Compétences sociales et adaptation sociale

Louvain-La-Neuve

Logo chaire Baron Frère

Concepts

Les compétences sociales se définissent comme étant la capacité d’atteindre ses objectifs personnels tout en maintenant des relations positives avec autrui au fil du temps et des situations (Rubin & Krasnor, 1986).

Selon un modèle intégré et heuristique des compétences sociales (Nader-Grosbois, 2011 ; Yeates et al., 2007), celles-ci relèvent de trois niveaux de complexité qui peuvent être distingués :

  • le traitement de l’information sociale qui aide l’enfant à interpréter les indices d’une situation sociale pour pouvoir y répondre
  • les interactions sociales dans divers contextes et avec différents partenaires familiers ou non familiers, des adultes ou des enfants
  • l’adaptation sociale qui se traduit dans la façon dont l’enfant va atteindre ses buts d’une manière socialement appropriée, par des comportements prosociaux, la qualité de ses relations sociales avec ses pairs (dont l’amitié, la popularité) et avec des adultes.

Quant à l’inadaptation sociale de l’enfant, elle se manifeste par des relations sociales perturbées, de l’agressivité, de l’opposition ou du retrait social, de l’évitement d’activités de groupe, ce qui correspond à des troubles de comportements ‘externalisés’ ou ‘internalisés’ (Crick & Dodge, 1994 ; Hughes, Cutting, & Dunn, 2001).

Intérêt

Dépister les difficultés d’adaptation sociale, voire les troubles de comportement, tant internalisés qu’externalisés, chez l’enfant dès l’âge préscolaire et primo-scolaire rencontre les préoccupations des parents et des milieux scolaires et éducatifs, ordinaires et spécialisés.

Il est essentiel que les psychologues évaluent finement les profils de compétences sociales et des difficultés dans les interactions sociales pour prévenir l’inadaptation sociale et les troubles de comportements le plus tôt possible, et pour proposer des interventions efficaces. Bien que des initiatives soient déjà mises en œuvre par des parents, des enseignants, des équipes éducatives pour aider les enfants à se développer socialement, il est encore trop rare que des professionnels appliquent des programmes dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement.

Questions

  • Quels sont les facteurs favorables au développement des compétences sociales ?
  • Comment les enfants s’adaptent-ils socialement lors d’interactions avec des adultes et des enfants ?
  • Comment établissent-ils des relations sociales et amicales de qualité avec d’autres enfants ?
  • Comment les parents, les enseignants apprécient-ils la qualité des relations sociales des enfants ?
  • Quelles sont les perceptions des enfants sur leur acceptation sociale ?
  • Pourquoi certains enfants manifestent-ils des difficultés à interagir adéquatement dans des situations sociales avec les adultes et d’autres enfants ?
  • Pourquoi certains enfants présentent-ils des risques de troubles du comportement dans des situations sociales critiques ?
  • Selon les profils de compétences sociales et d’inadaptation sociale, comment intervenir efficacement ?

                - Chez de jeunes enfants d’âge préscolaire à développement typique
                - Chez de jeunes enfants présentant une déficience intellectuelle de diverses étiologies
                - Chez de jeunes enfants présentant des troubles du spectre de l’autisme
                - Chez de jeunes enfants présentant des troubles externalisés du comportement

Evaluation

Dans l’ouvrage ‘Psychologie du handicap’, Nader-Grosbois (2015) présente les mesures des compétences sociales, d’adaptation sociale, ainsi que les mesures de l’inadaptation sociale dans le chapitre 4 (pp. 127-130) pour la période préscolaire, le chapitre 5 (pp. 203-204) pour la période scolaire, et le chapitre 9 (pp. 391-394) pour l’évaluation des troubles de comportements externalisés et internalisés

Il s’agit de mesures de la perception par les pairs ou de questionnaires pour recueillir la perception des adultes, ou encore des inventaires d’habiletés sociales incluses dans une batterie d’évaluation de capacités adaptatives

Intervention

Dans l’ouvrage ‘Psychologie du handicap’, Nader-Grosbois (2015) résume les pistes et programmes d’intervention pouvant améliorer l’adaptation sociale ou diminuer l’inadaptation sociale ou limiter des troubles de comportements externalisés et internalisés, dans le chapitre 4 (pp. 127-130) pour la période préscolaire ainsi que de façon plus spécifique pour les enfants de tout âge présentant :

  • une déficience intellectuelle (chapitre 7, pp. 269-271)
  • des troubles du spectre de l’autisme (chapitre 8, pp. 348-354)
  • des troubles du comportement (chapitre 9, pp.398-403 ; 407-418 ; pp. 420-438)
  • une déficience auditive (chapitre 10, p.439)
  • une déficience visuelle (chapitre 11, p.519)

Des interventions particulières en ‘situation de crise’ lors de l’expression de comportements agressifs sont également proposées, dans le chapitre 9 (pp.434-438)