Axes de recherche

CISMOC

Programme 2007-2012: Constructions identitaires : productions discursives et pratiques, leaderships et relations

Les transformations contemporaines du rapport entre local et global dues aux nouveaux processus de mise en forme du monde, les vicissitudes vécues par les sociétés musulmanes depuis plus d’un demi siècle et, plus longuement depuis la confrontation à la modernité, engendrent des transformations dans les identités musulmanes. Celles-ci donnent naissance à des pratiques multiples qui vont depuis celles mystiques, à celles armées, en passant par toute la gamme différenciée de celles qui visent à revitaliser l'islam. Les événements du Printemps arabe, leurs suites et les répercussions dans les pays européens ouvrent de nouvelles perspectives qui exigent l’amplification et le renouvellement des recherches.

Dans les espaces européens, les musulmans s'interrogent également au sujet de leur identité. En tant que minorité statistique, ils y sont confrontés à un environnement non musulman, au vécu des libertés religieuses et de la démocratie, parfois aussi à des réactions d'inquiétude et d'hostilité.

En général, une effervescence de la production intellectuelle s’observe partout dans le monde musulman. Elle donne lieu à une abondante production discursive diffusée soit par des relations directes dans des mosquées, associations, instituts de formations soit à travers de multiples médias.
Comme tout système religieux, celui musulman donne naissance à des organisations multiples, particulièrement foisonnantes, implantées dans le territoire et visibles dans l’espace virtuel.

Le programme 2007-2012 du CISMOC entend donc explorer les processus contemporains des constructions identitaires musulmanes, et plus précisément :

  • les productions discursives musulmanes, leurs transformations et leurs filiations, avec une attention particulière aux productions émergeantes;
  • les acteurs, les intellectuels, les leaders et les organisations qui constituent les cadres sociaux de l’action et de la production intellectuelle;
  • les relations qui se nouent entre musulmans et non musulmans, en lien avec les constructions identitaires réciproques, avec une attention particulière à l'espace européen;
1. Productions discursives musulmanes et pratiques

Ce volet, décliné sous sept axes, entend explorer de manière approfondie les productions de sens contemporaines, qui s'expriment à travers des textes, propos doctrinaux et à travers le discours vécu des populations.

Pratiques socio-économiques islamiques et constructions discursives autour de la consommation dans les communautés musulmanes en Belgique francophone (Hanifa Touag, FSR) ; Cette recherche s'articule autour du milieu producteur de biens et de services islamiques en Belgique francophone, et ses liens avec les multiples composantes de la da'wa salafiya. Il s'agit de déterminer de quel type d'investissement ceux qu'on désigne par "néo-salafistes" réalisent dans la sphère économique et sociale, afin de saisir plus généralement les liens que tisse le néo-salafisme avec la société, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur des communautés musulmanes. Notre domaine de recherche concernera les milieux de l'édition, de la consommation de biens (avec notamment, la certification halal) ainsi que la panoplie de services islamiques proposés (enseignement de la religion, thérapies prophétiques par la roqya, voyages à la Mecque dans le cadre du Hajj/Omra, etc.), marchands ou non (associations de lutte contre la pauvreté). Cette approche du néo-salafisme, par une observation directe des pratiques de consommation (à travers la production), questionnera cette dernière en tant que véhicule et support nouveau et souvent privilégié des idées et des sensibilités musulmanes en Europe. Publication sous forme de divers articles, entre autres dans le volume Islam belge au pluriel, 2013, sur la roqya par les salafistes en Belgique et en France ; entre autres publications.

Discours et structures de sens auprès des Frères musulmans contemporains (Brigitte Maréchal) ; Cet approfondissement de la thèse défendue sur les Frères musulmans européens vise à cerner le régime discursif des FM, les connexions et les filiations idéologiques des personnes qui font partie de la mouvance, que ce soit en son cœur ou aux marges de celle-ci. Un premier ouvrage (Les Frères musulmans en Europe : racine et discours) est achevé, publié en anglais, chez Brill, Leiden, 2008 puis en français aux PUF, 2009. Des travaux d'approfondissement sur des thèmes spécifiques sont en cours, pour cerner dans quelle mesure existe une "coalition des esprits", à partir des références établies à l'une ou l'autre figures de références intellectuelles.

