Veille sur les enfants et les adolescents

Public : Enfants et adolescents

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES. 


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Les interventions pour optimiser l’adoption de nouveaux comportements chez les jeunes en contexte de pandémie de COVID-19 (2021)

12 janvier 2021

de Léa Gamache, Stéphanie Lessard
Québec (Canada) : Institut National de Sante Publique du Québec (INSPQ), 2021, 18 p.
En ligne : www.inspq.qc.ca[...]

Ce document présente des interventions pouvant optimiser l’adoption des comportements sanitaires préventifs chez les jeunes, ainsi que les conditions de succès associées à ces interventions en contexte de pandémie. Une première section dégage quatre principes d’action pouvant guider la conception et la mise en œuvre d’interventions auprès des jeunes, soit : Le soutien de l’autonomie des jeunes; L’apprentissage social; L’ouverture et l’inclusion; La complémentarité des actions. La deuxième section présente les conditions de succès en contexte de pandémie de trois types d’interventions ciblant les jeunes ou leurs parents.

Risk Perception of COVID-19 Infection and Adherence to Preventive Measures among Adolescents and Young Adults (2020)

07 janvier 2021

de Xin Yu Yang, Rui Ning Gong
2020, 11 p.
En ligne : www.mdpi.com[...]

To explore factors influencing adolescents and young adults’ (AYAs) risk perception of COVID-19 and adherence to public health measures, we conducted a cross-sectional online survey of AYAs (14–22 years old) from Quebec (Canada) recruited through school and community partners in April 2020 during the first wave of the COVID-19 pandemic. The study included 3037 participants (mean age = 17.7 years, 74.6% female). AYAs had higher mean (standard deviation (SD)) risk perception of COVID-19 for their relatives (8.2 (1.9)) than for themselves (5.6 (2.6)) (p < 0.001). Factors associated with higher risk perception included higher disease knowledge (adjusted odds ratio (aOR) 1.06, 95% CI 1.01–1.11), presence of chronic disease (aOR 2.31, 95%CI 1.82–2.93) and use of immunosuppressants (aOR 2.53, 95%CI 1.67–3.87). AYAs with a higher risk perception (aOR 1.06, 95%CI 1.02–1.10) those wishing to help flatten the disease curve (aOR 1.18, 95%CI 1.12–1.25) or to protect their family/friends (aOR 1.14, 95%CI 1.05–1.24) were more likely to engage in preventive behaviors. Self-perceived risk and desire to protect others were significantly associated with adherence to preventive measures among youth. These findings may help inform public health messaging to AYAs in the current and future pandemic

Sensibilisation aux gestes barrières (2020)

16 décembre 2020

Woluwe-Saint-Lambert : RESO/service universitaire de promotion de la santé de l’Université catholique de Louvain, 2020, 12 p.
En ligne : uclouvain.be[...]

Le RESO a réalisé une sélection de ressources à la demande de l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE). Cette sélection contient différentes ressources investiguant la manière de transmettre les messages de prévention concernant les gestes barrières aux enfants et adolescents dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Le contenu de cette sélection est divisé en trois parties distinctes. La première section intitulée « stratégies » met en avant de manière plus théorique les repères pédagogiques utiles à la transmission des messages de prévention. Ensuite, une section plus concrète référence des outils pédagogiques existants dans la pratique en guise d’exemples et directement prêts à l’emploi. Pour terminer, différents écrits qualifiés de « plus généraux » abordent la communication et l’information en lien avec la promotion de la santé.

Promouvoir la santé psychique des adolescent·e·s à l’école et dans l’espace social. Cahier de référence pour les professionnel·le·s (2020)

16 décembre 2020

de Gilberte Voide Crettenand
Visp (Suisse) : MOICMOI, 2020, 44 p.
En ligne : moicmoi.ch[...]

Ce document est le résultat d’un travail effectué entre mars 2019 et juin 2020 sur mandat de la campagne latine santepsy.ch consacrée aux adolescent·e·s, de la Commission de prévention et de promotion de la santé des cantons latins (CPPS), du projet romand #MOICMOI et du programme MindMatters par le biais de RADIX, la Fondation Suisse pour la santé. Il poursuit les objectifs suivants:

• fournir de l’information et des connaissances sur les processus et les enjeux de l’adolescence pour mieux comprendre la réalité d’un·e adolescent·e d’aujourd’hui;

• proposer un outil de référence partagé et une compréhension commune de la promotion de la santé psychique des adolescent·e·s, spécialement dans le cadre scolaire ;

• mettre en évidence des leviers et des pistes d’action afin de renforcer l’action globale de l’école et le pouvoir d’agir

des enseignant·e·s en matière de promotion de la santé psychique en classe au quotidien;

• servir d’ancrage à différents projets ou mesures qui soutiennent la santé psychique des adolescent·e·s, prioritairement à l’école, mais aussi de manière plus large dans d’autres contextes d’intervention comme la famille, les activités extra-scolaires ou l’espace social

n° 66 - Novembre-Décembre 2020 - Conséquences du confinement chez l'enfant (Bulletin de Santé scolaire et universitaire)

15 décembre 2020

Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson, 2020
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Ce numéro est composé de

Éditorial
·Covid-19 et stratégies interactionnelles : la santé et le “faire ensemble” questionnés
Page :1
Éric Dugas

Dossier : Conséquences du confinement chez l'enfant
·Conséquences du confinement chez l’enfant
Page :7
Hélène Romano

·Dimension socio-historique des pandémies
Socio-historical dimension of pandemics
Page :8-10
Hélène Romano

·Les enfants davantage affectés par le confinement que par le coronavirus
Children more affected by confinement than by coronavirus
Page :11-13
Fabienne Kochert, Catherine Salinier

·Impact psychologique du confinement chez les enfants
Psychological impact of confinement on children
Page :14-16
Hélène Romano

·Résonances traumatiques de la pandémie, cellules d’écoute et confinement
Pandemic traumatic impact, listening cells and confinement
Page :17-19
Christine Lefrou, Sandrine Lot, Hélène Romano

·Confinement et nouvelle organisation de vie pour les enfants placés
Confinement and new organization of life for children in custody
Page :20-23
Véronique Marchal, Stéphane Martin, Catherine Bottero, Caroline Couturier, Céline Jokumsen-Sarazin

Pratique
·Quelles connaissances ont les étudiants de la médecine préventive universitaire ?
What knowledge do students have of university preventive medicine?
Page :24-30
Juliette Hontebeyrie

·Délai de reprise de scolarisation chez le collégien présentant un refus scolaire anxieux
Time to return to school for college students with anxious school refusals
Page :31-32
Laetitia Menucelli

n° 39 - Décembre 2020 - Qui fréquente les milieux d’accueil à Bruxelles ? (Bulletin de Grandir à Bruxelles)

08 décembre 2020

2020, 24 p.
En ligne : www.grandirabruxelles.be[...]

Au sommaire:
• Qui fréquente les milieux d’accueil à Bruxelles ?
• Transport scolaire : si on changeait de cap ?
• Plaidoyer pour des espaces publics couverts
• 11% des ménages bruxellois n’ont pas de connexion internet à la maison
• Enfances confinées – les associations s’adaptent au virus
• Ça rime et ça rame, comme Welcome et Salam
• Professeur·e de pratique professionnelle en puériculture
• Bruxelles Temps Libre
• Enfances de classes. De l’inégalité parmi les enfants

n° 78 - Novembre 2020 - Les enfants, la maladie... et nous (Bulletin de Journal PSE-Promotion de la santé à l'école)

03 décembre 2020

Bruxelles (Belgique) : Question Santé, 2020
En ligne : questionsante.org[...]

Ce numéro est composé de :

DOSSIER Depuis des mois, les jeunes baignent dans une atmosphère où la maladie (et parfois la mort) s'est imposée. Que ressentent-ils dans une telle situation? Comment les accompagner et les aider à poursuivre leur vie d'enfant? Une pédopsychiatre, un psychologue et une professeure enseignant dans un hôpital témoignent et font le point.

VACCINATION Il y avait un site de référence, voici une brochure complète. Objectif : toucher un public plus vaste encore pour entamer le dialogue.

EN BREF Un avis sur le masque à la maison.

PIPSA L'outil : la Covid, une opportunité pour parler de la maladie et de la mort à l'école.

Portrait de la COVID-19 parmi les enfants du Québec du 23 février au 11 juillet 2020 (2020)

26 novembre 2020

de Linda Perron, ET AL.
Québec (Canada) : Institut National de Sante Publique du Québec (INSPQ), 2020, 16 p.
En ligne : www.inspq.qc.ca[...]

