Veille sur la promotion de la santé en milieu d'accueil pour demandeurs d'asile

 

Milieu de vie : Promotion de la santé en milieu d'accueil pour demandeurs d'asile

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES. 


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

La santé des migrants en question(s) (2019)

19 décembre 2019

de Jean-Marie André
Rennes (France) : Presses de l'EHESP (Ecole des hautes études en santé publique), 2019, 113 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Depuis 2015, l’arrivée de populations d’Afrique et du Moyen-Orient en Europe a cristallisé les tensions politiques entre pays membres, divisés face à la « crise migratoire ». Mais, au-delà des discours alarmistes et/ou extrémistes, il apparaît que cette « crise » est moins liée au flux migratoire qu’à la gestion des conditions d’accueil. Quel est l’état de santé des migrants ? Comment accèdent-ils aux soins ? Quel est le rôle et le quotidien des professionnels de santé et acteurs de la solidarité ? À travers ces thématiques, des experts répondent, études et chiffres à l’appui, à certaines idées reçues sur les immigrés (porteurs de maladies transmissibles, profitant du système de protection sociale français…) et décrivent les insuffisances des conditions d’accueil. Ce livre s’adresse aux professionnels et aux étudiants des champs sanitaire, social et médico-social, aux associations d’aide aux migrants, ainsi qu’à toutes les personnes qui s’intéressent à la santé des populations vulnérables.

Table d'échanges santé migrant·e·s 2018 : Comment améliorer le recours aux services du social et de la santé pour les femmes ayant vécu l'exil? (2019)

20 novembre 2019

Bruxelles : Cultures&santé, 2019, 40 p.
En ligne : www.cultures-sante.be[...]

Dans la continuité de nos actions autour de la santé des publics ayant vécu l’exil, Cultures&Santé met en place des rencontres interprofessionnelles annuelles, focalisées sur le territoire bruxellois. Ces espaces d’échanges et de création de liens ont été nommés Tables d’échanges santé migrant·e·s. Pour la première édition en 2018, la thématique s’est tournée vers les publics féminins, touchés par des inégalités de genre et le recours aux services du social et de la santé. À partir des constats et des pratiques et sous forme d’ateliers participatifs, cette matinée proposait de traiter différentes questions : Quels sont les freins identifiés et partagés par les acteurs et actrices bruxellois·es dans ce domaine ? Quels sont les apports de chacun·e dans le continuum de la prise en charge ? Quelles sont les expériences des différent·e·s acteurs et actrices bruxellois·es pour améliorer le recours aux services ? Cet événement offrait un espace d’échanges de savoirs et de pratiques et visait l’identification de besoins et ressources. Il s’adressait aux professionnel·le·s issu·e·s de secteurs variés, agissant à différents niveaux et participant à la promotion de la santé de ce public, mais également directement aux femmes ayant vécu l’exil. La présence de ces acteurs et actrices, de secteurs divers et complémentaires, était nécessaire afin d’appréhender de manière cohérente et globale la problématique, et de passer progressivement de préoccupations partagées à des perspectives d’orientations coordonnées. Cette table d’échanges contribuait également à un objectif transversal de renforcement de liens entre différent·e·s acteurs et actrices bruxellois·es. En prévision de l’édition 2019, ce document vous propose une compilation des échanges, de manière à percevoir les rôles des différents services et à garder une mémoire des pratiques. Vous y trouverez une introduction à la problématique, une présentation du format de la rencontre, pour enfin développer les échanges de savoirs et de pratiques lors de la table.

Demandeurs d’asile: options pour un accès plus équitable aux soins de santé. Une consultation des stakeholders (2019)

07 novembre 2019

de Marie Dauvrin, Jens Detollenaere
Bruxelles (Belgique) : Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE), 2019, 50 p.
En ligne : www.kce.fgov.be[...]

Tout migrant qui arrive sur le sol belge et y demande l’asile reçoit automatiquement un accès aux soins de santé pendant le temps que durent les procédures. Or plusieurs rapports belges et internationaux ont souligné que l’accès à ces soins n’est pas égal pour tous les demandeurs d’asile. Il a été demandé au Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) de proposer des pistes pour remédier à cette situation, qui met la Belgique en porte-à-faux avec les traités internationaux qu’elle a signés. L’essentiel du problème réside dans le fait que le financement de ces soins de santé dépend d’instances différentes selon que le demandeur d’asile est hébergé dans un centre d’accueil collectif ou dans une Initiative locale d’accueil gérée par un CPAS. Le KCE propose de simplifier l’organisation de l’accès aux soins en intégrant tout dans une même enveloppe globale. Qui va gérer cette enveloppe ? Différentes options sont possibles ; le KCE les a analysées, mais la décision finale revient au pouvoir politique.

KCE_319B_Demandeurs_asile_en_Belgique_Synthese_0.pdf - application/pdf

KCE_319B_Demandeurs_asile_en_Belgique_Synthese_0.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Les établissements d’accueil de jeunes enfants, des lieux d’étayage pour les familles migrantes

23 octobre 2019

de Morgane Dremeaux, Muriel Bossuroy
Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson, 2019, pp. 28-31
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

L’accueil des jeunes enfants et de leurs familles migrantes doit être pensé en amont de l’objectif d’inclusion de ces enfants. En effet, la situation d’exil est un facteur reconnu de fragilisation de la relation précoce mère-enfant, que le mode de garde collectif en établissement d’accueil de jeunes enfants pourrait compenser. Il s’agit alors de mettre en place les conditions favorables à cet étayage, d’un point de vue institutionnel.

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO