Enseignement et formation en promotion de la santé et prévention

Recherche sur l’Enseignement et la FORMation en Promotion de la santé et Prévention (REFORM P2)

Première ligne de soins, promotion de la santé et prévention : vers une articulation des approches dans la formation des professionnel·les.

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi cette recherche ?

Il s’agit d’une recherche collaborative, rassemblant une dizaine de partenaires (voir la liste en bas de page) et coordonnée conjointement par l’UCLouvain-IRSS/RESO, le Département de Santé Publique de l’Uliège, l'Unité de Recherche (UDR) de l'HELB et Promo Santé & Médecine Générale.
Au sein de cette recherche, nous retrouvons des chercheur∙euses, des enseignant∙es, des formateur∙rices, des acteur∙rices de terrain, des représentant∙es d’association de terrain, tous et toutes engagé∙es à renforcer la complémentarité de l’approche curative et des approches de prévention et de promotion de la santé pour tendre vers plus d’équité en santé.

Charte d'OttawaLa recherche s’inscrit dans une perspective de réorientation des services de santé vers davantage de promotion de la santé. La promotion de la santé est une stratégie cadrée par plusieurs chartes et déclarations internationales qui mettent l’accent sur l’existence d’inégalités en matière de santé : la déclaration d’Alma-Ata (1978), la charte d’Ottawa (1986), la déclaration d’Helsinki (2013) et la déclaration de Rotorua (2019).

Financée par la Fondation Roi Baudouin, REFORM P2 va se pencher, entre 2022 et 2023, sur la formation en matière de prévention et de promotion de la santé des professionnel∙les de la 1ère ligne de soins en Fédération Wallonie Bruxelles. Nous apporterons des éléments de réponse à la question suivante : Comment développer les pratiques de promotion de la santé et de prévention des professionnel∙les de la 1ère ligne de soins au travers de la formation initiale et continue ?

 

Quel est l'objectif de la recherche ?

REFORM P2 vise à proposer des recommandations pour le renforcement de l’enseignement et de la formation en matière de prévention et de promotion de la santé des professionnel·les de la 1ère ligne de soins. Ces recommandations s’articuleront autour d’un référentiel de compétences et d’un ou plusieurs cahiers des charges opérationnels. (1) Elles comprendront également une attention aux facteurs contextuels et structurels propres à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Comment cette recherche sera-t-elle menée ?

Le projet s’inscrit dans une démarche de recherche collaborative dans le sens où la rencontre entre les partenaires de la recherche conduira à la co-construction de savoirs ancrés dans le contexte de la Fédération Wallonie Bruxelles et utilisables pour améliorer la formation en prévention et en promotion de la santé des professionnel·les de la 1ère ligne de soins. (2) Reposant sur des principes de gouvernance inspirés de la sociocratie, les différentes étapes de la recherche sont planifiées et réalisées par des groupes de travail, nommés « cercles de responsabilité », composés des partenaires de la recherche et par la chercheuse qui coordonne la recherche.

Aux moments clés de la co-construction des recommandations, des ateliers de délibération seront organisés pour favoriser une prise de décision « raisonnée », c’est-à-dire découlant de l’étude minutieuse des raisons en faveur et en défaveur. (3) Ainsi, ce projet de recherche repose sur une structure de gouvernance permettant de créer les conditions favorables à cette dynamique collaborative et d’intelligence collective.

 

Contact :

Vous désirez en savoir plus, voire rejoindre les réflexions ?

N’hésitez pas à nous contacter via l’adresse suivante : mariangela.fiorente@uclouvain.be

 

 

Cordonée par : 

                            

 

En partenariat avec :

                                     

              

 

Ce projet de recherche collaborative est financé par le Fonds Van Mulders-Moonens géré par la Fondation Roi Baudouin

« Mieux ancrer la prévention et la promotion de la santé dans la formation des professionnels de la première ligne »

Références

  1. Leclercq D. (2020). Concevoir le cahier des charges d’une formation et de ses évaluations. Hygiènes, 28, 270-281.
  2. Morrissette, J. (2013). Recherche-action et recherche collaborative : quel rapport aux savoirs et à la production de savoirs? Nouvelles pratiques sociales, 25(2), 35-49. https://doi.org/https://doi.org/10.7202/1020820ar
  3. Abelson, J., Forest, P.-G., Eyles, J., Smith, P., Martin, E., & Gauvin, F.-P. (2003). Deliberations about deliberative methods: issues in the design and evaluation of public participation processes. Social Science & Medicine, 57(2), 239-251. https://doi.org/https://doi.org/10.1016/S0277-9536(02)00343-X