Au Québec, la première vague de la pandémie de COVID-19 s’échelonne du 23 février au 11 juillet 2020. Durant la première moitié de cette première vague, les contacts sociaux des enfants se limitaient vraisemblablement à leur famille puisque les écoles, la plupart des services de garde, les centres commerciaux, les centres sportifs, les commerces aux détails, restaurants et bars ont fermé leurs portes à partir du 16 mars. Par contre, la réouverture des écoles primaires (sauf sur le territoire métropolitain de Montréal), début mai, et l’ouverture des camps de jour, piscines et parcs extérieurs, en juin, ont probablement été associées à une certaine relance des contacts sociaux des jeunes. L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a suivi l’évolution des connaissances scientifiques sur la COVID-19 dans la population pédiatrique. Elle l’a fait en établissant systématiquement des parallèles entre ces connaissances émergentes et les données épidémiologiques disponibles localement. Ceci étant dit, un portrait global de la première vague de la pandémie de la COVID-19 parmi les enfants et adolescents du Québec s’imposait. Ce portrait établit des points de référence pour mieux apprécier les interventions mises en place depuis pour lutter contre la crise.

Social relational factors of excessive internet use in four European countries

26 novembre 2020

de Jakub Mikuška
2020, pp. 1289–1297
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Objectives
Adolescents who deal with more emotional problems have been found to seek escape online, and struggle with excessive internet use (EIU). Poor social relationships have been linked with emotional problems. The current study investigated positive family and school relationships as protective factors against emotional problems and a preference for online social interaction (POSI), both specified as mediators of the association of family and school relationships with EIU. Cross-cultural differences in the model were tested.

Methods
A multi-group SEM was tested on representative samples of 4104 adolescents (Mage = 14.40 years, SD = 1.65, range 12–17, 50% female) from four European countries from Southern, Northern, Central, and Eastern Europe (Italy, Norway, Czech Republic, and Serbia, respectively).

Results
Results suggested consistent associations across countries. Positive family relationships and positive school relationships were associated with lower EIU, with 63–64% of the effect of family, and 91–93% of the effect of school relationships mediated by emotional problems and POSI.

Conclusions
Positive family and school relationships protect adolescents against excessive internet usage, regardless of culture and indirectly—through emotional problems and POSI.

Evaluation of an Active Citizenship Intervention Based on Youth-Led Participatory Action Research

25 novembre 2020

de Gabriele Prati
2020, pp. 894–904
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Youth-led participatory action research (YPAR) is a theoretical–methodological approach that has been designed to promote positive development (e.g., well-being and health, social–emotional and cognitive development, academic or career advancement) and civic engagement among young people. Although YPAR holds particular promise, there has been little systematic assessment of its effects. Moreover, no study has investigated the role of YPAR in the promotion of active citizenship. We report on an effectiveness evaluation of a YPAR project designed to promote European active citizenship (i.e., identification and attitudes toward a political entity, institutional trust, participation, and political alienation) and social well-being among adolescents. Our sample included 69 Italian high school students (35 in the intervention group; 34 in the control group). We evaluated the impact of YPAR using a pretest–posttest control group design and fitting the generalized estimating equations procedure. The results showed that participants in the intervention group reported increased scores on social well-being, institutional trust, and participation and decreased scores on political alienation compared with the control group. We found no significant effects for identification as European and attitudes toward a political entity. Findings support the benefits of YPAR in terms of social well-being and active citizenship

Exploring How Trauma Is Addressed in Sexual Education Interventions for Youth: A Scoping Review

25 novembre 2020

de Lisa S. Panisch, ET AL.
2020, pp. 880–893
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Traumatic experiences are common among adolescents and can negatively affect learning and increase the risk of early pregnancy, parenthood, and sexually transmitted infections. Little is known about how current sexual health interventions address trauma. A scoping review was conducted to gain insight into how trauma is addressed in adolescent sexual health interventions. Peer-reviewed studies from the United States published between 2008 and 2018 describing a sexual health intervention for youth were considered. Studies were analyzed to determine if and how trauma was addressed in the interventions. Out of 169 articles initially screened, 29 met inclusion criteria and 23% (n = 6) addressed trauma. Four interventions addressed trauma in the intervention content, while two studies evaluated trauma in outcome measures. Educators can broaden this reach by developing trauma-informed content that is compatible with existing curricula. Ongoing study is recommended to evaluate the impact of trauma-informed content on the sexual knowledge, attitudes, and behaviors of youth.

