La journée doctorale en Santé publique 2018

Bruxelles Woluwe

Compte-rendu de la journée doctorale en santé publique, le 13 novembre 2018

Nous avons eu le plaisir de participer le 13 novembre dernier, dans le très beau château de Colonster, à la journée doctorale des chercheurs en santé publique. Dans son mot de bienvenue le Pr M. Guillaume, de l’Université de Liège, nous annonçait un grand cru ! Cette année, 34 doctorants de l’UCL, l’ULg et l’ULB échangeaient et présentaient des travaux de haut niveau et les 25 meilleurs abstracts devaient être récompensés par une publication.

Le Prof. Alexandre Ghuysen, médecin urgentiste, partageait dans la séance plénière du matin son expérience de la simulation en gestion des conflits. Un bon jugement suppose une bonne écoute. Quels sont les écueils qui nous empêchent d’écouter ce que notre interlocuteur souhaite nous dire ? Souvent, nous nous écoutons nous-même ou nous l’interrompons pour parler de nous ou bien encore nous l’écoutons pour préparer notre propre réplique ! Le postulat de base de la simulation (et qui devrait l’être partout) consiste à considérer mon interlocuteur comme une personne intelligente, capable, qui se soucie de donner le meilleur d’elle-même et qui souhaite s’améliorer.

Nos collègues Antoine Christiaens, Marie Friedel, Maria Moithino de Almeida, Diamantina Moreno-Gutierrez et Afi Agboli ont brillamment présenté en 10 minutes leur recherche en cours.
C’était un défi pour Antoine de rendre clair et intelligible pour des non médecins le diabète de type 2 chez les patients âgés : ses causes, ses mécanismes complexes et ses effets. Pari réussi !
Marie Friedel expliquait la difficulté de mesurer les effets des soins palliatifs chez les enfants (selon la tranche d’âge, la maladie…) et d’impliquer ces petits patients dans une recherche.
Maria nous emmenait au Népal pour évaluer l’impact du tremblement de terre de 2015 sur les admissions à l’hôpital de Katmandu.

Après-midi, au sein du module « système de santé », la présentation rigoureuse de Pierre Smith, « Impact of psychiatric hospitalisations on the social integration of patients with severe mental illness : a study in five European countries » a suscité beaucoup de questions dans le public.

Dans son mot de clôture, le Pr J-M Degryse rappelait que notre l’école doctorale est un lieu de rencontre extraordinaire, « nous devons mettre en place de nouvelles idées et pour cela, nous devons travailler en réseau, dans un contexte international ». Notre école est à l’avant-garde, une fenêtre sur le monde ! Elle accueille près de la moitié d’étudiants internationaux ! Enfin, le souci de la rigueur ne doit pas nous faire oublier que nous oeuvrons pour un monde meilleur !

Le Pr Degryse reprend la présidence de l’école doctorale et vous attend nombreux l’année prochaine à Louvain-la-Neuve pour une nouvelle aventure scientifique !

      

 

 

 

Publié le 20 novembre 2018