Doctorats en cours

Bourguignon Mélanie

L’évolution des systèmes démographiques au 19ème siècle dans les campagnes du Sud de la Wallonie

Promoteur : Eggerickx Thierry (UCLouvain)
Financement : FRS-FNRS

En Belgique, le 19ème siècle est celui du déclin de la fécondité. Dans ce contexte, l’histoire sociodémographique du monde rural reste méconnue. Partant des différences entre espaces ruraux dans le calendrier du déclin de la fécondité, notre étude mobilise la théorie d’adaptation des comportements démographi­ques aux changements socioéconomiques pour expliquer ces décalages temporels dans des régions pourtant semblables. Trois espaces ruraux sont sélectionnés : (1) l’Entre-Sambre-et-Meuse et (2) l’Ardenne namuroise où le déclin de la fécondité est très précoce (1820-50), et (3) l’est de la province du Luxembourg où le processus ne s’enclenche qu’à la fin du 19ème siècle. Selon notre hypothèse, ce décalage dépend de stratégies d’adaptation variables d’un milieu à l’autre en fonction de paramètres exogènes (opportunités migratoires/économiques) et endogènes (profession, influence familiale/sociale). Deux approches structurent la recherche. La première, macro, reconstitue les évolutions démographiques du 19ème siècle des trois espaces face aux transformations et crises socioéconomiques. Une base de données couplant les informations individuelles des Registres de population et d’état civil est utilisée, de même que les recensements de population, de l’agriculture et de l’industrie et le Mouvement de population et d’état civil. L’ensemble de données permet l’analyse des systèmes sociodémographiques au vu de facteurs contextuels propres à ces espaces. Les méthodes d’analyse démographique et de la statistique multivariée seront utilisées. La deuxième approche, réalisée à un niveau micro, identifie les stratégies individuelles utilisées pour maintenir le niveau de vie. Elle permet de comprendre les orientations démographiques des individus selon leurs origines professionnelles et l’impact du contexte religieux et familial. Le couplage de données est utilisé ici à des fins longitudinales : la reconstitution de la vie reproductive de cohortes de couples permet l’analyse des déterminants de leur fécondité.

 


Damiens Joan

L'impact du contexte résidentiel et de ses changements sur le suicide chez les Belges entre 20 et 64 ans

Promoteurs : Eggerickx Thierry (UCLouvain), Schnor Christine (UCLouvain)
Financement : FRS-FNRS

Cette recherche vise à mettre en avant l’impact du parcours résidentiel sur le risque de suicide des Belges âgés de 20 à 64 ans. La Belgique présente le taux de suicide le plus élevé d’Europe de l’Ouest : 17 pour 100 000 habitants, soit 6 suicides par jour environ. Parallèlement, les modes de vie modernes des adultes sont marqués par certaines instabilités interreliées : les divorces, les pertes d’emploi sont de plus en plus courantes, et influencent le parcours résidentiel. Si les deux premiers facteurs de déséquilibre psychique ont déjà été abordés dans la littérature, cette recherche visera à étudier l’impact 1) de la qualité de l’environnement de vie (logement et quartier), 2) de la mobilité résidentielle (en termes de distance et de changements de milieu et de qualité de vie) et 3) de l’interaction entre cette mobilité et les autres types de ruptures du parcours de vie (séparation et chômage) sur le risque de suicide. Enfin, elle estimera en quoi le contexte résidentiel s’intègre dans la problématique des inégalités sociales face au suicide. Pour cela, un appariement des données des recensements belges (1991, 2001, 2011) avec celles du Registre national et des bulletins de décès de l’Etat civil entre 1991 et 2018 sera mobilisé, et complété par l’analyse des Enquêtes Santé par Interview en Belgique (1997, 2001, 2004, 2008, 2013, 2018). Des analyses transversales et de parcours de vie permettront d’étudier l’évolution du rôle de l’environnement de vie de la population sur le suicide entre 1991 et 2018.

