Veille sur la participation et l'empowerment

 

Thématique transversale : Participation et empowerment

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES.


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Empowerment-enabling home and school environments and self-rated health among Finnish adolescents

18 février 2020

de Nina Simonsen, Anna Lahti
2020, pp. 82–92
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Perceived health during adolescence has not only immediate consequences for individuals and for society, but also long-term. We need to understand better the health development in this period of the lifespan. Empowerment may be one pathway through which social factors and conditions translate into health effects. This study aimed to examine whether empowerment-enabling home and school environments are associated with self-rated health among adolescents, and whether the associations differ between genders, age or majority/minority language groups. Anonymous questionnaire data from respondents aged 11, 13 and 15 years were obtained from the Health Behaviour in School-aged Children study, conducted in Finland in 2014 in Finnish- and Swedish-speaking schools (n = 5925/1877). The proportion rating their health as excellent varied between 33.6 (11-year-olds) and 23.1% (15-year-olds), boys rating their health as excellent more often than girls in all age groups. Findings showed that indicators of both empowerment-enabling home and school environments were independently and positively related to adolescents’ self-rated health. Whereas a respectful, accepting, kind and helpful attitude among classmates and a good home atmosphere were quite consistently associated with excellent health, there were gender and age differences with concern to the other empowerment-enabling indicators. Moreover, there were gender-, age- and language-related differences regarding adolescents’ perceptions of how empowerment enabling their environments were. Home and school environments that create opportunities through encouragement and care, and through strengthening feelings of being secure, accepted and respected are potentially empowerment enabling. This study suggests that such environmental qualities are important for the perceived health of young people.

Les capacités des individus en contexte. Une revue de la littérature sur les notions d’empowerment et de compétences. (2019)

23 janvier 2020

de Manon Bertha
Bruxelles : Le GRAIN asbl, 2019, 35 p.
En ligne : www.legrainasbl.org[...]

Cette revue de la littérature vise à rendre compte de l’ampleur du débat tel qu’il se pose autour de la notion d’empowerment, et les notions connexes de capacitation ou de développement du pouvoir d’agir, d’une part, ainsi qu’autour de celle de compétences, dans les secteurs de l’enseignement, de la formation et du travail, d’autre part. Les contextes dans lesquels ces notions sont utilisées sont autant d’espaces où se déploie la question de la marge de manœuvre de l’individu dans le monde social, de ses capacités, et des attentes sociales quant à ces capacités. Quels sont les usages qui se revendiquent de ces différentes notions ? Comment et autour de quelles tensions s’articulent-ils ? Ces tensions en font des objets d’études particulièrement intéressants pour l’éducation permanente comme pour la sociologie clinique. Qu’il s’agisse d’empowerment ou de compétences, force est de constater en tout cas que les usages de ces notions en vogue suscitent autant d’enthousiasme que de critiques, et nombre de débats et de tentatives de clarifications. Cette revue de la littérature présente une analyse critique de ces usages.

Participation des habitants–usagers–citoyens et promotion de la santé (2019)

26 novembre 2019

France : PromoSanté Île-de-France, 2019
En ligne : www.promosante-idf.fr[...]

Des fiches méthodologiques pour les acteurs qui souhaitent développer une démarche de participation en promotion de la santé : des éléments de cadrage, des concepts et des éléments de méthode pour engager la démarche. Les fiches méthode qui suivent s’intéressent à la participation des personnes concernées par l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de projets en promotion de la santé (habitants–usagers–citoyens, bénéficiaires…). L’implication de ces personnes se réalise soit avec les professionnels, élus, bénévoles engagés dans le projet, soit en complémentarité d’eux, soit en complète autonomie. Dans ce dernier cas, ce sont eux qui sont à l’initiative du projet et qui le conduisent dans sa totalité. En promotion de la santé, la participation des personnes concernées par tel ou tel projet ou service est devenue une exigence, un discours, une fin en soi, parfois un alibi…, et de plus en plus souvent, une réalité porteuse de sens. Pour ce faire, chaque type d’acteur impliqué peut être confronté à des difficultés, des intérêts divers, une remise en question de certains savoirs, de pratiques ou d’usages. L’ensemble peut produire des échecs, des ajustements et de belles réussites. Ces dernières peuvent permettre d’améliorer le pouvoir d’agir des plus vulnérables, comme de toutes personnes, sur leur propre santé et sur le système de santé. Si vous vous intéressez à cette question pour la première fois, il est préférable de lire les fiches dans l'ordre présenté. Sinon, vous pouvez suivre le chemin qui vous convient et vous inspirer de ce qui vous semble pertinent et utile pour vous, que vous soyez professionnels, habitants–usagers–citoyens, élus, bénévoles…

Le diagnostic participatif qualitatif : guide méthodologique (2019)

07 novembre 2019

de Annick Vanlierde, Geneviève Houioux
Havré : Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH), 2019, 36 p.
En ligne : observatoiresante.hainaut.be[...]

