VAE en Sciences des religions

Louvain-La-Neuve

La valorisation des acquis de l’expérience est une nouvelle porte d’entrée pour les adultes en reprise d’études à l’UCL : la reconnaissance et la prise en compte de l’expérience personnelle et/ou professionnelle pour l’admission aux certificats universitaires et aux masters, ou encore pour l’obtention de dispenses dans un cursus académique. Cette voie d’accès peut se révéler très riche par l’interaction entre les expériences acquises et les apports de la formation universitaire.

Vous trouverez une information générale plus complète sur la VAE à l'UCL (processus, conditions, procédures, etc), ainsi qu'une liste des étapes à suivre.

1. Conditions de recevabilité d'une demande de VAE

Pour être dans les conditions de l’admission par la valorisation des acquis de l’expérience (VAE), vous devez pouvoir justifier d’au moins 5 années utiles (eu égard au master que vous souhaitez suivre, en l’occurrence en sciences des religions) d’expérience personnelle et/ou professionnelle en ce compris des années d’études supérieures réussies. Les personnes qui peuvent justifier d’au moins 5 années d’expérience utile sont invitées à remplir le dossier (.doc) de demande d'admission (à télécharger, imprimer puis remplir).

2. Temps disponible pour le dossier et pour les études

Depuis la récolte des informations jusqu’à la présentation du dossier d’admission, la démarche de la VAE prend du temps et de la réflexion.

Parmi les premières questions auxquelles vous devrez penser, n’oubliez pas celle du temps : disposerez-vous d’assez de temps pour assumer la charge que représente le master pour lequel vous sollicitez une admission ? Pratiquement, combien d’heures prévoyez-vous pouvoir consacrer à ce master, c’est-à-dire le temps que vous consacrerez à assister aux cours et au travail personnel ?

En tenant compte de :
- vos autres activités dans la semaine : professionnelles, familiales, loisirs, déplacements ;
- les modalités d’organisation du master en sciences des religions : qui prévoit essentiellement un enseignement de jour, la présence obligatoire aux cours et en particulier, sans dérogation, aux séminaires, mais aussi un vaste de choix de cours à option dont les horaires variés permettent diverses rationalisations des agendas ;
- en cas d’engagement professionnel à mi-temps ou plus, la possibilité de demander un étalement des études (= master 120 en 4 ans au lieu de 2 ans, avec un minimum de 15 crédits par an).

3. À quoi sert ce dossier

dossier a pour objet d'informer et de convaincre le jury d'admission de la spécificité et de la pertinence de vos acquis de l’expérience (votre parcours personnel, vos différentes formations et expériences utiles) en vue d’une inscription à un programme universitaire de deuxième cycle, en principe via une année préparatoire, en sciences des religions.

Au regard de cette même discipline, votre motivation sera appréciée quant à la cohérence de votre projet d’étude en sciences des religions.

Trois éléments doivent donc être bien mis en valeur et en relation dans le dossier :

- vos formations et expériences acquises pertinentes,
- votre projet d’étude (motivation) et
- la discipline des sciences des religions.

4. Ce que vise le programme en sciences des religions

L’intitulé du master en sciences des religions comporte deux pluriels. Chacun révèle un des enjeux majeurs du programme d’enseignement et des recherches qui y sont associées. Ces enjeux sont décisifs pour que chaque candidat oriente correctement la présentation de ce dossier VAE.

Les religions

Le premier enjeu tient à la diversité de l’objet d’étude et de recherche : « les religions ». Il ne s’agit pas dénier toute pertinence à une réflexion sur le singulier générique de « la religion », mais d’indiquer que le candidat doit montrer son intérêt pour une démarche ouverte à la diversité des phénomènes du religieux. Plus fondamentalement, il faut s’apprêter, selon la formule de Michel Alliot, à non pas seulement « penser l’autre », mais à le « penser autrement » (Voir par exemple : M. Alliot, E. Le Roy, J. Le Roy (eds), Un passeur entre les mondes. Le livre des Anthropologues du Droit disciples et amis du recteur Michel Alliot, Paris, Publications de la Sorbonne, 2000, sp. p. 333-334.). Ne pas s’en tenir aux préconçus d’un univers religieux ou philosophique unique est une exigence essentielle du programme.

