Portrait'irss

IRSS

Des chercheurs de l'IRSS se présentent...

Héline ZABEAU, la psycholog'irss!

Psychologue et sexologue de formation, je travaille depuis le mois d’octobre 2015 à l’IRSS, une riche et belle découverte tant le lieu concentre des personnalités humaines et créatives, d’horizons divers et dotées d’un grand savoir-faire !
Actuellement, je fais partie du groupe MHSR et je travaille sur la recherche européenne dénommée COFI. L'objectif de cette étude est d’améliorer l’organisation des soins en psychiatrie. Plus précisément, il s'agit de comprendre comment se déroule la transition entre le séjour à l'hôpital et les soins reçus après la sortie de l'hôpital pour les patients qui souffrent de maladies mentales sévères chroniques. Concrètement, ma tâche consiste à récolter les témoignages des patients un an après leur hospitalisation. Travailler avec l’expérience des patients est pour moi une richesse en tant que clinicienne. Leurs témoignages me permettent de découvrir l’envers du décor. Ils me rappellent chaque jour l’importance de la relation entre le soignant et le soigné et la nécessité de l’alliance thérapeutique dans la prise en charge. Outre le projet COFI, une nouvelle aventure s’offre à moi en septembre 2016 car je rejoindrai la team des assistants de la faculté de santé publique. J’aurai le plaisir d’encadrer les cours d’Isabelle Aujoulat ! Une autre manière de partager mes compétences théoriques et pratiques !

 

Van Malderen    

Carine VAN MALDEREN (2013-)

« Sbim » (= personne ayant un diplôme de sciences biomédicales) de formation, mais plus attirée par l’épidémiologie que par le laboratoire, j’ai poursuivi ma formation par un master en santé publique à finalité approfondie. J’ai commencé mon doctorat en octobre 2011, avec une bourse (Fonds Spéciaux de Recherche) de deux ans. En septembre 2013, j’ai été engagée comme assistante à la Faculté de santé publique.
Ma thèse porte sur l'analyse des inégalités socioéconomiques de santé en Afrique. Le principal sujet d'étude est la mortalité infanto-juvénile. L'objectif est d'identifier les déterminants des inégalités socioéconomiques de santé chez les enfants de moins de cinq ans et de mieux comprendre le processus via lequel ces inégalités sont créées et maintenues. Ce qui m’intéresse le plus dans ce travail est de réfléchir aux relations de cause à effet qui forment la complexité dans laquelle nous sommes tous quelque part « empêtrés ».
Concrètement, je travaille avec des données d’enquêtes nationales (enquêtes démographiques et de santé – Measure DHS) sur lesquelles j’applique différentes techniques de modélisation : régression, arbres de classification, équations structurelles. D’autre part, en collaboration avec des experts, je m’initie à la modélisation multi-agent. La plus grande partie de mon travail se fait avec le logiciel R.Promoteur : Niko Speybroeck

carine.vanmalderen@uclouvain.be ESP – a.347 (02 76)4 31 79 (02 76)4 31 79

 

Turkeshi

Eralda Turkeshi 

Hello,
My name is Eralda Turkeshi and since early this year I am a PhD student at IRSS, UCL. My PhD work aims to investigate the respiratory function and its predictive value for health related outcomes in the oldest old (those 80 years and older) through the analysis of the data from the BELFRAIL cohort study as well as a cohort of older adults that will be (hopefully) started in Albania.
I am originally from Albania* where I currently work as a lecturer at the Department of Family Medicine, University of Medicine in Tirana and as part-time GP in a small private practice with a team of foreign and Albanian GPs.
In the past 15 years I have been very actively involved in the development of the new specialty of family medicine in Albania, mainly by establishing and running national and local educational events for family medicine and promoting its academic aspect. The comprehensiveness and holistic approach of family medicine are two unique characteristics that have attracted me to this specialty and I believe it is the core specialty of any good healthcare system.
Due to my interest and involvement in developing and implementing family medicine education programs in Albania, I decided to pursue further studies on this area and in 2010 I earned a Master in Medical Education degree from the University of Dundee in UK after implementing an educational research project at the University of Medicine in Tirana.
I am very keen to continuously grow and develop my research, teaching and clinical skills, as well as help and support others in their professional development journeys. As my experience so far has been very much focused on the clinical care and educational aspects of family medicine, I am looking forward at further progress with my PhD studies at IRSS, UCL where I have already enjoyed some of the challenges and satisfaction of doing medical research.
I am very thankful to Prof. Degryse and the BELFRAIL team for the opportunities provided so far to help me learn more on statistical analysis & interpretation, paper writing & submission as well as the importance of quality health care for the older adults. One of the key reasons that made me decide to start this PhD journey at IRSS, UCL and work with the BELFRAIL study was the focus of this study on the health of older adults esp. those over 80. My hope is to be able to make even a small contribution toward understanding how we can best care for their needs and help them (and us in the near/far future) have healthy ageing in Belgium, Albania and worldwide.

