Veille sur l'activité physique

Thématique spécifique : Activité physique

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES.


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Enablers and barriers English secondary schools face in promoting healthy diet and physical activity behaviours (2021)

14 septembre 2021

de MCHUGH C., LLOYD J., LOGAN S., et al.
2021, 9 p.
En ligne : academic.oup.com[...]

This study sought to understand the current challenges mainstream secondary schools in England face in creating a health promoting school culture for diet and physical activity behaviours. An in-depth qualitative case study of two purposely selected state-funded schools, including interviews with teachers, observations of school activities including meal breaks and a qualitative survey with parents was done. Inductive thematic analysis was used to explore emerging themes. Additional interviews with the leadership team from four further schools were used to develop and refine emerging themes. Four main themes emerged from the data: competing pressures, school environment, personnel and policy. Results demonstrate that schools recognize they have role to play in promoting healthy lifestyle behaviours to pupils; however, several significant barriers were identified such as lack of government support and regulation, school structures and organization, focus on core subjects, business-run canteens and lack of family and community engagement. Given the importance of maintaining a healthy weight throughout the life course, schools have an important role to play in creating healthy environments in which students can easily make a healthy choice. Future school promotion initiatives need to consider addressing the barriers that schools face by working with them and the communities in which they are embedded.

n° 114 - Juin 2021 - Le sport : nouvelle thérapeutique des maladies chroniques du XXIe siècle (Bulletin de Actualité et dossier en santé publique)

21 juin 2021

2021
En ligne : www.hcsp.fr[...]

Les maladies chroniques sont la cause principale de décès dans le monde, avec un retentissement économique majeur. Le niveau de capacité physique est le meilleur reflet de notre capital santé, et représente un facteur de protection majeur souvent méconnu pour contrer le développement de ces pathologies. Récemment la mortalité liée au Covid-19 a révélé le rôle des comorbidités et notamment celui des maladies chroniques dont étaient atteintes un grand nombre de victimes. Selon l’OMS, un large pourcentage de maladies chroniques est accessible à la prévention par des actions sur quatre facteurs de risque : tabagisme, inactivité physique, consommation d’alcool et alimentation inadaptée. L’activité physique bien menée est toujours bénéfique en prévention primaire, secondaire ou tertiaire des maladies chroniques stables. Ce dossier présente les bénéfices de l’activité physique pour un grand nombre de maladies chroniques, y compris les pathologies mentales et la prévention de la dépendance lors du vieillissement. Une pratique régulière d’activité physique adaptée aux personnes atteintes d’une maladie chronique est indéniablement favorable à leur santé. Il s’agit de déterminer quel type d’activité, dans quel cadre et avec quel accompagnement.

La littératie physique face aux enjeux contemporains (2021)

06 juin 2021

Clermont-Ferrand : Observatoire Nationale de l'Activité physique et de la Sédentarité (Onaps), 2021, 10 p.
En ligne : onaps.fr[...]

Grâce à ce bulletin, découvrons différentes approches de la littératie, dans le domaine de l’activité physique, de la santé et de l’action territoriale appuyée par la recherche. Pour Angelo Tremblay et Diane Drolet de l’Université Laval, la littératie physique représente ce que l’on possède en termes de savoir, de vouloir, et de pouvoir afin de réaliser une pratique d’activités physiques adéquate et permanente de manière autonome. Il décrit le chemin pour y parvenir. Le point de vue de Cécile Allaire de Santé Publique France nous oriente vers les conditions d’accès à l’information et donne des exemples d’actions pour réduire les inégalités sociales et permettre à chacun de prendre soin de sa santé de façon autonome. Les deux coordonnatrices du projet Alliance, Marine Genton et Carine Frappa-Rousse décrivent comment plusieurs acteurs de la recherche, de l’éducation, de la santé, grâce à l’implication d’élus vont nourrir le parcours éducatif en santé des fondamentaux pour l’adoption de comportements favorables à la santé, tout en agissant sur les environnements. L’Onaps associé à ce projet met à disposition tous les outils développés pour le grand public pour permettre de mieux s’approprier les définitions et les enjeux de l’activité physique et de la lutte contre la sédentarité. Remercions nos trois partenaires qui ont su nous dévoiler comment passer du concept à l’action. Merci à nos contributeurs et bonne lecture.

Functional and recreational dog walking practices in the UK

16 mars 2021

de Carri Westgarth, ET AL.
2021, pp.109–119
En ligne : academic.oup.com[...]

Dog walking is a popular everyday activity known to contribute considerably to human health through motivating substantial additional physical activity. However, despite recognition that walking with a dog is substantially different from walking without a dog, little is known sociologically about the practices of dog walking. This study used in-depth interviews with 38 dog owners, combined with autoethnographical observation of dog walking. The aim was to investigate the types of dog walks that occur and the implications of this for the promotion of dog walking to increase human and animal wellbeing. Two distinct types of dog walking were found that had differing influencers and resulting experiences. Functional walks were purposed through feelings of guilt to provide the dog with a convenient form of exercise but were less pleasurable for the owner. In contrast, recreational walks provided significant owner stress-relief and were longer, typically during pleasant weather and at weekends, in less urban environments, and involved more members of the household. Limitations on time availability, conducive weather or accessibility of desirable physical environments for dog walking, generated functional rather than recreational dog walks. These findings have implications for interventions aiming to promote dog walking and for policy relating to the availability of safe and suitable green spaces for encouraging dog walking.

Promouvoir l’activité physique dans les territoires (2021)

03 mars 2021

de Marjorie Cambon, Pauline L’Horset
Saint-Denis (France) : Fédération nationale d'Education et de Promotion de la santé (FNES), 2021, 36 p.
En ligne : www.fnes.fr[...]

Promouvoir l’activité physique dans les territoires est un dossier de connaissances appartenant à la collection D-CoDé Santé. Il a été réalisé dans une perspective d’aide à la décision en santé publique et en promotion de la santé.

Report Card 2020 : activité physique et sédentarité de l'enfant (2021)

25 février 2021

de David Thivel
Clermont-Ferrand : Observatoire Nationale de l'Activité physique et de la Sédentarité (Onaps), 2021, 54 p.
En ligne : www.onaps.fr[...]

Pour la troisième fois depuis 2016, comité d'experts composés de représentants du milieu académique, de société savantes, d'institutions de santé publique ou encore des milieux scolaires et associatifs, publie, sous la coordination de l'Observatoire National de l'Activité Physique et de la Sédentarité (France), un état des lieux de l'activité physique et de la Sédentarité des enfants et adolescents Français. Ce Report Card 2020 propose une évaluation bienveillante des actions et stratégies nationales mises en place pour promouvoir le mouvement des plus jeunes. Si ce RC2020 semble souligner une certaine stabilité dans l'engagement de nos institutions (au regard d'indicateurs sélectionnés au niveau international), il met une nouvelle fois en avant la nécessité de renforcer nos actions toujours trop timides et ses conclusions encouragent le développement de stratégies nationales plus efficaces et pérennes. Evidemment, alors que 2020 a placé la population dans un contexte sanitaire tout à fait singulier, ce RC fait également un focus particulier sur l'impact du confinement sur les comportements actifs et sédentaires des plus jeunes, tentant d'alerter sur la nécessité de prévention dans l'éventualité de situations similaires dans le futur.

Mesures pour réduire la sédentarité et pour soutenir la pratique d’activités physiques chez les personnes de 65 ans et plus vivant à domicile en contexte de pandémie COVID-19 (2021)

27 janvier 2021

de Cinthia Maheu, Pascale Bergeron
Québec (Canada) : Institut National de Sante Publique du Québec (INSPQ), 2021, 19 p.
En ligne : www.inspq.qc.ca[...]

Pour éviter une détérioration de la santé physique, mentale et de la fonction cognitive qui pourrait nuire à l’autonomie et à l’indépendance des personnes de 65 ans et plus, il est important qu’elles adoptent un mode de vie physiquement actif. Pour mitiger l’impact des mesures sanitaires sur la pratique d’activités physiques, plusieurs stratégies complémentaires sont proposées au réseau de santé publique, à ses partenaires et aux municipalités (Canada)
Pour le réseau de santé publique et ses partenaires :
Sensibiliser à l’importance d’être actif à la maison et promouvoir la pratique d’activités physiques régulière pour le bien-être, la qualité de vie, rester indépendant (1–7) et aussi, pour conserver une bonne santé mentale (8) (ex. : campagnes de promotion de l’activité physique auprès de populations ciblées, promotion de la pratique d’activités physiques tout au long de l’année) ; Promouvoir la réduction des comportements sédentaires prolongés et de leur durée totale (ex. : pauses actives, marche, activités ménagères) ; Soutenir la pratique régulière d’exercices simples, sécuritaires et agréables (ex. : exercices à la maison).
Pour les municipalités :
Favoriser les déplacements actifs des personnes aînées par des aménagements sécuritaires et confortables, faisant plus de place aux piétons ; Soutenir l’activité physique des personnes aînées dans les parcs et espaces verts en s’assurant d’un accès universel à des infrastructures attrayantes, et ce, conformément aux consignes sanitaires ; Offrir, en collaboration avec les organismes sportifs et de loisirs, une programmation d’activités adaptées aux personnes aînées et au contexte de pandémie.

