Les métiers de l'informatique

Au delà des études, c'est un métier qui est visé. Nous avons regroupé ici les réponses à quelques questions fréquemment posées.

L'informatique est partout. Nous l'utilisons tous chaque jour parfois sans nous en rendre compte. Pour concevoir, développer, adapter, maintenir tous ces logiciels, la société a besoin de plus en plus d'informaticiens qui ont intégrer les dimensions scientifiques, techniques et humaines indispensables pour mener à bien les projets. Les formations proposées par l'EPL dans le domaine

  • bachelier/master ingénieur informaticien
  • bachelier/master en sciences informatiques

visent à former des professionnels capables de concevoir des logiciels innovants faisant appel à des technologies de pointe.

L'informatique est partout

Tout le monde a déjà utilisé un ordinateur aujourd'hui. Ce n'était pas le cas il n'y a ne fût-ce que 30 ans. Ceci donne une idée de l'importance de l'informatique, ou plus largement les technologies de l'information et de la communication, aujourd'hui. Mais as-tu déjà pensé à toutes les activités quotidiennes qui nécessitent l'intervention d'un ordinateur ? Voici une petite liste (non exhaustive bien sûr).

Commençons par les plus évidentes : Internet, GSM, Home-Banking, E-commerce, SmartPhone, Jeux.

Mais aussi :

  • La gestion d'une entreprise, d'un hôpital tant pour les ressources financières que pour les ressources humaines.
  • La production est de plus en plus automatisée et bien sûr, c'est l'informatique qui commande les robots.
  • De manière similaire, notre maison recèle de plus en plus de dispositifs informatiques (domotique) qui gèrent l'utilisation des lumières, des portes, de l'alarme voire même la gestion du frigo.
  • La sécurité routière et ferroviaire passe également par l'informatique. Gestion du trafic, des aiguillages, …
  • Dans le domaine du spectacle, on fait également appel à l'informatique pour la gestion des tickets et des salles.
  • Dans le domaine de l'énergie, la production et la sécurité de centrales ou gestion du réseau électrique sont actuellement largement assistées par l'ordinateur.
  • Dans le domaine médical, les scanners et bien d'autres techniques font appel à l'informatique pour gérer la quantité très importante de données recueillies. Cela permet de les traiter et d'obtenir une "image" pré-analysée et plus facilement expertisée par l'être humain.

On pourrait continuer comme cela encore longtemps. Regarde autour de toi et en cherchant bien, je suis persuadé que pour presque chaque objet, l'informatique a dû intervenir à un moment de sa fabrication ou de son utilisation.

Mais en fait, l'informatique, c'est quoi ?

Tentons une définition.  L'informatique, c'est … une discipline à dimension scientifique, technique et humaine, qui englobe l'ensemble des connaissances permettant la conception, la réalisation et la mise en œuvre d'outils utiles, efficaces et souvent complexes à base d'ordinateurs et de programmes.

Reprenons quelques points plus en détail.

  • Discipline technique car elle vise à la construction efficace de systèmes complexes à partir d'éléments dont certains existent tandis que d'autres doivent être réalisés selon les besoins.
  • Discipline scientifique car elle s'appuie sur des bases mathématiques rigoureuses et non sur l'intuition, le métier ou l'expérience d'artisans qui se transmettent un savoir pratique sans toujours pouvoir l'expliquer.
  • Discipline humaine car l'informatique est d'abord conçue et réalisée par des personnes, pour être ensuite utilisée par d'autres personnes.

L'informatique s'articule entre le travail des électroniciens qui s'occupent directement du matériel et les utilisateurs de systèmes informatiques. Le travail de l'informaticien oscille donc entre :

  • des aspects plus directement liés au matériel (télécommunication, réseaux, architecture des systèmes informatique, systèmes d'exploitation, etc.). Il faut alors travailler en collaboration avec les électroniciens et donc comprendre les bases de leur discipline.
  • des aspects liés à l'interface avec l'utilisateur (gestion de données, systèmes graphiques, logiciels d'application, etc.). Il faut alors dialoguer avec les utilisateurs : être à l'écoute de leurs attentes et pouvoir vulgariser le " jargon " informatique.

Voici les principaux domaines abordés durant les études (selon l'orientation choisie par l'étudiant certains seront plus ou moins approfondis) :

  • Algorithmique et structure de données 
  • Langages de programmation
  • Génie logiciel
  • Réseaux informatiques
  • Systèmes d 'exploitation des ordinateurs
  • Architecture des systèmes informatiques
  • Intelligence artificielle
  • Bases de données et systèmes d'information

Tu peux également en découvrir plus via nos thèmes de recherche réalisées au sein de l'institut de recherche ICTEAM.

L'informatique à l'université

Notre société a et aura de plus en plus besoin d'informaticiens hautement qualifiés, c'est-à-dire de spécialistes capables de …

  • comprendre & analyser les besoins complexes de la société
  • concevoir des systèmes informatiques répondant à ces besoins ("architectes")
  • maîtriser les moyens technologiques en constante évolution
  • (faire) réaliser les solutions conçues
  • assurer la qualité des produits & des processus de développement.

C'est cette formation qu'on te propose d'acquérir à l'UCL (tu peux consulter le référentiel de compétences  pour avoir une idée de ce que tu auras acquis au terme de tes études). 

Chaque informaticien individuellement ne fait pas toutes ses tâches. Les systèmes informatiques sont de plus en plus complexes et on travaille donc presque toujours en équipe.  Ce qui donne une dimension encore plus riche aux métiers.

