Séminaire de numismatique Marcel Hoc, SNMH

CEMA

 

Médaille
Médaille d’hommage à Marcel Hoc, par Auguste Bija
Éditeur Fonson, 1932 (conception) et 1972 (frappe).
Bronze. Diam. : 70mm.
Musée provincial des Arts anciens du Namurois.
Cabinet numismatique.
Coll. Société archéologique de Namur.

Inauguré le 17 février 1984 par le Professeur Tony Hackens (cf. RBN, 130, 1984, p. 205-208), le Séminaire de numismatique Marcel Hoc porte le nom du premier titulaire d’une chaire de numismatique en Belgique, créée à l’Université catholique de Louvain en 1928 (cf. RBN, 116, 1970, p. 5-21, en ligne ). Les membres du Séminaire (académiques, chercheur·euses au cadre et collaborateur·rices extérieur·es) se consacrent à l’étude – et à l’enseignement – de la numismatique et de l’histoire économique grecques et romaines. Ils·elles cultivent les aspects les plus divers de cette discipline protéiforme, des études de coins et de l’établissement de corpus à l’interprétation des images monétaires, en passant par les analyses métalliques (qui recourent aux techniques de la physique nucléaire), l’examen des conditions de fabrication de la monnaie et, plus largement, l’étude du phénomène monétaire et du développement d’une économie monétarisée.

Le Séminaire de numismatique Marcel Hoc entretient de longue date des relations suivies avec la Société royale de numismatique de Belgique et l’École française d’Athènes, qui lui a notamment confié l’étude du corpus monétaire d’Argos.

Les principaux travaux des membres du Séminaire (parmi lesquels six monographies publiées depuis 2007) portent sur les thématiques suivantes :

  • Le monnayage d’Athènes aux époques archaïque, classique et hellénistique, ainsi que l’économie athénienne de la période classique (Chr. Flament) ;
  • le monnayage d’Argos, de l’époque archaïque à l’époque impériale (Chr. Flament, P. Marchetti) ;
  • l’organisation des ateliers monétaires grecs à l’époque classique (Chr. Flament) ;
  • le monnayage de la Ligue achéenne (M. Lakakis-Marchetti) ;
  • la métrologie gréco-romaine, des étalons pré-monétaires à l’intégration des systèmes métrologiques grec et romain à l’époque impériale (Ch. Doyen, P. Marchetti, V. Van Driessche) ;
  • l’iconographie monétaire romaine et son message politico-religieux sous la République et le Haut-Empire (P. Assenmaker, P. Marchetti).

Pour plus d'informations sur les publications néo-louvanistes dans le domaine de la numismatique.