Conditions d'accès

CENTAL

> Conditions d'accès

Les parcours de formation possibles sont très nombreux. Le tableau suivant résume les principales possibilités. Si vous êtes dans une situation particulière qui n’est pas décrite, n’hésitez pas à prendre contact avec le secrétariat ou le responsable académique de la formation.

* Avoir validé au moins 30 crédits de cours d’introduction à la linguistique et/ou aux Sciences du langage. Dans le cas contraire, ajout de cours supplémentaires dans le master jusqu’à 15 crédits. Au-delà de 15 crédits : année préparatoire (mineure en linguistique).

  •  Si vous avez fait un baccalauréat en "langues et littératures" (anciennes, romanes ou germaniques), plusieurs possibilités s’offrent à vous pour suivre la finalité TAL (cf. les explications ci-dessus pour faire un choix).
  • Pour les étudiants ayant un autre parcours, nous illustrons uniquement la voie d’accès au Master en linguistique. Les étudiants d’une filière non linguistique qui souhaitent accéder à ce master peuvent acquérir les prérequis dans la mineure en linguistique . Pour obtenir des informations sur les autres Masters, il faudra contacter directement les responsables de ces formations.

  • Les étudiants pour lequels des prérequis sont exigés peuvent obtenir des dispenses dans certains cas. En particulier, les traducteurs-interprètes peuvent obtenir des dispenses pour les cours de linguistique déjà suivis lors de leur formation de baccalauréat. Le jury examinera les demandes.

  • La mineure en linguistique donne un accès direct au master en linguistique (et donc à la finalité TAL) quelle que soit la majeure suivie dans le cadre du baccalauréat et sans prérequis.

Quelques exemples :

"Je souhaite suivre la formation en TAL et... "

  •  "... j’ai un baccalauréat en langues et littératures classiques et une mineure en linguistique..."

Vous pouvez accéder sans condition au Master en linguistique et à la finalité spécialisé en TAL ou poursuivre sur votre lancée par un Master en langues et littératures classiques avec la finalité spécialisée en TAL. Pour faire votre choix, lisez ci-dessus "une finalité... plusieurs masters".

 

  •  "... j’ai un baccalauréat en psychologie et une mineure en droit..."

L’accès n’est pas automatique. Il sera nécessaire de faire une année préparatoire correspondant à la mineure en linguistique. Les éventuels cours de linguistique suivis dans le Bac en psychologie pourront être crédités.

 

  •  "... j’ai un baccalauréat en informatique et une mineure en linguistique..."

Vous pouvez accéder sans condition au Master en linguistique et suivre la finalité spécialisée en TAL. Les programmes des cours d’informatique sera adapté par le jury pour correspondre au mieux à votre profil. Un programme de substitution vous sera proposé en remplacement des cours d’initiation à l’informatique (algorithmique, bases de données, etc.) que vous avez déjà suivi.


  •  "... j’ai un baccalauréat en "traduction & interprétation" d’une Haute école de la Communauté française..."

Vous pouvez accéder au programme du Master en linguistique si vous avez déjà validé dans votre parcours 30 ECTS de cours d’introduction à la linguistique ou aux sciences du langage. Si ce n’est pas le cas, quelques cours supplémentaires pourraient vous être imposés, mais en pratique, cela n’empêche pas l’accès. Pour en savoir plus, contactez le responsable académique de la formation et communiquez-lui la liste des cours de linguistique que vous avez déjà validés.

 

  •  "... j’ai une Licence en langues et lettres romanes ou germaniques..."

Vous pouvez accéder au Master en linguistique sans condition. Vous pouvez demander des dispenses pour les cours que vous jugez équivalent à des cours déjà suivis dans le cadre de votre licence. Votre demande de dispenses sera examinée par le jury.

Certains licenciés peuvent être tentés par la possibilité de suivre le programme de Master en un an. Si cela est techniquement possible (dans le cas où vous avez déjà suivi un grand nombre de cours de linguistique en ROM ou GERM, par exemple), cela n’est pas recommandé. Il est en effet difficile d’assumer l’apprentissage de l’informatique, de réaliser un stage en entreprise et d’écrire un mémoire en une seule année. Le jury examinera cependant les demandes allant en ce sens en tenant compte des situations particulières des étudiants.


  •  "... je suis ingénieur informaticien ou licencié en informatique..."

[En cours de rédaction]