Une fois le visa obtenu, votre dossier est automatiquement transmis au service de la FWB qui délivre l’agrément. Vous ne devez donc pas introduire de demande particulière pour l’agrément si vous êtes déjà en possession du visa. 

Dans le cadre des mesures globales : 

Les personnes en possession d’un diplôme universitaire en psychologie clinique qui terminent avec succès leurs études de Master en psychologie/orthopédagogie clinique au cours de l’année académique 2022-2023 et des années suivantes, pourront obtenir leur agrément par la réalisation d’une pratique professionnelle supervisée de 1680 heures (environ une année temps plein), ou « stage professionnel » (Arrêté royal du 26 avril 2019 fixant les règles d’agrément des psychologues cliniciens, ainsi que des maîtres de stage et services de stage). Durant cette pratique, et dans ce cadre uniquement, le/la psychologue/orthopédagogue ayant obtenu le visa a le droit d’exercer la psychologie/orthopédagogie clinique.

Dans le cadre des mesures transitoires :

Ne doivent pas, pour obtenir l’agrément, avoir une pratique professionnelle supervisée de 1680h, les personnes suivantes : 

  • Les personnes en possession d’un diplôme universitaire belge en psychologie clinique qui exerçaient déjà la psychologie/orthopédagogie clinique au 1er septembre 2016.
  • Les personnes en possession d’un diplôme universitaire belge en psychologie délivré avant le 1er septembre 2016, qui exerçaient déjà la psychologie/orthopédagogie clinique au 1er septembre 2016 et qui peuvent justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans (pas forcément à temps plein) dans le domaine de la psychologie/orthopédagogie clinique avant le 1er janvier 2020 (date à laquelle l’agrément est obligatoire). 
  • Les étudiant·e·s en psychologie/orthopédagogie clinique ayant entamé leurs études au plus tard au cours de l’année académique 2016-2017, quelle que soit leur année d’obtention du diplôme. 
  • Les étudiant·e·s qui terminent leurs études au cours de l’année académique 2021-2022.

Contacter la Direction des agréments des prestataires de soins de santé de la FWB : 

Téléphone : 02 690 8920

Envoyer un Email 

Pratique professionnelle supervisée

Qu’est-ce que cette pratique professionnelle supervisée ? Quelles en sont les modalités ? 

Il s’agit d’une pratique supervisée de la psychologie clinique d’une durée de 1680 heures, qui doit être réalisée après la fin des études, dans un service de stage agréé, sous la supervision d’un·e maître de stage agréé·e. Pour l’instant, la disponibilité des lieux et maîtres de stage formellement agréé·es est très restreinte. Cette exigence a d’ailleurs été postposée d’un an. 

Les 1680 heures peuvent être prestées dans des services de stage différents, à condition de prester au moins 840 heures dans le même service de stage (équivalent à 21 semaines temps plein). Il faut obligatoirement un·e maître de stage agréé·e par lieu de stage. S’il·elle effectue cette pratique supervisée dans différents établissements, le·la candidat·e psychologue clinicien·ne devra également être accompagné·e d’un·e maître de stage coordinateur agréé·e (qui peut être l’un·e de ses maîtres de stage agréé·es). 

La pratique supervisée peut s’étaler sur 5 ans et peut être prestée à temps partiel, à condition de respecter un minimum de 20% équivalent temps plein (un jour par semaine). Cette pratique peut ou non être rémunérée. Le/la candidat·e psychologue/orthopédagogue clinicien·ne peut donc prester son stage dans un service en tant que bénévole, employé·e ou encore indépendant·e. 

Pendant son stage, le/la candidat·e psychologue clinicien·ne devra établir suffisamment de dossiers psychologiques cliniques de patient·es qu’il a suivi·es, dans lesquels il/elle documente le diagnostic psychologique et le suivi longitudinal du/de la patient·e, et ce dans le contexte de son fonctionnement clinique durant le stage. 

Puis-je commencer la pratique professionnelle supervisée avant la fin de mes études ? 

Non. Il faut d’abord avoir obtenu son visa pour pouvoir commencer cette année de pratique supervisée, et le visa ne peut être délivré qu’aux candidat·es qui ont clôturé l’ensemble de leur Master, mémoire compris, et qui ont été diplômé·es. La pratique professionnelle supervisée n’est pas organisée par les universités. Le·la candidat·e ne doit donc pas payer d’inscription à l’université pour faire son stage professionnel. 