Associations Between the Child Care Environment and Children’s In-Care Physical Activity and Sedentary Time

20 janvier 2021

de Zhiguang Zhang, ET AL.
2021, pp. 42–53
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Background
Child care centers are important for children’s behaviors.

Aims
To examine the cross-sectional associations between child care environmental characteristics and physical activity and sedentary time in children.

Methods
Participants were 124 toddlers and 118 preschoolers from 19 centers in Alberta and Ontario, Canada, in the supporting Healthy physical AcTive CHildcare setting (HATCH) study. In-care physical activity and sedentary time were assessed using Actigraph accelerometers. Child care environments, including structure (e.g., resources) and process (e.g., activities) quality, were measured using three instruments: (1) the Environment and Policy Assessment and Observation and (2) the Children’s Physical Environments Rating Scale, and (iii) the Movement Environment Rating Scale. Mixed models were performed to examine the associations between environmental characteristics and children’s sedentary time, light physical activity, and moderate-to-vigorous physical activity.

Results
A few structure quality characteristics related to child care policy and indoor environment were associated with higher physical activity and lower sedentary time in toddlers. The overall structure quality (B = 0.04; 95% CI [0.003, 0.08]) and process quality (B = 0.08; 95% CI [0.02, 0.15]) of the child care environment were associated with log moderate-to-vigorous physical activity in preschoolers. Specifically, structure quality characteristics of the outdoor environment and physical activity time, and process quality characteristics relevant to curriculum and pedagogy, were associated with higher physical activity and lower sedentary time in preschoolers.

Discussion and Conclusion
The child care structure quality characteristics that are important for children’ physical activity and sedentary behavior may vary by age group. Improving the overall process quality, in particular curriculum and pedagogy, of the child care environment, may promote more physical activity in preschoolers.

n° 454 - Décembre 2020 - Promouvoir la santé par l'activité sportive et physique. (Bulletin de La santé en action)

19 janvier 2021

Saint-Denis (France) : Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), 2021, 48 p.
En ligne : www.santepubliquefrance.fr[...]

L'activité, qu'elle soit sportive ou physique, est favorable à la santé physique et psychique des individus. Or les écrans, la sédentarité et bien d'autres facteurs sociétaux sont désormais des obstacles croissants à la pratique, en particulier chez les enfants et adolescents. Dans ce contexte, comment stimuler la pratique de l'activité sportive et physique ? Et quelle part peuvent prendre les clubs sportifs, les collectivités et les différents lieux de vie pour promouvoir la santé des populations ? Une quinzaine d'experts ont contribué à ce dossier central qui présente un état des connaissances scientifiques et des pratiques, et synthétise les recommandations pour les professionnels de l'éducation, du social, de la santé.

Ce numéro est composé de :
Introduction
p. 3 Fabienne Lemonnier, Aurélie Van Hoye, Philippe Furrer, Anne W. Bunde-Birouste, Florence Rostan

Sport et santé : définitions et rôle des clubs sportifs
p. 5 Aurélie Van Hoye, Fabienne Lemonnier

« Les filles ont besoin d’être bien dans leur tête pour jouer au foot »
8 p. Entretien avec Jean-Baptiste Appert

Pratiquer une activité physique : revue des bienfaits et des risques
10 p. Florence Rostan, Fabienne Lemonnier

Femmes de quartiers déshérités de Lille : « Le vélo comme mode d’émancipation sociale »
15 p. Entretien avec Alessandra Machado

Investir pour une société plus active et sportive
17 p. Philippe Furrer

Grands clubs et champions : un levier pour les actions citoyennes et solidaires
21 p. Philippe Furrer, Anne W. Bunde-Birouste

La Suisse promeut le sport-santé pour ses citoyens
24 p. Philippe Furrer

Yverdon-les-Bains : un plan pour favoriser l’activité physique
26 p. Entretien avec Ophélia Dysli-Jeanneret

Lutte contre la sédentarité : les jeunes, acteurs du changement
28 p. Philippe Furrer, Anne W. Bunde-Birouste

« Le soutien éducatif a un impact déterminant sur la trajectoire de vie d’un jeune »
30 p. Entretien avec Philippe Oddou

Le football comme levier éducatif et vecteur d’apprentissage de la citoyenneté
32 p. Fabienne Lemonnier,Laurianne Crochet, Philippe Furrer, Anne W. Bunde-Birouste