* In case your geography knowledge needs some update: Albania is not in Africa, but in the South-East Europe (Balkan). It is situated east of Italy and north of Greece and neighboured with Montenegro, Kosovo and FYROM. It is a small country, yet blessed with lots of mountains, lakes and a nice long coastline. If you are curious to learn more about it, come and see me during a tea or coffee break at my office at IRSS (I am here for a study visit until Christmas).

 

Camille Moris

Camille MORIS (2014-2016)

Je travaille à l’IRSS depuis mars 2014. Je fais partie de l’équipe du projet HealthCompass qui est un projet interuniversitaire (UCL-ULB) financé par Innoviris et dirigé par Benoît Macq. Ce projet a pour objectif de développer et d’évaluer un nouveau système intelligent de gestion de l’information par et pour les patients vivant avec une maladie chronique. Il s’agira concrètement d’un outil informatique qui permettra aux patients de partager des informations sur leur vie journalière au regard de leur maladie, soit avec les équipes médicales, soit avec d’autres patients. Cet outil devrait également permettre aux patients de bénéficier d’applications favorisant la compréhension de leurs conditions de santé. Dans le cadre de ce projet, j’ai réalisé une revue systématique de la littérature avec William D’Hoore et Isabelle Aujoulat. Cette revue vise à établir les impacts des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur les patients et leur santé, sur les soignants et sur la relation patients-soignants.

 

P Walemacq

Pascaline WALLEMACQ (2013-2016)

Géographe de formation, je travaille depuis Décembre 2013 au CRED. Etudier les catastrophes naturelles est pour moi un exemple d’application parfaite de la géographie. Il est important de comprendre les mécanismes physiques des catastrophes naturelles mais, plus important, de comprendre les relations entre les catastrophes et les populations affectées, avoir une image large et complète de la situation afin de permettre aux différents acteurs d’agir en connaissance de cause et réduire les conséquences des catastrophes naturelles.

Ma tâche principale consiste à cartographier les désastres naturels présents dans la base de données EM-DAT, qui répertorie les catastrophes naturelles et technologiques depuis 1900 à l’échelle mondiale. J’ai eu l’opportunité d’aller présenter mon travail dans le cadre de plusieurs conférences et d’effectuer plusieurs études en collaboration avec des partenaires tels que ODI (Overseas Development Institute) pour la publication de « Setting, Measuring and Monitoring Targets for Disaster Risk Reduction ». Dans les prochaines semaines, le CRED publiera un rapport « PAND : People Affected by Natural Disasters », qui reprend les données EM-DAT ces 20 dernières années, présentées sous différentes coutures et qui a pour but de montrer au public l’importance d’agir pour diminuer le risque des désastres naturels.
Je suis également active dans le projet « Snowball », financé par la commission européenne qui a pour but d’améliorer les systèmes de réponses en cas de catastrophe et est axé principalement sur les catastrophes en chaînes (http://snowball-project.eu/). 

http://www.cred.be/http://www.emdat.be/

*La géographie consiste à retenir par cœur les capitales et les fleuves et à ensuite devenir professeur pour s’assurer que les élèves en retiennent le plus possible et qu’ils puissent gagner au Trivial Pursuit…Faux ! La géographie consiste à étudier à la fois l’environnement (la planète), les populations et les relations qui existent entre eux.

 

José RODRIGUEZ (2009-2016)

I have been working in CRED since March 2009. I have been always interested by the human-environment nexus and when I read the job opening at CRED, I thought it would be the right place to apply my background studies and training in veterinary medicine (University of Córdoba, Spain 1997–2003; The National Veterinary School of Alfort, France, 2003–04), environmental conservation (University of Huelva, 2005–07) and biostatistics (KU Leuven, 2007–08).

In these years I have been doing research for two large collaborative EU-funded projects: the FP6 MICRODIS project (Feb 2007–Jan 2011) and the FP7 emBRACE project (Oct 2011–Sept 2015). The first project was a consortium of research institutions and grass-roots organizations in Asia and Europe. Several micro-level studies in disaster affected communities were conducted using a standardized tool aiming to better capture the health, social and economic impacts of disasters. The second ongoing project, Europe-based, has the objective to define, conceptualize and measure community resilience to natural disasters. Jointly with Prof. Guha-Sapir, I coordinate an Erasmus Mundus Master on Public Health in Disasters (Sept 2013–Aug 2018) in partnership with University of Oviedo and Karolinska Institutet. Starting in March 2012, I’m a DrPH candidate at the Doctoral School of Public Health.

My research on these years included the study of the association of floods and child undernutrition in rural India (and other risk factors) – the topic of my doctoral thesis; the injury profile after the earthquake in Sichuan, the risk and protective factors of psychological resilience in disaster settings, the ecological analysis of distal determinants of climate-related lethal disasters in the Caribbean, or lately on the impact of weapons on civilian deaths in the Syrian conflict.
I believe disasters and conflicts are unique opportunities to uncover what makes our societies vulnerable to these shocks in the short term, and to shed light on how to enhance societal resilience for future generations.
You may want to have a look at my publications in some of the links below,

http://www.researchgate.net/profile/Jose_Rodriguez-Llanes

https://scholar.google.com/citations?user=oSJ7DRIAAAAJ&hl=en