Tu n'as naturellement pas encore acquis toutes ces compétences, cela viendra au fur et à mesure des études. Mais voici déjà une petite idée des qualités que tu devras mobiliser pour y parvenir

  • goût pour la résolution de problèmes
  • curiosité
  • créativité, imagination
  • esprit d'abstraction, d'analyse & de synthèse
  • esprit méthodique, rigueur de raisonnements
  • sens de l 'efficacité
  • aptitude aux contacts humains, à l'organisation

    Quels débouchés ?

    Les débouchés sont innombrables et les besoins en informaticiens sont immenses. C'est plutôt une bonne nouvelle car un individu n'est pas l'autre, chaque informaticien s'épanouit dans des tâches différentes.

    Le manque d'informaticiens n'est pas nouveau et ira en s'amplifiant -, l'Europe entière manque cruellement d'informaticiens qualifiés. Même en période de crise, la demande en informaticiens universitaires bien formés reste forte.  Fais une recherche avec par exemple "pénurie TIC" comme mot-clé dans ton moteur de recherche favori, tu trouveras de nombreux articles sur le sujet.  Cette pénurie dure depuis de nombreuses années et touche toute l'Europe. Et effectivement, les diplômés n'ont aucune difficulté à trouver un emploi.

    On peut distinguer 5 profils principaux entre lesquels l'informaticien évoluera en cours de carrière.

    • Le concepteur identifie les besoins du futur utilisateur et détermine les moyens techniques pour y répondre. Il est capable de parler la " langue " du client, il a une culture assez vaste pour dialoguer de manière fructueuse avec des experts non informaticiens.
    • L'analyste est capable de traduire les indications et les consignes produites par le concepteur en composantes informatiques. Il analyse dans le détail certaines composantes du système informatique demandé.
    • Le réalisateur rend réel le système informatique imaginé par le concepteur et précisé par l'analyste. Il le programme, le valide, le met en œuvre et l'intègre. Il possède donc des compétences techniques très affûtées.
    • Le chef de projet gère des projets de développement informatique, et/ou les systèmes informatiques résultant de tels projets. Il est responsable de la bonne fin des missions associées à ces systèmes, de leur sécurité, de la planification de leur évolution. Il possède donc des qualités sur le plan des contacts humains, une très bonne formation générale, de solides compétences techniques.
    • Le chercheur tente de mettre sur pied de nouveaux concepts, de nouveaux systèmes informatiques qui plus tard deviennent donc de nouveaux outils mis à la disposition des informaticiens pour accomplir leur travail.

    Les résultats d'enquête successives auprès des diplômés (réalisées en 2010 et 2016) montrent que 73% des diplômés avaient un contrat en poche avant même d'avoir obtenu leur diplôme.  92% ont un emploi moins de 3 mois après la fin de leurs études. On voit donc bien que le marché de l'emploi est très porteur dans le domaine.  92% des diplômés des 5 dernières années ont un emploi en lien avec le secteur de l'informatique.  Ils ne doivent pas se réorienter précocement vers d'autres secteurs, ils commencent aisément leur carrière dans un travail en lien avec leur domaine d'étude.

    Quelques solides préjugés … à combattre

    • L'informatique, cela peut s'apprendre sur le tas.  On peut apprendre à utiliser des applications sans suivre une formation, certaines nécessiteront malgré tout quelques courtes explications.  Pour aller un peu plus loin, il faudra apprendre à programmer.  Les rudiments de la programmation peuvent s'apprendre avec quelques efforts en quelques dizaines d'heures.  Mais pour pouvoir réellement exploiter toutes les ressources que l'informatique fournir (la puissance de la machine, l'utilisation d'un langage de programmation adapté), pour pouvoir assurer la qualité du logiciel développé, pour pouvoir développer ou contribuer pleinement au développement d'un logiciel complexe faisant plusieurs milliers de lignes de code, ... mieux veut suivre une réelle formation d'informaticien.
    • informatique = passer sa journée derrière un écran. Comme vous pouvez le voir dans le point précédent sur les débouchés. Il ne s'agit pas de cela. Evidemment, un informaticien universitaire risque de rencontrer des ordinateurs … mais il ne devrait pas passer tout son temps comme esclave de ces engins. L'ordinateur est un outil de travail parmi d'autres.
    • L'informatique est réservée aux rois du bidouillage. Les études en informatiques vous montreront que c'est tout le contraire. Un professionnel de l'informatique ne devrait pas laisser beaucoup de place au bidouillage.
    • Les études requièrent des connaissances préalables en informatique. Bien sur que non, des cours introductifs sont assurés dans chaque programme d'étude menant à un diplôme en informatique. Il faut seulement avoir un intérêt pour le domaine.
    • L'informatique n'est pas pour les femmes. Pourtant, elles ont toutes les qualités requises :
      • compétences scientifiques : les femmes aussi peuvent faire preuve de logique ;
      • capacité d'analyse, de conception : les femmes savent souvent très bien organiser les choses, mettre de l'ordre, prévoir les détails, faire preuve de créativité pour solutionner les problèmes ;
      • sens du contact & de l'écoute, esprit d'équipe : ça ne fait aucun doute …

    Pour aller plus loin

    Si le domaine t'intéresse, informe toi sur les deux filières d'études dans le domaine organisées à l'UCL. Mais aussi sur la recherche qui est menée par nos équipes au sein d'ICTEAM. Et ensuite, il suffit de se lancer …

    Tu peux également visionner une présentation qui vise à décrire ces études.