Pratiques culturelles, références à la norme dans la construction d'une nouvelle identité musulmane européenne (Farid EL Asri, FSR) ; Étude des productions musicales qui émergent dans plusieurs pays européens et qui appellent dans les textes à une référence à l'islam. Ces productions font référence ou bien à des formes musicales classiques (le Nasheed) ou bien à des formes contemporaines telles le rap (islamique), le rock, etc.
La recherche procède d'une large enquête sur les productions musicales en France, Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas et par de nombreuses interviews de musiciens, producteurs, théologiens (Thèse de doctorat UCL/FSR, achevée en 2010, publication en 2014 : Rythmes et voix d’islam ; entre autres publications).

Le débat religieux musulman en Syrie. Traditions et tensions rénovatrices (Thomas Pierret, Aspirant FNRS) ; Le fait religieux musulman demeure l'une des – nombreuses – dimensions méconnues de la société syrienne. Afin d'apporter un éclairage inédit sur cette question, nous proposons de réunir les analyses et témoignages de cinq chercheurs et de deux acteurs de l’islam syrien. Nous attendons qu'ils restituent l'image d'une scène religieuse qui, en dépit des réalités de la chape de plomb autoritaire, n'en est pas moins caractérisée par une indéniable vitalité. Souvent caricaturée sous les traits d'un "fondamentalisme" en permanente expansion, cette vitalité se traduit dans les faits par une pluralité de manifestations allant du conservatisme le plus strict au réformisme le plus audacieux, en passant par une vaste gamme de formules négociées entre les lois de Dieu et celles de la nécessité. Ici : colloque organisé par Thomas Pierret, au CISMOC en collaboration avec le Centre d'études de la coopération internationale et du développement (CECID) de l'ULB. Programme. Résumé des communications https://cdn.uclouvain.be/public/Exports%20reddot/alfresco/images/pdf.gif. ; il fera l’objet d’une publication: L’islam en Syrie.

A Building of Might and Faith: Political Dimensions of Religious Architecture in Contemporary Beirut (Ward Vloeberghs) ; Sur base d'une étude de terrain réalisée à Beyrouth, à partir du cas de la mosquée "dite Hariri" il s'agit d'analyser comment celle-ci exprime, à travers son architecture et son implantation dans la ville, une volonté d'identification politico-religieuse. L'auteur s'attache à étudier, dans son contexte politique, historique et actuel, l'association de l'ancien premier ministre au projet de la construction de la mosquée Muhammad al-Amine. Dans une perspective interactive il s'agit également d'évaluer les perceptions et les usages de cet espace, tantôt public, tantôt sacré mais toujours en gestation. (Thèse de doctorat UCL/FSR, achevée en 2010 ; publication réalisée).

La réception de la théorie de l'évolution en Turquie (Jean-Marc Balhan) ; Les années 1980's marquent un tournant dans la réception de la théorie de l'évolution en Turquie, avec l'apparition de la présentation d'un créationnisme importé des États-Unis, légèrement retravaillé, dans les manuels scolaires de biologie. Cette situation perdurera jusqu'à ce qu'il est convenu d'appeler le "coup d'État post-moderne" de 1997, ce qui remobilisera ceux qui voulaient expulser la théorie de l'évolution des programmes scolaires, en particulier le mouvement de Harun Yahya. Ces discussions animées, dépassant le seul cadre de la question des origines, font partie d'un jeu politico-culturel s'enracinant dans les débats entre "matérialistes" et "spiritualistes" à la fin de l'empire ottoman et se poursuivant différemment depuis le début de la République kémaliste. Ces débats continuent aujourd'hui. L'objectif de cette thèse est d'étudier la réception de la théorie de l'évolution en Turquie par différentes composantes de la société turque en mettant plus particulièrement en évidence son rôle dans l'évolution du discours religieux et dans le jeu politico-culturel.

