XIVe colloque Gesché - Migrant ou la vérité devant soi. Un enjeu d'humanité

Louvain-La-Neuve

30 octobre 2017

31 octobre 2017

9h30 à 17h30

Auditoire Doyen 32 Place des doyens 1348 Louvain-la-Neuve

L’être humain est en exil intérieur. Il doit se mettre en mouvement, être un migrant intérieur pour trouver son identité, sa vérité profonde toujours en avant de lui. Il faut se chercher pour trouver l’autre ou l’étranger que nous sommes à nous-mêmes.

Il faut partir, sortir de soi, pour se trouver soi-même et l’(A)autre : « Quitte ton pays… ». Se reconnaître ainsi « soi-même comme un autre » est la condition pour reconnaître vraiment l’autre, l’étranger, pour valoriser son altérité, lui ouvrir un espace d’hospitalité, faire alliance avec lui, le reconnaître comme un frère, une sœur : inventer la fraternité. Resituée à cette profondeur anthropologique, la question migratoire contemporaine apparaît comme un véritable enjeu d’humanité.

On touche là simultanément au cœur même de la proposition chrétienne. Se suffire à soi-même n’y est pas considéré comme un idéal, à tel point que la vie même de Dieu est approchée comme comportant l’ouverture à l’altérité. Radicalement, la foi est reconnaissance de l’incapacité radicale à s’accomplir dans le repli sur soi ou entre soi, et ouverture à une grâce reçue d’un autre. Elle rend dès lors pèlerin comme l’exprime magnifiquement le chapitre 11 de la Lettre aux Hébreux : « Grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu : il partit vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait. Grâce à la foi, il vint séjourner en immigré dans la Terre promise, comme en terre étrangère ; il vivait sous la tente, ainsi qu’Isaac et Jacob, héritiers de la même promesse, car il attendait la ville qui aurait de vraies fondations, la ville dont Dieu lui-même est le bâtisseur et l’architecte » (v. 8-10).

Une telle vision de l’humain implique le caractère inconditionnel de l’hospitalité comme l’a si clairement vu Paul : « Il n’y a plus ni juif, ni grec … ». En même temps, il importe de reconnaître que cette implication ne s’est jamais réalisée facilement. Au cœur de cette difficulté, il y a, aujourd’hui comme hier, la crainte d’y perdre son identité. Renoncer pour autant à chercher les voies, même coûteuses, de cette hospitalité, ne serait-ce pas en définitive renoncer à notre humanité ?

Programme (cliquez sur l'image pour accéder au programme)

S'inscrire

Informations pratiques

  • Lieu et calendrier :

Le colloque se déroulera les 30 et 31 octobre de 9h30 à 17h45.
L’accueil sera organisé à partir de 8h45 dans le hall de l’auditoire Doyen 32, Place des doyens à 1348 Louvain-la-Neuve.

  •  Inscription :

Les frais d’inscription (documentation et pauses café incluses) s’élèvent à 30 € et sont à verser sur le compte :

IBAN : BE77001644775042
Bic : GEBABEBB
avec en Communication GESCHE + NOM(S) Prénom(s) du (des) participant(s)

L’inscription se fait au moyen de ce formulaire. Merci de vous inscrire en ligne avant de procéder au paiement.

Les inscriptions sont validées lors de la réception du paiement.
Les participants ne recevront pas de confirmation d’inscription.
Les inscriptions seront clôturées le 25 octobre 2017.