Puis-je faire ma pratique professionnelle supervisée à l’étranger ? 

Vous pouvez effectuer maximum 420 heures sur les 1680 dans un Etat membre de l’UE. Vous devrez donc obligatoirement effectuer la majeure partie de la pratique supervisée en Belgique. Nous vous invitons à contacter la Fédération Wallonie-Bruxelles concernant cette question.

La pratique professionnelle supervisée est-elle rémunérée ? 

La pratique professionnelle supervisée peut ou non être rémunérée, selon la convention conclue avec le·la maître de stage. Cela signifie qu’elle peut être réalisée à titre d’employé·e, d’indépendant·e, de bénévole ou d’un autre statut au sein du lieu de stage. 

Quel sera mon statut pendant ma pratique professionnelle supervisée ? Etudiant·e, stagiaire, demandeur·se d’emploi… ? 

Cela dépendra de la convention conclue avec le·la maître de stage. 

Titre de psychologue

Dois-je m’inscrire à la Commission des psychologues si j’ai un visa et un agrément ?

Tout psychologue, y compris le·la psychologue clinicien·ne, qui souhaite porter le titre de « psychologue » ou un titre composé de « psychologue » doit être inscrit à la Commission des psychologues, et ce même s’il·elle a déjà obtenu son visa et son agrément (loi du 8 novembre 1993 protégeant le titre de psychologue). En s’inscrivant à la Commission des psychologues, le·la psychologue est tenu·e de respecter le code de déontologie (publié au Moniteur belge comme Arrêté royal du 2 avril 2014 fixant les règles de déontologie du psychologue, modifié par l’Arrêté royal du 4 juin 2018).  

Par ailleurs, tou·te·s les étudiant·es diplômé·es du Master en psychologie, peu importe l’orientation choisie, obtiennent le titre de Master en psychologie, qui donne accès à la demande du titre de « psychologue » auprès de la Commission des psychologues. 

L’inscription à la Commission des psychologues permet à quiconque – en particuliers aux client·es/patient·es potentiel·les – de visualiser qui porte le titre de psychologue. Elle permet aussi que les client·es/patient·es obtiennent des remboursements prévus dans beaucoup de mutuelles (cela va sans doute disparaître au profit de l’agrément comme psychologue clinicien·ne).

J’ai obtenu mon agrément et mon visa de psychologue/orthopédagogue clinicien·ne. Vais-je aussi recevoir un numéro INAMI ? 

Le numéro INAMI n’est pas associé au visa, mais au projet de soins psychologiques de première ligne et des soins psychologiques spécialisés, qui prévoit un remboursement des prestations d’un·e psychologue dans un cadre défini dans ce projet. Seul·es les psychologues clinicien·nes ayant signé une convention avec l’INAMI reçoivent un numéro INAMI. Les autres psychologues clinicien·nes ne doivent pas, à l’heure actuelle, disposer d’un numéro INAMI.

Voir pour les psychologues clinicien·nes

Voir pour les orthopédagogues clinicien·nes

Est-il possible d’avoir à la fois le titre de psychologue clinicien·ne et d’orthopédagogue clinicien·ne ? 

Psychologue et orthopédagogue sont deux professions distinctes. 

Pour obtenir le visa d’orthopédagogie clinique, l’étudiant·e devra également comptabiliser 80 crédits distinctifs d’orthopédagogie clinique et un stage spécifiquement orienté vers l’orthopédagogie clinique. Comme le stage ne peut compter qu’une fois, l’étudiant·e devra faire un stage en psychologie clinique, et un autre en orthopédagogie clinique. 

Les programmes de la faculté offrant la possibilité de demander le visa d’orthopédagogue clinicien après le bachelier en psychologie sont : 

Les étudiants qui ont choisi une filière ou une option du Master qui ne rencontre pas les critères d’octroi du visa peuvent compléter leur formation, soit par un Master additionnel en un an dans une autre finalité du Master pour les facultés qui ont plusieurs finalités spécialisées, soit par un certificat d’université. Le Master en sciences psychologiques de l’UCLouvain ne comprend qu’une seule finalité spécialisée. L’étudiant·e qui a besoin de compléter sa formation par des crédits distinctifs d’orthopédagogie clinique et/ou un stage en orthopédagogie clinique peut s’inscrire au Certificat en sciences psychologiques ou au Certificat en orthopédagogie clinique de la faculté.

Des sources utiles :