Qui peut participer au programme d'échange ?

Qui peut participer au programme d'échange ?

Tout étudiant de 2ème (master en deux ans) et 3ème cycle de la Faculté des Sciences, conditionné à la réussite de la session de juin. Pour les départs pendant le deuxième cycle, l'inscription principale doit être à niveau du Master et les cours suivis en mobilité doivent remplacer de cours faisant partie d'un programme de deuxième cycle.

Le départ de l'étudiant ne peut se trouver hypothéqué pour des raisons académiques; à ce titre, la réussite en session de juin fait partie des critères de sélection.

Attention: la faculté des sciences peut autoriser aux étudiants, réussissant à la session de septembre, à partir. Tout étudiant présélectionnée en février de l'année N, n'ayant pas réussi en juin, mais souhaitant maintenir son séjour d'échange en N+1 devra introduire une lettre de motivation pour le maintien de la bourse. Cette lettre, adressée au responsable académique de son école correspondante, doit contenir des arguments (raison de l'échec, estimation des chances de réussite en septembre, démarches à entreprendre pour que la session de septembre ne rentre pas en conflit avec le début de cours dans l'institution partenaire) pour que la commission ad-hoc décide de maintenir l'octroi de la bourse de mobilité. Les étudiants dont l'octroi de la bourse ne soit pas maintenu, réussissant en septembre pourront être autorisés par la Faculté à partir, mais ne bénéficieront pas des avantages financiers liés à l'obtention d'une bourse. 

N.B. La faculté sélectionnera les dossiers de candidature en fonction des résultats académiques et de la motivation de l'étudiant.

Quand peut-on partir en échange ?

En Biologie:

En BOE (Biologie des organismes et écologie), les étudiants en finalité approfondie seront invités à partir dans une université étrangère pendant le 2ème quadrimestre de la 2ème année de master pour y réaliser leur stage, et/ou pendant la période du mémoire pour réaliser une partie de leur mémoire et éventuellement y suivre une partie de leurs activités au choix, dans le cadre d'un échange Socrates ou Mercator. Pour les étudiants en finalité spécialisée, réaliser un stage en Belgique semble plus cohérent, mais ils peuvent également profiter des possibilités d'échange pendant le mémoire. La mobilité au 1er quadrimestre de la 1ère année de master est aussi possible, si un équivalent des cours du tronc commun et d'une partie des options peut être trouvé.

En BBMC (Biochimie et biologie moléculaire et cellulaire), dans le cadre des finalités approfondies ou spécialisées, les étudiants seront invités à partir dans un pays étranger pendant le deuxième quadrimestre de la deuxième année (de préférence) pour y réaliser leur stage, et/ou (éventuellement) pendant le premier quadrimestre de la deuxième année  pour y réaliser la deuxième partie de leur mémoire tout en y poursuivant leur formation d'option et en y entamant leur formation de finalité. La mobilité au 1er quadrimestre de la 1ère année de master est aussi possible, si un équivalent des cours du tronc commun et d'une partie des options peut être trouvé.

En Chimie, les périodes de mobilité (Stages Erasmus-Socrates, Mercator, stages en entreprise, stages internes) ont été concentrées de préférence sur le 2ème quadrimestre de la 1ère année. Le mémoire et la formation complémentaire sont ainsi concentrés durant la 2ème année.
Dans la finalité approfondie prévoyant une mobilité externe, et dans la finalité spécialisée, une alternative est cependant prévue de localiser la mobilité sur le 4ème quadrimestre, en décalant le mémoire et la formation complémentaire sur les 2ème et 3ème quadrimestres.

En Géographie, dans le cadre de la finalité approfondie, le séjour d'échange doit se situer au deuxième quadrimestre de la première année (des exceptions à cette règle sont possibles, à discuter avec le responsable du programme).

En Mathématiques, les étudiants auront la possibilité de réaliser un séjour Erasmus, Mercator, ou autre, d'un semestre dans les deux finalités. Dans la finalité didactique, ce séjour doit se situer au second quadrimestre de la première année. Dans la finalité approfondie, il doit se situer au second quadrimestre de la première année ou pendant la seconde année.
 

En Physique,  de préférence au cours du 2e quadrimestre de la première année ou 1er quadrimestre de la deuxième année. Ce stage peut être consacré soit à des cours, pour un maximum de 30 crédits, soit à la préparation du mémoire.