L’Observatoire de la Santé du Hainaut met à disposition un guide méthodologique pour l’organisation d’un diagnostic participatif qualitatif. Ce guide a pour objectif de vous aider dans la programmation d’une démarche participative avec l’aide d’un professionnel expert rompu aux techniques participatives et qualitatives. Il s’agit d’un aide-mémoire pour l’organisation et la mise en œuvre d’un processus d’enquête. Pour réaliser un diagnostic dans les meilleures conditions, il est important de préciser aux utilisateurs de ce guide que son application doit se faire avec précaution et demande l’accompagnement d’un professionnel expert dans les méthodes qualitatives.

190807-GuideParticipatif_Light.pdf - application/pdf

190807-GuideParticipatif_Light.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Promotion de l’intégration sociale des personnes âgées dans les communes (2019)

07 novembre 2019

de Hilde Schäffler
Suisse : Promotion Santé Suisse, 2019, 23 p.
En ligne : promotionsante.ch[...]

« Le présent guide de planification regroupe les principales données sur la mise en œuvre de la thématique « Promotion de l’intégration sociale » dans les communes. Des mesures concrètes sont développées et un réseau axé sur la promotion de l’intégration sociale est constitué, sur la base d’un processus participatif, dans lequel sont impliqués tant les personnes âgées que les acteurs et prestataires principaux dans le secteur de la vieillesse. Le guide de planification décrit, à partir d’exemples, des mesures possibles (p. ex. une formation des multiplicateur-trice-s pour les professionnel-le-s des services à domicile) et aborde d’autres champs thématiques et approches pour renforcer l’intégration sociale des personnes âgées. Le processus a pour objectif non seulement la mise en œuvre de mesures concrètes et la constitution d’un réseau, mais surtout l’ancrage du thème dans la commune de la manière la plus durable possible. Si la commune se doit de piloter ce processus, l’expérience montre que l’intervention de professionnel-le-s externes (fourniture de conseils et soutien) facilite le lancement et la mise en œuvre de la thématique »

Participation as a driver of health equity (2019)

24 octobre 2019

de Francisco Francés, Daniel La Parra-Casado
Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 24 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

La participation sociale désigne l’intervention de la population dans les décisions qui ont une influence sur sa santé. La promotion de cette innovation sociale en tant que règle générale de gouvernance dans toutes les politiques serait un moteur clé de l’équité en santé. En général, la responsabilité de l’organisation des processus participatifs incombe à l’administration publique, mais les processus participatifs peuvent aussi être des initiatives d’entreprises, d’entités sociales ou d’organisations non gouvernementales, permettant de nombreux points d’entrée et possibilités de promouvoir des processus sociaux plus participatifs, même dans des contextes où il n’existe aucune tradition en la matière. Plus précisément, la communauté de la santé peut encourager un niveau plus élevé de participation sociale tout au long du processus d’élaboration des politiques, du diagnostic à l’évaluation, du niveau du prestataire de soins au niveau du système de santé, et lorsqu’elle travaille sur des stratégies, programmes et activités intersectoriels. Ce document se clôture par une proposition à des fins d’évaluation, qui répertorie six éléments fondamentaux à mesurer : (i) inclusion ; (ii) délibération ; (iii) flux d’information ; (iv) processus décisionnel ; (v) volonté politique institutionnelle ; et (vi) capacité communautaire

Driving forward health equity – the role of accountability, policy coherence, social participation and empowerment (2019)

09 octobre 2019

Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 18 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