Effets des écrans sur le sommeil des adolescents. Résultat de l’enquête du Réseau Morphée auprès des collégiens et lycéens franciliens (2020)

25 novembre 2020

de Ayla Zayoud, Bobette Matulonga
France : Observatoire régional de santé (ORS) Île de France, 2020, 16 p.
En ligne : www.ors-idf.org[...]

Les adolescents ont un besoin accru de sommeil en particulier en période scolaire car le sommeil participe à l’équilibre psychosocial et la consolidation de la mémoire pendant cette période charnière. Les résultats de la présente étude, publiée à l’occasion du Congrès du Sommeil® 2020, montrent cependant que plus d’un adolescent sur deux présente au moins un trouble du sommeil. Les adolescents s’adonnent plus aux activités sur écrans pendant le temps libre après le dîner et une fois au lit et très peu d’entre eux lisent (un sur quatre se connecte en pleine nuit sur les réseaux sociaux). Cette étude, issue de l’analyse des données d’enquête du Réseau Morphée, se focalise sur l’impact des écrans sur le sommeil selon leurs usages chez les collégiens et lycéens d’Île-de-France.

Intervenir sur la nutrition des 0-25 ans en promotion de la santé (2020)

25 novembre 2020

Clermont-Ferrand (France) : Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé (IREPS) Auvergne-Rhône-Alpes, 2020
En ligne : savoirsdintervention.org[...]

Vous mettez en œuvre des projets en promotion de la santé sur la nutrition ? Renforcez et légitimez la qualité de vos actions à partir des stratégies et leviers d’efficacité issus de la recherche et des savoir-faire professionnels

Des Mondes d’Influence: Comprendre ce qui détermine le bien-être des enfants dans les pays riches (2020)

17 novembre 2020

de Anna Gromada, Gwyther Rees
New York : UNICEF-Fonds des Nations unies pour l'enfance, 2020, 64 p
En ligne : www.unicef-irc.org[...]

Analyser la situation des enfants dans les pays les plus riches du monde sous un nouvel angle offre une image mitigée de leur santé, de leurs compétences et de leur bonheur. Pour beaucoup trop d’entre eux, des problèmes tels que la pauvreté, l’exclusion et la pollution font peser une menace sur leur bien-être mental, leur santé physique et leurs chances d’acquérir des compétences. Même des pays qui offrent de bonnes conditions sociales, économiques et environnementales sont loin d’atteindre les objectifs fixés par le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Pour réaliser ces objectifs, des mesures ciblées et accélérées sont nécessaires. Les données de 41 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l’Union européenne (UE) parlent d’elles-mêmes, qu’il s’agisse des chances de survie, de croissance et de protection des enfants, de la question de savoir s’ils apprennent et se sentent écoutés, ou de celle de savoir si leurs parents disposent du soutien et des moyens nécessaires pour donner à leurs enfants toutes les chances de mener une enfance équilibrée et heureuse. Ce rapport révèle l’expérience des enfants face aux politiques publiques et à la conjoncture sociale, éducative, économique et environnementale de leurs pays respectifs.

Grandir avec les écrans ? : Ce qu'en pensent les professionnels de l'enfance (2020)

12 novembre 2020

de Elisabeth Baton-Hervé
Toulouse : Editions Eres, 2020, 350 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

En un peu plus de vingt années, l'environnement médiatique et technologique des familles s'est considérablement modifié. Les enfants grandissent désormais dans un monde d'écrans. En effet, chaque unité familiale est équipée de matériels technologiques de formats divers, aux nombreuses fonctionnalités, interconnectables, fixes et nomades, utilisables par chacun, quel que soit son âge. La sur-stimulation audiovisuelle précoce et la surexposition aux écrans sont source d'inquiétudes et objets fréquents de débats. Dans l'enquête menée de façon indépendante auprès de professionnels de l'enfance, l'auteur scrute les conséquences d'un trop-plein d'écrans pour la santé, le développement et le bien-être des moins de 16 ans. Son objectif est de considérer avec lucidité les problèmes de tous ordres occasionnés par les écrans - y compris les enjeux de l'économie du numérique et le pouvoir financier des grandes firmes impliquées dans ce vaste marché - pour mieux les prévenir. C'est seulement 8 cette condition que nous pourrons entrer avec les enfants et adolescents dans un usage profitable des écrans numériques.

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO