Chaire Georges Lemaître

Louvain-La-Neuve

Depuis sa création en 2016, la Chaire Georges Lemaître est attribuée tous les ans par l'institut IRMP de l'UCLouvain à une personnalité de premier plan en physique dans les domaines des interactions fondamentales et de la cosmologie. La chaire Georges Lemaître doit son nom à Georges Lemaître, l'un des plus grands physiciens belges. Il fût professeur à l'UCL de 1925 à 1964.

Les différents titulaires de la Chaire sont :

2016 Eric Gourgoulhon
Chercheur français en astrophysique théorique, Éric Gourgoulhon est directeur de recherche au CNRS, il exerce au Laboratoire Univers et théories de Meudon. Il a reçu la médaille d'argent du CNRS en 2012, le prix Langevin de l'Académie des sciences (2004) et le prix Jeune chercheur de la Société Française des spécialistes d'astrophysique (1998) - lien
2017 Kyle Cranmer 
Professeur de physique à la New York University et membre affilié aux Center for Data Science et CILVR Machine Lab de la New York University, il est expérimentateur en physique des particules, essentiellement auprès du grand collisionneur de hadrons. Il a obtenu son doctorat en physique à l’Université de Wisconsin-Madison en 2005 et son B.A. en Mathématique et Physique à l’Université Rice. Il a reçu le « Presidential Early Career Award» en sciences et ingénierie en 2007 et le « National Science Foundation’s Career Award» en 2009. Le professeur Cranmer a développé un environnement qui permet une modélisation statistique collaborative, utilisé largement dans la découverte du boson de Higgs en juillet 2012. Ses centres d’intérêts actuels sont à la frontière entre la physique, la statistique et le machine learning. lien
2018 Roberto Trotta
Roberto Trotta, Fellow of the Royal Astronomical Society, Professeur en Astrophysique à l’Imperial College de Londres, est un des leaders mondiaux dans l’application et le développement des statistiques Bayésiennes en Astrophysique et Cosmologie. Directeur du Centre des Langages, Culture et Communication à Imperial, vulgarisateur scientifique, créateur d’entreprise, consultant, orateur hors pair, son spectre d’expertise est sans limite.À l’aube d’un siècle où la Science devient multidisciplinaire et où l’exploration de l’Univers se veut multimessager, l’importance des méthodes statistiques pour l’analyse de données et l’inférence scientifique n’a jamais été aussi cruciale. Roberto nous fera l’honneur de nous initier aux techniques statistiques de demain. lien
2019 Stefan Hild
Stefan Hild est professeur de recherche en gravitation à l'université de Maastricht. Entre 2009 et 2019, Stefan Hild a été lecturer, reader et puis full professor en physique expérimentale à l'Université de Glasgow. Stefan Hild est reconnu internationalement comme un spécialiste de la conception et de la construction d’interféromètres laser ultra-sensibles pour la mesure des ondes gravitationnelles, les vibrations de l'espace et du temps prédites par la théorie de la relativité générale d’Einstein. Membre de collaborations internationales LIGO, Virgo et GEO600, l’un des prochains défis de Stefan Hild consistera à construire le ETPathfinder, un centre de test permettant de développer de nouvelles idées d’instruments conçus pour mesurer les ondes gravitationnelles. ETPathfinder est un prototype du Télescope Einstein: l'interféromètre laser européen de nouvelle génération d'une longueur de dix kilomètres qui devrait commencer ses observations  après 2030. - lien