« Développer le cyclisme, des compétitions d’éliteà la pratique de loisir pour tous »
34 p. Entretien avec Amina Lanaya

Clubs de sport engagés dans la promotion de la santé : quels savoirs-faire mobiliser ?
36 p. Aurélie Van Hoye, Stacey Johnson, Fabienne Lemonnier, Florence Rostan, Benjamin Tezier, Anne Vuillemin

Clubs sportifs promoteurs de santé : les stratégies d’intervention
38 p. Aurélie Van Hoye, Stacey Johnson,Fabienne Lemonnier, Florence Rostan,Benjamin Tezier, Anne Vuillemin

Pour en savoir plus
40 _ Laetitia Haroutunia

« Désartificialiser » les communespourrait réduire la mortalitéliée aux fortes chaleurs
p. 42 Mathilde Pascal, Sarah Goria, Vérène Wagner, Agnès Guillet, Marine Sabastia, Erwan Cordeau, Cécile Mauclair, Sabine Host,

Rennes : bâtir une métropole de la santé et du bien‑être en imperméabilisant moins, en « végétalisant » plus
p. 45 Entretien avec Frédéric Auffray, Armelle Écolan‑Guillier,


Physical activity promotion in German vocational education: does capacity building work?

14 janvier 2021

de Johanna Popp, ET AL.
2021, pp. 1577–1589
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Apprentices in many sectors are exposed to increased health risks and show low levels of physical activity (PA). Environmental and policy approaches seem to be promising tools for PA promotion as they can positively influence the context in which PA occurs. This article reports results from a German research project (2015–2018) that developed and implemented measures for PA promotion in the field of vocational education (VE). A participatory approach—cooperative planning (COP)—involving researchers as well as stakeholders from policy and practice was used in two VE settings—nursing care and automotive mechatronics. We assessed the extent to which new capacities for PA promotion were created by conducting semi-structured interviews with stakeholders from both sectors (n = 12) and one group interview with nursing students (n = 4). Transcripts were analysed using qualitative content analysis. Findings show that new capacities were created mainly in the form of resources and opportunities and that several measures for PA promotion (e.g. a regular lesson on the issue of PA and health and a tutoring system) were successfully integrated into VE routines. However, establishing new organizational goals and obligations appeared to be challenging. Moreover, the article presents influencing factors, such as the participation of the main actors that strongly supported the process of capacity building within their organization. We conclude that COP seems promising in creating new capacities for PA promotion in the field of VE, and therefore has the potential to promote a physically active lifestyle among apprentices.

Intervention development for exercise promotion at active charity events in the UK

12 janvier 2021

de Bethany Alice Jones, ET AL.
2021, pp. 1341–1352
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

This study used the Intervention Mapping protocol to design an evidence-based intervention package for organizers of active charity events to support their participants in remaining or becoming regular exercisers. A mixed-methods approach following the Intervention Mapping protocol was used to develop intervention components. A needs assessment was initially performed to identify the behavioural and environmental determinants of exercise for charity event participants (Step 1). Next, the intended intervention outcomes, and performance and change objectives were specified (Step 2). Theory-based change methods were selected and matched with practical strategies (Step 3). This resulted in the design of the first iteration of the intervention which underwent pre-testing with former event participants and feasibility testing at an active charity event (Step 4). The evidence-based interventions included components to implement at events (e.g. an activity and information zone, and exercise planner), along with elements pre- and post-event (e.g. social media). Pre-testing indicated high acceptability of the planned components, but feasibility testing suggested low engagement with the intervention. Despite developing the intervention package through the systematic process of Intervention Mapping, preliminary data suggest that further development and testing is needed to refine the intervention before implementation.

The evolution of physical activity promotion. Are we entering a liquid age?

22 décembre 2020

de Karim Abu-Omar, Peter Gelius
2020, pp. 15-23
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

In order to counteract risk factors for non-communicable diseases, promotion of physical activity has become increasingly relevant. This article outlines recent developments in this field, adopting a perspective based on Zygmunt Bauman’s concepts of liquid modernity and liquid life. Five trends in physical activity promotion are identified: (Trend 1) The expansion of physical activity recommendations from a narrow focus on exercise to a broad concept of 24-h movement guidelines, (Trend 2) the increasing number of population groups targeted by these recommendations, (Trend 3) the ascent of efforts for physical activity promotion to the global level, (Trend 4) the emancipation of physical activity promotion from an add-on to a stand-alone public health topic, and (Trend 5) the ongoing conflict between sport, health and other sectors about the leading role in physical activity promotion. Based on these developments, physical activity might be classified as ‘liquid’ in Bauman’s sense, that is, as being elusive and in a constant state of flux.