Les sciences

Un regard pluridisciplinaire contribue significativement à l’acquisition de ces capacités. C’est l’enjeu du pluriel porté aux « sciences » des religions. Il ne s’agit pas de se limiter à une discipline étroitement définie par une seule méthodologie, comme le rappelle Harold Coward (H. Coward, “Takings its interdisciplinarity heritage seriously : the future of Religious Studies in Canada”, Studies in Religion/ Sciences religieuses, 2006, 35, 403, sp. p. 404) : "la pluridisciplinarité est au cœur même de la démarche de sciences des religions". Aux enjeux de la diversité du champ, se conjoint la variété des méthodes et des ressources de disciplines aussi diverses que les théologies, la philosophie, la philologie, l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la psychologie, le droit, les sciences politiques, l’économie, etc. Toutes ces disciplines contribuent à une mise à distance critique, non de l’ordre d’une émotion ou d’un jugement de valeur, mais de l’ordre d’une soumission à divers processus raisonnés de vérification ou de contradiction. Le candidat n’hésitera pas à montrer quelles approches disciplinaires auraient sa préférence, tout en accentuant ses acquis éventuels, et en tout cas sa disponibilité, pour une approche pluri-disciplinaire.

5. Le type d'épreuve à laquelle mène la recevabilité du dossier

La recevabilité du dossier (5 années d’expériences utiles et pertinentes, motivation et cohérence du projet d’étude), ouvre l’accès à une épreuve universitaire VAE, sous le contrôle d’un jury de trois enseignants de disciplines différentes de sciences des religions.

Deux éléments principaux composent cette procédure particulière :

Une épreuve écrite : Cette épreuve consiste en la présentation d'une analyse critique personnelle de trois articles scientifiques de disciplines différentes en sciences des religions. En cas de recevabilité de votre dossier, il vous sera demandé de rédiger trois comptes rendus critiques (synthèse + discussion personnelle) qui feront chacun environ 10.000 signes espaces compris, soit 30.000 signes en tout, c'est-à-dire au total environ 9 pages A4 times 12.

L’axe prioritaire de cette épreuve, qui sera aussi celui de son évaluation, sera d’entrer en dialogue critique avec une littérature universitaire validée, dont sont principalement garants les revues scientifiques et les éditeurs académiques. Un travail qui ne se livrerait pas à ce type d’articulation ne remplira pas le cahier des charges de cette épreuve universitaire de VAE.

Les articles soumis à votre analyse vous seront envoyés par email. Vous disposerez de 15 jours maximum pour nous soumettre par email votre texte en version word ou pdf.

Une épreuve orale : un ou deux membres du Jury VAE vous entendront et examineront avec vous vos travaux, expériences et motivations à une date fixée dans les 15 jours.

À l'issue de ces deux moments, le jury statuera immédiatement. Une décision favorable du jury vous permettra en principe une inscription en année préparatoire. Le jury pourra également, le cas échéant, vous admettre directement en master 120.

Une fois le dossier complété,

il doit être envoyé par courriel au vice-doyen de la Faculté de théologie — Faculté gestionnaire du programme interfacultaire en sciences des religions avec les pièces justificatives des cinq années d’expérience utile

ou à l’adresse postale :

Faculté de théologie
À l’attention du vice-doyen
45, Grand-Place bte L3.01.01
1348 Louvain-la-Neuve
 

Si la demande est jugée recevable, l’épreuve d'admission précédemment décrite sera organisée de manière à évaluer plus concrètement vos compétences. Cette épreuve sera personnalisée et le contenu précis vous en sera communiqué dès que votre demande aura été jugée recevable.

Soyez assuré que votre dossier sera traité avec attention et souci de respect des informations fournies.

Contacts :

La gestion administrative du Master interfacultaire en sciences des religions est assurée par la faculté de théologie. Le relais-VAE en est le vice-doyen. Il pourra vous accompagner pour les différentes étapes de la procédure VAE.

Le responsable du programme est le professeur Walter Lesch. Il pourra vous éclairer sur le contenu du programme.