Projets post-doctoraux

Louvain-La-Neuve

En construction

En construction

Lauriane Locatelli

Logo Hospitam

 

Lauriane Locatelli, CIOL

Lauriane Locatelli est actuellement en post-doctorat à l’ENS Lyon / HiSoma (Histoire et Sources des Mondes Antiques) au sein du projet HospitAM sous la direction de Claire Fauchon. Ce projet bénéficie d’un dispositif ELAN ERC de l’IDEX Lyon pour l’année 2019-2020.

Après un contrat d’ingénieur d’analyse des anthroponymes grecs attestés en Asie Mineure à l’EPHE en 2019 dans le cadre du projet ANR LGPN-Ling (Lexicon of Greek Personal Names-Ling 2018-2022) sous la direction de Sophie Minon, directeur d’études en dialectologie grecque, Lauriane Locatelli a rejoint pour neuf mois l’équipe du projet HospitAm, afin de réaliser le cahier des charges de la base de données sur l’hospitalité dans la Méditerranée antique ainsi que le plan de gestion de données du projet.

Elle analyse les différentes hypothèses de construction de la base de données (lemmatisation, outils textométriques) et la mise en place d’un site interrogeant la base de données (maquette graphique, application web, framework, système de gestion de contenu).

À la fin de son contrat au sein du projet HospitAM, elle rejoindra le projet Hairesis, Les écoles philosophiques antiques et leurs représentants dans les inscriptions grecques et latines (VIe s. av. J.-C. - IVe s. ap. J.-C.) en tant que post-doctorante. Ce projet international est coordonné par Madalina Dana (Lyon 3, HiSoMA), lauréate de l’Appel à projets Impulsion 2020, dispositif qui vise à soutenir le développement de projets de recherche et de formation par des enseignants-chercheurs et chercheurs nouvellement arrivés dans un des établissements membres de l’Université de Lyon.

Lauriane Locatelli

Logo

 

 

Lauriane Locatelli, CIOL

Base de données sur la toponymie de la Pisidie et de la Lycie.

TPL (Toponyms of Pisidia and Lycia) est une base de données en ligne interrogeable contenant les métadonnées relatives aux noms de lieux pisidiens et lyciens attestés durant l’époque gréco-romaine (VIIIe s. a.C. ; IIIe s.  p.C.) en grec et en latin. Les différents lieux sont repris sur une carte géoréférencée, ce qui permet de situer les toponymes de manière précise et de repérer les différents lieux les uns par rapport aux autres. Ce projet découle de la thèse de Lauriane Locatelli intitulée « La toponymie et l’ethnonymie de la Pisidie antique (XIIIe s. a.C. ; début IVe s. p.C.) », défendue le 28 juin 2017 à l’UCLouvain en cotutelle avec l’UBFC. La carte géoréférencée intègre aussi la Lycie en collaboration avec Simone Podestà (UBFC, Unige) qui a rédigé une thèse intitulée « Storia e storiografia della Licia», défendue le 5 décembre 2016 à Paris 4 en cotutelle avec l'Università degli studi (Gênes, Italie), à paraître aux PUFC. Le but de ce projet est de rendre accessible les références des attestations littéraires des toponymes pisidiens dans les sources littéraires et de fournir une carte géoréférencée des lieux de la Pisidie et de la Lycie antique.

Apperçu