Physical activity barriers according to social stratification in Europe

26 novembre 2020

de Antonio Moreno-Llamas,, ET AL.
2020, pp. 1477–1484
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Objectives
To analyse relationships of social stratification on physical activity (PA) prevalence and barriers in the European population.

Methods
Data were retrieved from Eurobarometer 88.4, a cross-sectional survey conducted in 2017 with 28,031 over 15-year-old inhabitants of the European Union. PA prevalence was calculated along with the probability to be physically inactive by social stratification. Logistic regressions were run in the inactive population to show the social class effect on each barrier adjusted by sociodemographic factors employing a propensity score matched method.

Results
Low social class presented higher inactivity prevalence (43.11%), whilst the high social class reported the lowest prevalence (23.30%). Also, the low (OR 0.52; 95% CI 0.47–0.58) and middle (OR 0.71; 95% CI 0.64–0.79) social classes were less likely to be active compared to high social class. In the inactive population, the low social class had mostly higher odds to report each barrier.

Conclusions
Social class is a relevant factor for low PA, with more barriers in the lower social classes. Public health institutions should implement strategies on more influential PA barriers and disadvantaged social groups.

La pratique sportive chez les adultes en France en 2017 et évolutions depuis 2000 : résultats du Baromètre de Santé publique France (2020)

25 novembre 2020

de Catherine Galey, ET AL.
France : Santé Publique France (SPF), 2020, 49 p.
En ligne : www.santepubliquefrance.fr[...]

Ce rapport s'intéresse à l'évolution récente de la nature et de la fréquence des pratiques sportives des adultes de 18 à 75 ans vivant en France métropolitaine, ainsi qu'aux motivations sous-tendant ces pratiques. Il s'intéresse également à l'identification des principaux déterminants socio-professionnels associés aux pratiques sportives en 2017. Les modules des baromètres de Santé publique France 2000 et 2017 portant sur la pratique sportive ont été exploités, respectivement sur des sous-échantillons nationaux représentatifs de 12 588 et 12 637 adultes âgés de 18 à 75 ans résidant en France métropolitaine. En 2017, 60% des adultes ont déclaré avoir pratiqué un sport au cours des 7 derniers jours, contre 37% en 2000. Ce pourcentage a été multiplié par 1,5 entre 2000 et 2017 (1,4 pour les hommes, et 1,6 pour les femmes ; données standardisées), reflet d'un développement important de la pratique sportive chez les femmes et chez les séniors. L'écart de pratique selon le sexe est le plus important chez les plus jeunes et s'amenuise pour disparaître avec l'avancée en âge. Le sexe ratio (hommes/femmes) standardisé chez les 18-25 ans s'est réduit entre 2000 et 2017, en passant de 1,4 à 1,2. La marche à pied représente la pratique la plus fréquemment citée, avec plus de 20% des hommes et plus de 30% des femmes ayant déclaré avoir pratiqué cette activité sportive en 2017. Cette proportion a plus que doublé entre 2000 et 2017 dans la population générale, reflet de l'augmentation de la pratique sportive, d'une pratique de la marche prépondérante chez les femmes et surtout chez les séniors, et sans doute aussi d'une meilleure reconnaissance de la marche de loisirs comme une activité sportive à part entière en 2017. Les principales motivations évoquées par plus de 65% des hommes et des femmes, en 2000 comme en 2017, sont le plaisir et la santé. Le niveau d'éducation, la situation financière perçue, et la catégorie socio-professionnelle sont trois variables associées à la pratique sportive en 2017, quel que soit le sexe. De plus, cette étude indique que la présence d'un enfant de moins de 5 ans réduit de 15% la pratique sportive chez les femmes en 2017.

Confinement national lié à la covid-19 : recommandations de l'observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (ONAPS) (2020)

10 novembre 2020

Clermont-Ferrand : Observatoire Nationale de l'Activité physique et de la Sédentarité (Onaps), 2020, 9 p.
En ligne : www.onaps.fr[...]

Au cours de la première période de confinement induite par la COVID-19, une baisse du niveau d'activité physique et une augmentation des comportements sédentaires, chez les personnes de tout âge, ont été unanimement observées au niveau mondial. Sur la base des preuves disponibles et des résultats de son enquête nationale menée pendant le premier confinement, l'ONAPS et son comité scientifique proposent dans ce document des recommandations et conseils clés pour éviter ces impacts négatifs déjà observés d'un confinement sur nos comportements actifs et sédentaires. Vous trouverez ci-dessous un lien vous permettant de télécharger les recommandations préparées par nos équipes.

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO