Colloque "Savoirs formels, savoirs informels"

14 décembre 2000

15 décembre 2000

Louvain-la-Neuve

Dans nos sociétés, une bonne part des connaissances que possèdent les citoyens est acquise par d'autres voies que l'enseignement classique (l'école et l'université). Ces savoirs sont qualifiés de "non formels", ceci pour les opposer aux savoirs "formels" codés et dispensés par l'enseignement officiel. De tels savoirs sont l'objet d'évaluations diverses : quelquefois appréciés positivement, ils sont le plus souvent déconsidérés parce que non systématiques et non sanctionnés. Pourtant, c'est en grande partie en s'appuyant sur ces savoirs que l'individu contemporain réfléchit son existence et s'oriente dans la vie (sociale, politique...). Cette situation appelle une réflexion sur ces savoirs non formels, leurs sources, leur nature, leurs potentialités dans une perspective de partage des connaissances et de "démocratie cognitive" (selon la belle expression d'Edgar Morin). Tel est l'objet de ce colloque.