Simplification de textes et dégénérescence maculaire liée à l'âge

CENTAL Louvain-La-Neuve

Quel est l’impact de la simplification de textes sur les performances de lecture des personnes atteintes d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ?

Une étude, récemment publiée dans Scientific Reports et à laquelle a contribué le Prof. Thomas François du Cental, confirme son utilité. En particulier, elle s'intéresse à l'effet des voisins orthographiques - c'est-à-dire deux mots qui ne se distinguent que par une seule lettre - sur la lecture des patients DMLA. Comme ceux-ci lisent essentiellement via leur vision périphérique, ils sont plus sensibles à l'existence de voisins orthographiques, avec lesquels ils peuvent confondre le mot à lire. L'étude montre l'intérêt de contrôler le nombre de voisins orthographiques via la simplification de textes pour favoriser la lecture chez les patients DMLA.

L'article est à lire à cette adresse: https://doi.org/10.1038/s41598-020-78420-0.

 

Publié le 08 janvier 2021