Dans le cadre d’un processus d’analyse scientifique coordonné par le Bureau européen de l’investissement pour la santé et le développement du Bureau régional de l’OMS pour l’Europe, des experts ont mis le doigt sur les facteurs sociétaux et institutionnels qui, séparément ou collectivement, donnent un nouvel éclairage sur les raisons pour lesquelles les progrès en matière d’équité en santé n’ont pas été aussi rapides qu’on ne l’avait espéré au moment où a été établi le lien entre chaque déterminant et des inégalités. Ces quatre principaux moteurs de l’équité en santé sont : la responsabilisation, la cohérence des politiques, la participation sociale et, en toile de fond de ces trois facteurs, l’autonomisation. L’étude de ces moteurs est une source d’inspiration pour l’Initiative du Rapport de situation sur l’équité en santé (HESRi, pour Health Equity Status Report Initiative), et a débouché sur trois documents complémentaires indépendants qui, chacun, détaillent l’un de ces biens communs pour l’équité en santé – la responsabilisation, la cohérence des politiques et la participation sociale – ainsi que sur ce document de synthèse.

Participation des enfants et adolescents dans le domaine des soins de santé mentale (2019)

02 octobre 2019

de Conseil Supérieur de la Santé
Bruxelles : Service public Fédéral de la Santé publique, de la Sécurité de la Chaîne alimentaire et de l’Environnement, 2019, 54 p.
En ligne : www.health.belgium.be[...]

La participation et l’implication des enfants dans les décisions qui les concernent est un droit fondamental, inscrit dans plusieurs textes législatifs. En plus d’être une fin en soi, c’est aussi un excellent moyen d’améliorer l’accessibilité, la qualité et l’efficacité des soins en rendant ceux-ci plus adaptés aux besoins. Mais la participation des enfants dans le domaine de la santé mentale est à l’heure actuelle quasi inexistante en Belgique. Alors que les problèmes de santé mentale constituent une part importante de la morbidité chez les enfants et les adolescents, il n’y a pas de groupe organisé qui représente leur voix dans ce domaine et il n’existe pas de cadre suffisant pour mettre en place un processus de participation. Dans cet avis, le CSS identifie les conditions nécessaires pour garantir le droit à la participation des enfants et des jeunes dans les soins de santé mentale, au niveau de l'aide individuelle, de l'organisation des services et de la politique gouvernementale.

The value of the participatory network mapping tool to facilitate and evaluate coordinated action in health promotion networks: two Dutch case studies

24 septembre 2019

de Evianne Wijenberg, Annemarie Wagemakers
[S.l.] : IUHPE International Union for Health Promotion and Education, 2019, pp. 32–40
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Introduction : Faciliter les processus pour une action coordonnée dans le domaine de la promotion de la santé relève du défi. L’Outil de cartographie des réseaux participatifs (Participatory Network Mapping Tool, PNMT) de Poorthuis et Bijl (2006) utilise la visualisation et la discussion pour cartographier les positions et les rôles des acteurs d’un réseau, stimuler les processus d’apprentissage, et obtenir des connaissances exploitables. Cet article décrit les résultats de l’application du PNMT dans les réseaux de deux programmes de promotion de la santé néerlandais (Health Race et BeweegKuur) dans le but de déterminer l’utilité de cet outil pour les partenaires dans les réseaux de promotion de la santé.

Méthodologie : Une analyse qualitative secondaire (AQS) a été réalisée afin de clarifier les positions et les rôles, les processus d’apprentissage, et les connaissances exploitables des acteurs de ces réseaux dans des ensembles de données existants incluant cinq entretiens en groupe dans le programme Health Race, et 16 entretiens individuels ainsi que 15 entretiens en groupe dans le programme BeweegKuur.

Résultats : Le PNMT cartographie à la fois les positions et les rôles des acteurs (manquants), et rend visibles les réussites (par ex. se connaître les uns les autres) et les défis (par ex. mettre en œuvre de nouvelles activités). Ainsi, le PNMT constitue un point de départ pour la discussion et la réflexion, et permet d’obtenir des connaissances exploitables comme la participation de nouveaux acteurs et de nouvelles populations cibles dans le programme.

Conclusion : Le PNMT contribue à faciliter l’action coordonnée dans les réseaux de promotion de la santé en rendant visibles les positions et les rôles des partenaires du réseaux. Associé au dialogue et à la réflexion, le PNMT permet de clarifier les facteurs qui influencent l’action coordonnée et les résultats. Le PNMT est utile pour comprendre certains aspects intangibles entre les acteurs en stimulant l’apprentissage collectif. Ces éléments de compréhension peuvent être utilisés par les chercheurs et les acteurs du réseau pour mener à bien des actions coordonnées au bénéfice de la promotion de la santé.