 


Compaore Yacouba

Dynamique familiale, mortalité et santé des enfants : perspectives longitudinales en Afrique de l’Ouest

Promoteur : Bocquier Philippe (UCLouvain), Soura Abdramane (ISSP)
Financement : UCLouvain

Malgré une baisse considérable dans le monde, la mortalité des enfants reste toujours élevée dans les pays d’Afrique Subsaharienne. Les grands programmes de développement économiques et sanitaires n’ont pas suffi pour atteindre l’objectif des OMD en 2015, qui était de réduire des deux tiers la mortalité infanto-juvénile. Force est de constater que toutes ces initiatives et stratégies n’ont pas été suffisantes. Elles ne prennent peut-être pas suffisamment en compte certains éléments de contexte. Le recours aux soins de santé modernes, particulièrement chez les enfants, ne dépend toujours pas de l’accessibilité des services de santé, mais bien plus souvent de facteurs beaucoup plus familiaux. Les quelques études sur la relation entre la structure familiale et la santé des enfants dans les pays en voie de développement considèrent souvent la structure du ménage comme une donnée stable. Or avec la transition démographique en cours, la reconfiguration de l’environnement économique, les crises à répétition, l’urbanisation rapide, l’instabilité conjugale, la participation des femmes au marché du travail et les fortes migrations internes, la structure des ménages africains est en pleine mutation. Ces bouleversements familiaux (naissance, décès ou migration de l’un des parents ou d’un membre de la famille, perte d’un emploi, participation de la mère sur le marché du travail, etc.), constituent des chocs du point de vue de l’enfant et transforment ses rapports au sein du ménage. L’objectif de cette thèse est d’expliquer à travers une approche longitudinale la relation entre la dynamique familiale des ménages et la survie des enfants en Afrique de l’Ouest. La perspective longitudinale permettra de saisir la dynamique familiale induite par les changements qui s’opèrent au niveau individuel (mortalité, migration, fécondité, nuptialité, éducation, emploi, etc.). Les effets de ces mou-vements sur la survie des enfants pourront être appréciés en s’intéressant à plusieurs niveaux d’analyses (individuel, ménage et communautaire). La thèse se basera sur des données longitudinales récentes correspondant à chacun de ces niveaux d’analyse, collectées de manière prospective dans des systèmes de surveillance démo-graphiques et de santé de cinq pays ouest-africains (Burkina Faso, Cote d’ivoire, Ghana, Sénégal et Gambie).

 


Dantis Charalampos

Does Religiosity affect gender attitudes and fertility? Comparing seven countries

Promotrice : Rizzi Ester (UCLouvain)
Financement : FNRS

In developed countries, the influence of religion on social life has experienced an impressive decline. Some authors refer to the process of the Second Demographic Transition and the dominance of the «self-realization» values to describe this change. However, religiosity remains a significant factor of influence of family behavior and couples’ fertility. The aim of this PhD project is to measure the effect of religiosity on several aspects of family life: gender attitudes, father’s involvement in family life and fertility. The novelty of this project consists in the comparison between countries and on the exploration of the mechanisms of influence of religiosity on fertility.

 


Fall Atoumane

Niveaux et tendances de la mortalité en milieu urbain sénégalais entre 2002 et 2013 : apports et limites des données d’état civil

Promoteur : Masquelier Bruno (UCLouvain)
Financement : ARES (PRD)

Le Sénégal et, en particulier, les trois grandes villes urbaines que sont Dakar, Saint-Louis et Ziguinchor sont rete-nues comme zones d’études pour cette recherche portant sur l’état civil. Il s’agit d’évaluer dans quelle mesure les données d’état civil peuvent participer au suivi des dynamiques de la mortalité. Quel est le circuit d’enregistrement et de transmission des informations relatives aux décès dans les bureaux d’état civil du milieu urbain sénégalais ? Quelles seraient les innovations à apporter aux systèmes d’enregistrement des décès à l’état civil pour en faire un véritable outil de planification sanitaire ? Quelle est la couverture et le niveau de complétude de l’enregistrement des décès à l’état civil ? Quelles sont les déterminants de l’enregistrement des décès au niveau individuel, au niveau des ménages, et au niveau contextuel ? Les données d’état civil permettent-elles de mettre en évidence des inégalités selon les caractéristiques sociodémographiques de la personne décédée ou selon son quartier de résidence dans les grandes villes ?

 


Idohou Emmanuel

La migration internationale à l’épreuve de la mortalité infanto-juvénile

Promoteurs : Bocquier Philippe (UCLouvain), Guillot Michel (INED & University of Pennsylvania, Population studies center)
Financement : Fonds propres

La santé des migrants constitue un enjeu pour la santé publique aussi bien dans les pays d’origine que dans les pays d‘accueil. Les migrants sont confrontés à de nombreuses difficultés dans leur pays d’accueil qui sont susceptibles d’affecter leur santé et celle de leurs enfants ; ce qui n’est pas sans effet sur le décès de ces derniers. L’objectif de cette recherche est de contribuer à documenter les inégalités en matière de santé moins connues que celles liées aux difficultés socio-économiques (niveaux d’instruction et revenus plus faibles, emplois moins qualifiés, etc.) et aux phénomènes de discrimination auxquels font face les immigrés. Elle permettra également d’informer les politiques de santé visant à cibler les groupes vulnérables et à réduire les disparités socio-sanitaires.
La présente recherche permettra de mesurer, à partir des données de l’Échantillon Démographique Permanent (EDP) en France et le registre belge de population, la mortalité infanto-juvénile (mortalité des enfants de moins de 5 ans) au sein des différents groupes de migrants, de comparer la mortalité infanto-juvénile des migrants subsahariens à celles des populations majoritaires (natifs français ou belges) et des autres groupes de migrant (Afrique du Nord, autres pays d’Europe, Asie, etc.) puis d'examiner les éventuelles variations entre la France et la Belgique.
Les analyses vont s’appuyer sur des modèles quantitatifs longitudinaux et permettront, grâce à une méthode appropriée de l’appariement (matching) sur des variables socio-démographiques, de comparer la mortalité infanto- juvénile des migrants entre ces deux pays afin de mieux contrôler les effets de sélection des migrants.

 


Kinziunga Felly

Analyse comparative des niveaux et des déterminants de la fécondité masculine en Afrique subsaharienne

Promoteur : Schoumaker Buno (UCLouvain)
Financement : FRS-FNRS et Fonds associés (hors FRIA)

Ce projet porte sur l’influence des transformations socioéconomiques sur la fécondité masculine en Afrique subsaharienne. Il se focalise particulièrement sur les intentions de fécondité et sur l’entrée en paternité des hommes. La population à étudier est celle des villes d’Accra, de Dakar et de Kinshasa. Le premier objectif est d’étudier l’effet des transformations socioéconomiques sur l’entrée en paternité des hommes. L’hypothèse est que l’entrée en paternité de l’homme est plus sensible aux changements socioéconomiques que l’entrée en maternité des femmes. Le deuxième objectif est d’étudier les préférences en matière de fécondité des hommes. Dans le contexte de crise accompagné d’une hausse du coût de la scolarisation des enfants et du logement, on s’attend à ce que le désir d’enfants parmi les hommes diminue sensiblement. Le troisième objectif vise à examiner le lien entre le changement des préférences en matière de fécondité et de comportement reproductif chez les hommes. Dans le contexte de transformations socioéconomiques dans les villes africaines, les intentions de fécondité des hommes relèveraient plus des aspirations personnelles. Les données utilisées proviennent des enquêtes démographiques de santé et des enquêtes du projet MAFE (Migration entre l’Afrique et l’Europe). Ces données permettent de mesurer la fécondité et ses déterminants à l’aide des analyses biographiques (données MAFE), et de mesurer les intentions de fécondité, leurs changements, et leurs corrélations avec la fécondité et des facteurs explicatifs (données EDS). Cette partie quantitative est complétée par des analyses qualitatives. Une série d’entretiens semi-directifs est réalisée avec des hommes. Cette partie vise à affiner les explications des résultats des analyses quantitatives pour faire ressortir les spécificités de chaque ville.

 


Majérus Paul

Relations entre les trajectoires familiales et les inégalités en termes de santé et de mortalité en Belgique de 1991 à 2011

Promoteurs : Eggerickx Thierry (UCLouvain), Masquelier Bruno (UCLouvain)
Financement : Fonds propores

Parmi les facteurs sociaux générant des inégalités de santé et de mortalité, la composition familiale et le statut matrimonial ont été abordés dans de nombreux pays européens. Étudier cette com–posante de la vie sociale au regard des risques de décès est d’autant plus important que nous observons depuis plusieurs années un processus de fragilisation des situations familiales caractérisé par une augmentation des divorces et séparations ainsi que par la multiplication de nouveaux modèles familiaux. Ces modifications impliquent des parcours de vie plus fragiles. C’est dans ce cadre que se construit cette recherche doctorale, et son objectif principal sera de déterminer les interactions existantes entre, d’une part, le statut matrimonial et les trajectoires familiales et, d’autre part, la mortalité globale ainsi que par cause de décès, en Belgique, de 1991 à nos jours.

 


Marteau Benjamin

Dynamiques conjugales et mobilité résidentielle des jeunes adultes : une mise en perspective France-Belgique

Promoteurs : Eggerickx Thierry (UCLouvain), Toulemon Laurent (INED)
Financement : Contrat doctoral INED-iPOPs.

Cette thèse porte sur les trajectoires conjugale et résidentielle des jeunes adultes (16-30 ans), en Belgique et en France, dans un contexte de Seconde Transition Démographique. L’identification des trajectoires résidentielles et conjugales des jeunes se complexifie à travers la diversification des formes de vie en couple (couple non co-résident, de même sexe, partenariat enregistré), des modes de résidence (colocation, retour au domicile parental après un premier départ) et des situations professionnelles (multiplication des contrats courts, mobilité géographique à adopter sur le marché du travail). Mon premier objectif est d’identifier ces nouveaux épisodes qui jalonnent le parcours de vie des jeunes adultes. Deux sources de données principales seront exploitées au cours du projet : l’Echantillon Démographique Permanent en France, le Registre national en Belgique. À partir de l’identification de ces épisodes, il sera ensuite possible d’étudier comment le «parcours-type» des jeunes a évolué avec le temps, l’interdépendance des parcours professionnels, conjugaux et résidentiels, l’évolution de la notion du couple ou encore le timing des transitions qui détermine le «passage à l’âge adulte».

 


Meyitondelua Sikina Rose

L’inadéquation entre formation et emploi occupé par les ressortissants d’Afrique sub-saharienne en Belgique

Promoteur : Schoumaker Bruno (UCLouvain)
Financement : Fonds propres.

Cette recherche vise à décrire et mesurer le processus de déclassement professionnel des migrants originaires d’Afrique subsaharienne vivant en Belgique. Durant cette recherche, nous déterminerons certaines causes de ce déclassement et analyserons les conséquences du déclassement des parents originaires de l’Afrique subsaharienne sur leur dynamique d’intégration ainsi que celle de leurs enfants sur le marché du travail en Belgique.

 


Niang Khadim

Mortalité et causes de décès dans la région de Dakar : apport des autopsies verbales

Promoteurs : Niko Speybroek (UCLouvain), Bruno Masquelier (UCLouvain)
Financement : ARES-ASSESS

Le Sénégal a connu une amélioration de l'espérance de vie liée à une baisse rapide de la mortalité des enfants, réduite de plus de ¾ entre 2000 et 2015 contrastant avec une baisse beaucoup moins rapide de la mortalité aux âges adultes. Cependant, les causes de décès sont très peu documentées, en raison de l’absence de données fiables en population générale. Les statistiques d’état civil ne comportent pas de mention sur la cause du décès, et les données des structures sanitaires sur les décès sont incomplètes, non standardisées, et souvent biaisées.
Cette thèse cherche à déterminer les causes de décès dans la région de Dakar à travers des autopsies verbales administrées aux proches des défunts recrutés lors de la déclaration du décès au niveau des centres d’état civil. Étant donné que l’analyse des autopsies verbales peut se faire à travers plusieurs approches (examen direct par des médecins, applications sur mobile, logiciels statistiques…), cette thèse étudiera la validité et la fiabilité de ces différentes approches entre elles d’une part, et en comparaison aux données collectées directement des dossiers médicaux pour les personnes décédées au cours d’une hospitalisation.

 


Pierrard Antoine

Effets des évolutions démographiques sur les parcours de vie et les structures familiales

Promoteur : Schoumaker Bruno (UCLouvain)
Financement : Fonds propres

Ce projet a pour objectif d’évaluer l’influence des évolutions en matière de fécondité, mortalité et nuptialité/divortialité sur les parcours de vie et les structures familiales, à travers le cas de différents pays européens (France, Suisse, Suède, Pays-Bas, Belgique…). À l’aide de microsimulations, les biographies individuelles sont reconstituées depuis le 19ème siècle et projetées jusqu’en 2050.

 


Plavsic Audrey

L’homicide conjugal parmi les morts violentes en Belgique du 20ème siècle à nos jours

Promoteurs : Eggerickx Thierry (UCLouvain), Rousseaux Xavier (UCLouvain)
Financement : BELSPO/BRAIN

Cette recherche, menée dans le cadre du projet IPV-PRO&POL (Intimate Partner Violence: Impact, Processes, Evolution and Related Public Policies in Belgium), vise d’une part à étudier l’évolution de la mortalité violente en Belgique, et d’autre part à comprendre plus particulièrement les mécanismes en jeu dans les violences entre conjoints et les homicides conjugaux. Les données utilisées proviennent du Registre national, des recensements, du système informatique des parquets correctionnels (TPI), mais aussi de dossiers de justice et d’entretiens avec des auteurs et des victimes de violences.

 


Sarkar Koyel

Emerging Childlessness in India: a Matter of Choice or Despair?

Promoteurs : Baudin Thomas, Rizzi Ester (UCLouvain)
Financement : ARC

The primary objective is to identify the emergence of voluntary childlessness as a mass phenomenon, related to women empowerment in India. The idea is to use a three -step methodology to achieve the target: first, using descriptive statistics and cartographic techniques, I will explore the childlessness differentials throughout Indian districts; second, using individual data and multivariate logistic regressions, I will identify the main determinants of definitive childlessness among Indian women; and finally, I will identify the (potential) cultural barriers against the emergence of voluntary childlessness in India, thanks to an epidemiological approach.

 


Schüter Benjamin-Samuel

Contribution of public health interventions in the reduction of mortality among children aged 5 to 15 years old

Promoteur : Masquelier Bruno (UCLouvain)
Co-Promoteur : Helleringer Stephane (Johns Hopkins University)
Financement : FSR

Monitoring levels and trends in children mortality is crucial to understanding how societies can address prominent sources of early death. According to UNICEF, about 6.3 million children less than 15 year olds die annually. In recent years, the under-five mortality has been studied and monitored extensively. Beyond that age, there has been less effort. However, these two age groups may be subject to different risk factors and different causes of death. In this context, public policies that are implemented to reduce mortality need to be differentiated according to these two age groups. Main goals of the research are the following: 1. Estimate the mortality of children aged 5 to 15 year olds at the sub-national scale in low and middle income countries. At this level of precision, we will characterize changes over time and assess geographical inequalities through time. 2. Measure the association between intervention coverage and mortality trends for 5-15 year-olds. We will quantify the sub-national heterogeneity in the contribution of public health interventions in the decrease of mortality. 3. Measure the causal impact of intervention coverage on mortality of 5-15 year-olds, differentiating by major causes of death.

 


Van Cleemput Océane

The Burden of Unintentional Injuries in Belgium

Promoteurs : Masquelier Bruno (UCLouvain), Eggerickx Thierry (UCLouvain)
Financement : Financement de base institutionnel (allocation de fonctionnement)

The magnitude of injury-related mortality and disability remains unknown in Belgium, despite recent progress towards understanding the patterns and determinants of unintentional injuries and efforts to implement targeted prevention strategies. This is unfortunate because injuries are largely preventable events and a better understanding of injuries could contribute to lowering the associated burden. This thesis will highlight spatial and temporal patterns of violent and particularly accidental morbidity and mortality, as well as risk factors involved in differential accidental mortality and morbidity. A first step will be to carry out an inventory and analysis of the main sources of data that address fatal or non-fatal injuries in Belgium in order to see to what extent these different sources could contribute to the implementation of a Belgian burden of injuries. The data come predominantly from the Belgian National Register, censuses, and death certificates, exhaustively listing all deaths occurring and recorded in Belgium since 1991. In a second step, the PhD thesis will highlight socio-demographic and spatial factors associated with the risk of unintentional injuries and thus inform the implementation of preventive measures to reduce the burden of injuries.