La pensée musulmane aujourd’hui (Felice Dassetto) ; Aujourd’hui, l'islam bruxellois et belge s'est doté d'une infrastructure religieuse considérable en termes de mosquée, d'enseignement et d'autres institutions (aumônerie, etc.). L'enjeu majeur est toutefois, aujourd'hui, celui de la pensée musulmane; il est celui de savoir quel type de pensée donne le ton au devenir des musulmans belges et bruxellois. Dans les vingt dernières années, les courants de pensée issus des Frères musulmans et des penseurs néo-salafistes ont imposés leurs productions sur le marché. Face à celles-ci, de nouvelles formes de pensée s'élaborent aujourd'hui, car les précédentes semblent arrivées au bout de leurs possibilités. La pensée musulmane est multiple et différenciée. Elle est aussi en évolution et en réélaboration. À travers les sermons lors de la prière du vendredi, à travers des livres, des cassettes, des vidéos, des CD, à travers les sites Web, à travers les télévisions satellitaires, des idées circulent. Certaines de celles-ci sont produites en Belgique; nombreuses viennent d'ailleurs. L'objet de cette recherche consiste à analyser les différents types de discours et pensées musulmanes qui circulent dans l'espace bruxellois, pour les analyser dans les détails, les synthétiser et en voir les racines et les implications. (Publié en 2011 : L’Iris et le croissant).

2. Acteurs, intellectuels et leaders

Réseaux, hiérarchies au sein des Frères musulmans européens (Brigitte Maréchal) ; Sur base d'une enquête approfondie, il s'agit de cerner la mouvance des Frères musulmans. Ceux-ci font apparaître des structures organisationnelles spécifiques qui ne relèvent pas uniquement de structures organisationnelles stricto sensu et qui ne sont pas assimilables non plus uniquement à une structure de réseau. Il s'agit de cerner la structure secrète et la structure associative ainsi que leurs évolutions respectives d'autant plus que certains de ses membres constituent une élite bureaucratique dont l'autorité s'impose de manière diffuse et exponentielle, en jonglant sur des registres des plus hétéroclites à la frontière entre l'organisationnel et le didactique. Il s'agit également de voir dans quelle mesure cette structure organisationnelle spécifique est, ou non, en voie d'être dépassée par d'autres types d'acteurs se situant au sein de cette mouvance, et jouant un véritable rôle d'impulsion. (Publication paraîtra en 2015, in Journal of Muslims in Europe).

La confrérie de Ramatoullaye au Burkina Faso (Pierre-Joseph Laurent et Felice Dassetto) ; Cette confrérie est issue de la tradition d'une branche de la Tidjaniyya, dite des "onze grains". Cette recherche se concentre sur la "ville" de Ramatoullaye et explore le rôle rempli par le Cheikh et sa famille, leaders jusqu'ici incontestés, pour penser le devenir de la confrérie dans le contexte national burkinabé et plus largement dans le contexte mondial des transformations de l'islam. (Publication en 2012).

Acteurs, institutions et discours dans la production de la politique islamique de l'État marocain (Abdessamad Belhaj): ; Étude de l'utilisation des référentiels à l'islam dans la mise en œuvre de la politique étrangère de l'État marocain. Analyse des fondements conceptuels, des institutions et des acteurs à l'origine de cette politique. (Thèse de doctorat achevée, UCL, publiée en 2010).

Les oulémas syriens: légitimités, pratiques sociales et ambitions politiques (Thomas Pierret) : Au sein de la société urbaine syrienne, l'autorité morale exercée par les oulémas est actuellement sans équivalent. Cette autorité repose d'abord sur des légitimités diverses (traditionnelle, savante, charismatique et politique) que le clergé local s'efforce d'asseoir par le biais de pratiques discursives et de manipulations symboliques. Elle résulte ensuite d'interactions quotidiennes (enseignement, guidance spirituelle, médiation, travail caritatif…) par le biais desquelles les oulémas nouent des relations intimes avec les fidèles. Enfin, cette autorité morale constitue un capital social que les leaders religieux syriens entendent convertir en influence politique, en élargissant leur accès à la sphère publique mais aussi en intervenant directement auprès des institutions étatiques. (Thèse de doctorat achevée, UCL et IEP, Paris ; Aspirant FNRS), publiée en 2011 : Bass et Islam en Syrie).).