Empowerment: challenges in measurement

03 juillet 2019

de Ruth Cross, James Woodall
[S.l.] : IUHPE International Union for Health Promotion and Education, 2019, pp. 93–96
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

L'empowerment est au cœur de la promotion de la santé ; cependant, il y a un manque de consensus dans la littérature concernant la manière de le définir et à quel niveau il peut survenir. Cette incohérence des définitions entraîne inévitablement des difficultés lorsqu’il s’agit de mesurer l'empowerment, et il va falloir les aborder si cela est aussi important qu'on le prétend. Cet article discute des complexités que représente la mesure de l'empowerment et propose plusieurs recommandations pour les chercheurs et les responsables politiques quant à la manière d'y parvenir, en soulignant certaines des tensions qui pourraient survenir entre les considérations théoriques, la recherche et la pratique. Nous affirmons que l'empowerment est une construction culturellement et socialement définie et que cela doit être pris en compte lorsqu'on tente de le mesurer. Enfin, nous concluons que, pour développer la base de données probantes à l'appui de l'empowerment, des recherches sont nécessaires afin de définir clairement ce que c'est et comment on le mesure

« Promotion de la santé et démarches participatives. Décryptage et points d’attention ». Une synthèse du RESO

18 juin 2019

de Bénédicte Scheen
Bruxelles : Education Santé, 2019, pp. 13-15
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Au travers d’une synthèse de connaissances, le RESO a voulu décrypter cette notion de « participation ». Faisant suite à de nombreux travaux sur cette question, le RESO a rassemblé des données disponibles dans la littérature scientifique et professionnelle pour proposer aux lecteurs des clés de compréhension et des éléments de réflexion sur les enjeux liés à la participation des publics en promotion de la santé. Nous vous en présentons un aperçu dans la suite de cet article.

Participation en santé mentale et Réforme 107 : où en sommes-nous ?

18 juin 2019

de Colette Barbier
Bruxelles : Education Santé, 2019
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Le 26 février dernier, Similes Wallonie et Psytoyens ont tenu, à Namur, un colloque sur la participation en santé mentale. Tout au long de la journée, le point sur les pratiques participatives et leur évolution a pu être fait devant 150 professionnels et acteurs de la réforme des soins de santé mentale. Il y a lieu de se réjouir devant les progrès réalisés : la participation des usagers et des proches a bien commencé. Des obstacles doivent cependant encore être levés, les plus tenaces semblant venir des professionnels de la santé. Rien d’étonnant à cela si l’on regarde l’évolution des mentalités qu’exige une telle participation…

Conditions organisationnelles et systémiques à l’implication des citoyens-patients dans le développement de la télésanté au Québec

29 mai 2019

de Hassane Alami, Marie-Pierre Gagnon
Laxou (France) : Société Française de Santé Publique (SFSP), 2019, pp. 125-135.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Objectifs : Impliquer les citoyens-patients dans les décisions concernant les services de télésanté contribuerait à mieux répondre aux besoins et contextes des individus et communautés. Cette étude vise à explorer les conditions organisationnelles et systémiques à l’implication des citoyens-patients dans le développement de la télésanté au Québec.

Méthodes : Une étude qualitative basée sur des entrevues semi- dirigées avec 29 informateurs clés a été menée. Une analyse thématique déductive-inductive a été effectuée à partir d’un cadre intégrateur dérivé des théories de diffusion des innovations.

Résultats : L’implication des citoyens-patients dans le développement de la télésanté est tributaire de nombreuses conditions organisationnelles et systémiques. Au niveau organisationnel, cette implication pourrait affecter les dynamiques, cultures, règles et fonctionnements dans les organisations, d’où le besoin de ressources humaines et matérielles adéquates ainsi que la disponibilité du soutien au changement. Au niveau systémique, l’idéologie, le contexte sociopolitique et les décisions en faveur (ou non) d’une appropriation citoyenne de la prise de décision sont centraux. Des questionnements sur les preuves scientifiques, la formation et sur le rôle des fédérations professionnelles et des groupes de citoyens-patients ont également émergé. Les niveaux organisationnels et systémiques sont interdépendants.

Conclusion : Les contextes organisationnels et systémiques expliquent une partie du contraste entre le discours en faveur de l’implication des citoyens-patients dans la prise de décision et la réalité observée au Québec. Cette étude constitue une assise pour des études futures sur l’implication des citoyens-patients dans le développement des services sous l’angle de changements organisationnels et systémiques.

La participation en matière de promotion de la santé (2019)

08 mai 2019

de Patrick Ischer, Chloé Saas
Bern : Promotion Santé Suisse, 2019, 27 p.
En ligne : promotionsante.ch[...]

L’action communautaire est un axe important de la promotion de la santé et représente l’un des cinq piliers de la promotion de la santé selon la Charte d’Ottawa. Agir au niveau communautaire requiert un niveau élevé de participation, souvent difficile à obtenir sur le terrain. C’est pourquoi Promotion Santé Suisse et les cantons latins regroupés au sein de la Conférence Latine des Affaires Sanitaires et Sociales (CLASS) ont décidé d’élaborer des pistes et recommandations sur la participation en matière de promotion de la santé. Les démarches participatives sont fréquemment recommandées dans le domaine de la promotion de la santé. Cependant, dans la pratique, ces termes suscitent de nombreuses questions. Ce document y répond tout d’abord par l’élaboration d’un cadre théorique qui définit le terme de participation sur la base d’une étude de littérature. Il montre les acteurs et actrices concerné-e-s par une telle démarche participative, énumère les différents degrés de leur implication, de l’information à la (co-)décision en passant par la consultation et la (co-) construction, et synthétise les étapes d’un processus participatif. Ce cadre théorique est ensuite confronté au terrain, par l’analyse de trois bonnes pratiques en matière de processus participatifs. Le rapport clôt sur les écueils à éviter et une liste des questions à se poser avant d’entamer une démarche participative. La participation donne aux différents groupes de population une meilleure maîtrise des décisions qui influencent leur santé. Elle renforce la cohésion sociale et assure une bonne adéquation entre les projets de promotion de la santé et les besoins des bénéficiaires. Nous nous réjouissons qu’un tel document voie le jour: il permettra d’améliorer et de consolider l’action des cantons latins dans ce domaine d’actualité.

Osez le plaidoyer pour la santé ! Balises pour une démarche communautaire (2019)

02 avril 2019

de Cultures&Santé, Timothée Delescluse
Bruxelles : Cultures&santé, 2019, 82 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Ce guide permet d’appréhender le plaidoyer pour la santé, d’explorer les éléments-clés d’une démarche communautaire dans ce domaine et de découvrir des expériences menées par des groupes de citoyennes et de citoyens. Alors que des choix politiques structurels et stratégiques en faveur de la santé des populations ne sont pas toujours faits et alors que les interventions focalisées sur les comportements des individus montrent leurs limites pour améliorer la santé de toutes et tous, le plaidoyer apparaît comme un levier de transformation essentiel pour réduire les inégalités sociales de santé. Cette publication émane de réflexions menées par Cultures&Santé, Timothée Delescluse et leurs partenaires. Elle est le fruit de constats partagés sur la nécessité d’encourager des actions de plaidoyer pour la santé et l’équité, et de dégager des balises concrètes pour les mener. Elle fait la synthèse d’éléments de littérature sur le sujet mais aussi de diverses expériences amenant à s’intéresser à un type de plaidoyer particulier : le plaidoyer pour la santé issu d’une démarche communautaire et citoyenne. Le guide invite à s’arrêter sur la notion et ses dimensions théoriques et pratiques. A contrario d’une méthodologie « clé en main », il propose plutôt des points d’attention utiles pour agir ou pour questionner ses propres pratiques. Le document est structuré en trois parties : La première partie propose de se pencher sur les quelques concepts qui font l’objet du guide et décrit également succinctement les principaux types de plaidoyer ; La deuxième partie met en avant une sélection d’éléments-clés pouvant guider une démarche communautaire de plaidoyer pour la santé. ; La dernière partie référence un ensemble de ressources : outils pédagogiques et méthodologiques, ouvrages et articles, capsules vidéo et longs métrages. La publication a été nourrie par les témoignages de citoyen·ne·s et d’associations impliquées dans des formes variées de plaidoyer touchant à plusieurs déterminants de santé : logement, accès aux soins, pauvreté… Par ailleurs, nous avons laissé la parole à des représentant·e·s politiques afin de mettre en lumière les réalités politiques et leurs liens avec ces personnes et associations engagé·e·s pour la santé de toutes et tous.

EP2018-plaidoyer_(1).pdf - application/pdf

EP2018-plaidoyer_(1).pdf
Adobe Acrobat PDF
  

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO