De Re Metallica Gestes et matières de l’atelier médiéval

CRAN

Au Forum des Halles du 11 mars au 15 avril 2021 - lu-ve 9h-17h & sa 11h-17 h

Une exposition photographique proposée par UCLouvain Culture et l’Institut des civilisations, arts et lettres (INCAL/UCLouvain).

Dans la perspective du 600ème anniversaire de l’Université catholique de Louvain et des 50 ans du Centre de recherches d’archéologie nationale (CRAN / INCAL), l’exposition photographique du Forum des Halles, qui tire son titre du traité fondateur des sciences géologiques, minéralogiques et métallurgiques de Georgius Agricola (1556) De Re Metallica, valorise les recherches en paléométallurgie conduites par Lise Saussus, chargée de recherches FRS-FNRS au CRAN.

Valorisant son patrimoine scientifique et ses recherches, l’Université consacrera chacune des quatre prochaines années à un des quatre éléments : l’eau, l’air, la terre et le feu… Le  CRAN se consacre notamment à l’étude des artisanats anciens du verre, de la céramique et des métaux, le lient intimement aux arts du feu, premier thème mis à l’honneur en cette année Metallica. La présente exposition inaugurale associe en réalité deux de ces thèmes, indissociables aux yeux de l’archéologue la terre et le feu.

 

Récolter, étudier, expérimenter, analyser, interpréter. Les recherches pluridisciplinaires conduites par Lise Saussus, chargée de recherches au FRS-FNRS (CRAN/INCAL), touchent à nombreuses préoccupations qui, chez Agricola au 16ème siècle, étaient associées de manière novatrice : chimie des matériaux, procédés techniques, expertise, apprentissages, transmission des savoirs et savoirs-faire, gestes incorporés de l'artisan, expérimentation, illustration démonstrative… partage des connaissances.

Découvrir et illustrer. Les images de la documentation scientifique que nous vous présentons illustrent ces multiples aspects. C’est cependant la portée esthétique de l’image du microscope, des macrophotographies ou encore des vues d’ambiance collectées sur le terrain qui est privilégiée, comme autant de Terrae incognitae fascinantes dans un nouveau siècle de découvertes.

Avec les soutiens du Fonds de la recherche scientifique (FRS-FNRS), de la Fondation Roi Baudouin avec le partenariat de l’asbl Commission du sous-sol archéologique, du Centre de recherche et de restauration des musées de France, de l’Agence wallonne du Patrimoine, de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, de l’Institut national du patrimoine, du McDonald Institute for Archaeological Research (Cambridge University) et du Labex Hastec Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances (EPHE Paris, PSL), et les collaborations de la Direction de l’archéologie préventive de la Communauté d’agglomération du Douaisis, du Service archéologique municipal de Valenciennes, de s.a. Monument Vandekerkhove, de l’Agentschap Onroerend Erfgoed, de la Société royale d’archéologie de Bruxelles, du dépôt archéologique provincial de la Province d’Anvers, du Palais des Beaux-Arts de Lille, de l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique ainsi que d'Acke & Bracke bvba, Archeolo-J et les industriels FIB Belgium, Aurubis, Hydrométal et Heraeus Electro-Nite international N.V, Calcaires de la Sambre, Carmeuse Belgium.

Plus d'informations

Publié le 05 mars 2021