Relations entre sunnites et shiites (Felice Dassetto, Brigitte Maréchal, Thomas Pierret, Amine Aït-Chaalal, Johannes Denheijer) ; Les tensions entre sunnites et chiites en Iran suite aux dernières élections présidentielles, les antagonismes entre les deux communautés en Irak, ou les positions récentes prises par l’Etat marocain vis-à-vis du chiisme posent de manière aigue la question des relations entre les deux principales confessions de l’Islam. Organisé conjointement par le CISMOC (Université catholique de Louvain) et le MENARG (Université de Gand), avec la collaboration de l’Institut Egmont, cette rencontre internationale organisée fin 2009 a pour ambition d’éclairer les processus politiques, sociologiques et idéologiques qui influencent les relations entre les mondes sunnite et chiite. Les interventions aborderont entre autres les pratiques politiques des différents acteurs dans leurs environnements respectifs, les réseaux transnationaux mais aussi le rôle d’intellectuels, savants religieux ou acteurs transnationaux qui s’expriment sur cette relation. Publication réalisée.

3. Relations entre musulmans et non musulmans

Relations de co-inclusion – Islam en Belgique (Jordane Carpentier de Changy, Felice Dassetto et Brigitte Maréchal) ; Publication issue d'une recherche-intervention qui vise à cerner les possibilités d'accord et de désaccord ainsi que les degrés réciproques de confiance et de défiance qui émergent dans les relations entre populations musulmanes et non musulmanes. Analyse de thèmes divers tels que la religion et le politique, l'islam à l'école, le foulard, les jeunes et les relations sexuelles, l'islam et les médias, la confrontation des identités. Au travers de chacun de ces thèmes, il s'agit de constater selon quelles modalités s'articulent les relations entre musulmans et non musulmans, sachant que de nombreuses incompréhensions et incompatibilités s'affirment, que ce soit de manière discursive ou attitudinale. Publication chez L'Harmattan, Paris, 2007.

Conflit autour de la construction de mosquées en Belgique (Felice Dassetto et Olivier Ralet) ; Cette recherche est le volet belge d’une étude européennes portant sur les conflits autour de la construction de mosquées. L’étude belge analyse trois cas de conflit : Bastogne, Neder-Over-Heembeke, Anvers. Elle tente de cerner les argumentations et justifications réciproques et les catégories culturelles qu’elles mobilisent, les formes de négociation et les perspectives concrètes de mise en oeuvre de « bonnes » pratiques (2009, publié) ;

Évolutionnisme et créationnisme, rapports sciences fois: christianisme et islam (Felice Dassetto, Brigitte Maréchal, Farid El Asri, Jean-Marc Balhan et Louis-Léon Christians) ; À partir de l'organisation de deux colloques réunissant des académiques de disciplines diverses (sociologues, anthropologues, théologiens, historiens, biologistes, philosophe des sciences etc.), une tentative de mise au point quant aux différents discours et à leurs articulations. Cette recherche est publiée en 2009 : Adam et l’évolution.

L'identité normative de l'Islam devant les juges belges et européens (Louis-Léon Christians) ; L'intégration progressive des populations musulmanes relègue progressivement les jeux du droit international privé, au gré de l'acquisition de la nationalité belge. L'octroi de la nationalité sera, quoi qu'il en soit, toujours beaucoup plus formel que l'identité culturelle et religieuse réelle des personnes. Autrement dit, même sans conflits de nationalité, il demeurera des conflits de normes, de plus en plus nombreux. Comment, indépendamment des contentieux du droit des étrangers, l'identité culturelle et religieuse conduit-elle à des difficultés interculturelles ? Comment des (belges) musulmans vivent-ils les conflits identitaires : les instruments jurisprudentiels qui peuvent être décelés dans ce champ nouveau conduisent-ils à des résultats proches ou éloignés de ceux mis précédemment au point en droit international privé, au regard des mécompréhensions des droits tiers. L'évolution occidentale des droits de la famille conduit à la dissolution des modèles substantiels et à la déconstruction des traces religieuses ("chrétiennes") imputées au droit de la famille. De cette diversification des modèles internes, le jeu d'ordre public ne peut sortir indemne. Ce sont là des occasions résolument nouvelles, et non encore étudiées dans ce cadre, pour tester l'émergence d'un nouveau rapport juridique à l'identité musulmane : comment la charia et les normes qui s'en inspirent en voient-elles leur portée ou leur interprétation influencées devant le juge belge et européen ? La question sera examinée tant en droit de la famille (adoption, répudiation polygamie), qu'en droit pénal (excuse culturelle, diffamation religieuse, limites à l'expression des ministres des cultes).